Par Anonyme - 13/6/2020 06:30

Ambiance…

Aujourd'hui, comme tous les jours, je travaille en binôme avec une collègue qui ne peut pas me saquer. L'ambiance est si mauvaise que je lui annonce au final refuser de renouveler mon CDD ici. Sa seule réaction : "Si tu dis que c'est à cause de moi, je te tue." VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  pouliche66  |  34

Non mais évidemment qu’il faut le dire. C’est important pour la hiérarchie de connaître ce qui se passe. Et puis toi ça va te soulager après tout ce temps sous pression. Travailler dans ces conditions ce n’est pas facile. Toi aussi tu as le droit de parler et d’avancer.
ne te laisse pas manipuler, la parole libère .
belle vie à toi

Commentaires
Répondre
  Kaa04  |  49

Tu crois vraiment qu’elle peut se faire virer pour "terrorisation des petites nouvelles"?
À moins de longues procédures de plaintes et compagnie, cette co*nnasse est tranquille pour un moment...

Répondre
  Gwenwyvach  |  6

Malheureusement, pour vivre ce genre de situation actuellement, des personnes de ce type-là s'en sortent généralement très bien. Dans l'entreprise dans laquelle je travaille, il y a tout un groupe de personnes contre lesquelles de nombreux signalements ont été déposés (hiérarchie, syndicat, intérim...). Elles sont toujours en place, et toujours libres d'être nocives. Pire : en général, ce sont les personnes qui signalent leurs agissements qui se retrouvent en difficultés.

Par  pouliche66  |  34

Non mais évidemment qu’il faut le dire. C’est important pour la hiérarchie de connaître ce qui se passe. Et puis toi ça va te soulager après tout ce temps sous pression. Travailler dans ces conditions ce n’est pas facile. Toi aussi tu as le droit de parler et d’avancer.
ne te laisse pas manipuler, la parole libère .
belle vie à toi

Répondre
  polko_  |  9

Alors, pas vraiment. Si elle fait du bon travail et qu'il est difficile de la remplacer, tant que ca ne devient pas une affaire publique impliquant les hauts placés, tu peux etre sur que l'histoire sera étouffée le plus longtemps possible.

Par  myam1myam  |  39

Oh que si il faut en parler, penses à tous ceux qui la subissent
Tant que c’est parole contre parole ceux en poste n’oseront pas dire à quelle point elle est nocive.
Mais si toi tu la dénonce alors même que tu part tu ouvre la voie et les autres commenceront à parler
C’est malheureusement souvent comme ça, il en faut un qui bouge en premier.
Et c’est d’ailleurs pour ça qu’elle te menace car au final elle n’a plus de pouvoir sur toi vu que tu pars
elle ne peux pas te menacer de te faire perdre ton poste alors elle abat sa dernière carte en te faisant croire que tu n’a pas le choix

Répondre
  Trichelieu  |  27

Sauf si les autres collègues sont des lavettes qui vont retourner leur veste à la prochaine réunion. Ça arrive souvent que (même en groupe) les gens disent du mal de quelqu'un, mais que lorsqu'il faut dire les choses en face, tu entendes "non je m'entends très bien avec Machin, je ne comprends pas ce que vous lui reprochez". Et celui qui a osé dénoncer le fameux Machin passe pour un con devant toute l'équipe ^^

Par  Kaa04  |  49

J’espère, non seulement, que tu vas bien le faire comprendre à la direction, mais que tu lui réserve aussi un petit coup de pute de ta réserve personnelle avant de partir.

Par  Azrael  |  24

Je pense que juste à cause de cette phrase, j’en aurais parlé à mes supérieurs pour lui montrer qu’elle ne me fait pas peur et que ces menaces elle a deux balle elle peut se les garder. Je te conseille de faire la même chose et bonne chance pour ta future recherche d’emploi.

Par  patos99  |  6

Si cette phrase n'intéresse pas la hiérarchie, elle peut en tout cas intéresser les flics...
Des menaces de mort venant d'une personne qui ne nous blaire pas, c'est pas anodin. Ca peut aller très (trop?) loin.

Répondre
  White Male Rage  |  9

Non elle interessera pas les flics-deja faudra prouver qu elle l a dit, ensuite que la menace est reelle...l'l'hostilité préexistante sera pas suffisante. Par ailleurs dans la majorité des cas de harcèlement la marge de manoeuvre des autorités est très limitée, sauf s il y a agression physique.

Par  vlb  |  36

j'ai l'impression que je suis le seul à l'avoir compris de cette manière (peut-être parce que là où je vis, le "si tu me dis que ... je te tue" n'est pas du tout une menace mais bien une façon de parler pour dire qu'on est pas d'accord) :

en fait sa collègue est déçue qu'elle s'en aille et estime qu'elle ne veut pas en être responsable car elle ne l'a jamais souhaité

y a des gens qui peuvent pourrir la vie sans en avoir jamais conscience (voir se penser victime, j'ai déjà connu ça avec une collègue complètement psychorigide qui pourrissait un projet ... mais qui a finit par se mettre en maladie parce qu'on ne lui donnait pas tout le temps raison)