Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Monsieur Connard  |  61

Tu es adulte ? Tu peux refuser d'y aller en expliquant ta mésaventure. Si ta mère n'est pas une obsédée narcissique de l'anniversaire, elle peut très bien comprendre. Surtout que ce n'est qu'un énième anniversaire..
Mmmh, après, si tu es ce genre d'adolescente qui parle "d'amour de sa vie" alors que ça aurait fait bientôt 1 an dans 10 mois que tu étais avec ton copain, j'aurais juste l'envie de jeter une pierre.

COMMENTS
Par  Monsieur Connard  |  61

Tu es adulte ? Tu peux refuser d'y aller en expliquant ta mésaventure. Si ta mère n'est pas une obsédée narcissique de l'anniversaire, elle peut très bien comprendre. Surtout que ce n'est qu'un énième anniversaire..
Mmmh, après, si tu es ce genre d'adolescente qui parle "d'amour de sa vie" alors que ça aurait fait bientôt 1 an dans 10 mois que tu étais avec ton copain, j'aurais juste l'envie de jeter une pierre.

Répondre
  Joliet Jake  |  51

J'apprends tous les jours un truc nouveau sur MC, super gymnastique intellectuelle !

Cela dit, je suis d'accord : "l'amour de sa vie", oui, de sa vie depuis leur rencontre jusqu'à maintenant.
Qu'elle regarde vers l'avenir et qu'elle serre les dents.

Par  pojiu  |  8

dire que c'est l'amour de ta vie pour toi peut-être mais pas pour lui toute rupture est douloureuse mais heureusement on peut retomber amoureux le plus difficile c'est d'oublier

Par  tubalc1  |  6

C'est horrible, ces moments où on est obligé de paraître content.
Anniversaires, Noel en Famille,bonne année entre amis, premier jour de vacances.
Cette seule obligation est déjà déprimante !
Alors, quand il il y a un emmerde en arrière plan....

Répondre

Ce n'est que mon expérience personnelle, mais je ne me suis jamais senti « obligé de paraître content » que ce soit au réveillon de Noël ou aux anniversaires (quant au premier jour de vacances, il ne me viendrait même pas à l'esprit de fêter, je vois mal comment on pourrait l'imposer). Je dirais même que tout tend à devenir de plus en plus neutre aux réunions de ma famille ; devenus adultes nous semblons moins enjoués (ou plus inhibés), et ne ressentons plus le bonheur aussi intensément qu'enfant. Nous n'allons pas forcer les autres à sourire ; être cordial suffit.

Puis tu parles de « bonne année entre amis », si ce sont tes amis normalement ils sont assez attentifs à ton humeur et tes éventuels problèmes pour ne pas t'imposer leur réjouissance, et te laisser le choix de ne pas y aller. L'empathie et la compassion sont primordiales en amitié ; si tu as le cafard, ils devraient pouvoir se montrer compréhensifs. À moins que ton entourage ne voie dans les fêtes un moyen de te remonter le moral et te changer les idées ; mais si le cœur n'y est vraiment pas, tu n'as pas à te forcer à y prendre part.

Répondre
  Haythan  |  24

Dans l'idéal, il n'y a en effet pas à se forcer à faire bonne impression pour une fête, quelle qu'elle soit, et ce n'est pas sensé être une obligation.
M'enfin, ça c'est l'idéal, et c'est compter sans la pression sociale et notre société. Selon les cercles, tu peux facilement passer pour le rabat-joie auprès de gens peu empathiques. Alors certes, ceux-là ne sont pas tellement importants, mais il reste qu'ils existent, et que ceux-là vont plus être dans l'obligation (pas forcément eux, mais v'z'avez l'idée quoi « Ben alors, tu souris pas? Tu t'amuses pas? »).
Cela dit, il y a aussi le fait de ne pas vouloir empiéter sur la soirée des gens, de ne pas les inquiéter, ne pas faire mauvaise (première) impressions, de se sentir coupable de leur gâcher leur soirée où eux s'amusent, parce qu'à une fête, on s'amuse, selon l'imaginaire collectif. Également selon comment l'on connait les gens autour, c'est plus ou moins facile de montrer son malêtre. Et l'on n'est pas à l'abri d'une désillusion, qu'on ne peut certes pas prévoir mais qui peut arriver quand même. On peut juste aussi ne pas avoir envie qu'on nous pose des questions, et donc masquer ses émotions.
Enfin, dans le cas des soirées entre amis, on n'a pas toujours un contrôle sur qui il y aura et combien de gens. Ainsi, même si nos amis sont au courant de notre état, s'il y a des inconnus, on en revient aux problèmes que je citais plus haut.
En somme, je compatis tubalc. Bon courage à toi.

Et sinon, dans le cas de la VDM, il faut espérer que l'autrice ait pu en parler, et n'ait pas été contrainte de faire semblant et d'y rester toute la journée, ou qu'elle ait finalement pu s'amuser malgré les circonstances. Mais ce n'est hélas pas forcément facile à skipper comme événement, surtout si c'est une grosse fête et qu'elle a dit qu'elle y serait à des gens, ça rajoute à la contrainte sociale.