Par Kryogen - 30/7/2019 11:12

Un conte de fée

Aujourd'hui, j'ai répondu à ma nièce que si elle était une princesse, ses pets devraient faire des paillettes. Elle a avalé une partie de son tube de paillettes décoratives pour essayer. VDM
Kryogen En dire plus :
Wouhouuu, 2 VDM en 1 mois ! Bon, j'explique le contexte : Et en effet, elle se prend un peu (trop) pour une princesse (les parents remercient chaleureusement le papy à ce sujet), et je voulais la ramener à la réalité en lui balançant un truc sans réfléchir aux conséquences, comme d'habitude... Le truc c'est que c'est elle qui est venu nous le dire 2 jours après, avec plein de tristesse dans le regard : "même en mangeant des paillettes, quand je pète ça fait rieeeeeeen". Je vous laisse deviner la tête des parents en mode derp-face ! Donc au final, plus de peur que de mal car elle n'en a pris que très peu ("sinon elle n'en aurait plus eu pour l'anniversaire de sa copine").
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Violet Moreau  |  15

Sinon, vivre en 2019 et arrêter de mettre dans la tête des petites filles qu'elles sont des princesses, qu'elle doivent mettre du rose etc... et de dire aux petits garçons qu'ils ne doivent pas pleurer, qu'ils sont des durs, c'est trop demander ?

Par  Pentagram  |  26

Le problème c'est que notre société n’est pas fabriquée pour supporter des enfants qui ne soient ni filles ni garçons. Je l'ai constaté quand j'ai voulu acheter quelques jouets pour l'anniv de ma nièce .. Ça pue le stéréotype à 10 bornes.
Du coup je lui acheté des jouets dit pour "garçon" et un super livre : La pire des princesses :

«La princesse Maya n'en peut plus d'être enfermée dans son château en attendant qu'un beau prince lui fasse enfin découvrir le monde...Mais lorsqu'enfin il arrive, elle doit vite déchanter. Car il la ramène chez lui et lui propose ni plus ni moins une vie de parfaite princesse au foyer, condamnée à choisir des robes et organiser des soirées...en attendant bien sagement le retour de son époux.
La princesse rêve d'aventures et n'a pas l'intention d'obéir, quitte à s'allier à un dragon pour se libérer elle-même... »

Commentaires
Par  ANGE379  |  48

Tu te trouves malin maintenant....Quelle idée tu as eu... Maintenant, tu peux être sûr d'avoir foutu une bonne ambiance dans la famille... Superbe idée pour ne plus être invité! T'es un génie! :)

Par  Violet Moreau  |  15

Sinon, vivre en 2019 et arrêter de mettre dans la tête des petites filles qu'elles sont des princesses, qu'elle doivent mettre du rose etc... et de dire aux petits garçons qu'ils ne doivent pas pleurer, qu'ils sont des durs, c'est trop demander ?

Répondre
  Pentagram  |  26

Le problème c'est que notre société n’est pas fabriquée pour supporter des enfants qui ne soient ni filles ni garçons. Je l'ai constaté quand j'ai voulu acheter quelques jouets pour l'anniv de ma nièce .. Ça pue le stéréotype à 10 bornes.
Du coup je lui acheté des jouets dit pour "garçon" et un super livre : La pire des princesses :

«La princesse Maya n'en peut plus d'être enfermée dans son château en attendant qu'un beau prince lui fasse enfin découvrir le monde...Mais lorsqu'enfin il arrive, elle doit vite déchanter. Car il la ramène chez lui et lui propose ni plus ni moins une vie de parfaite princesse au foyer, condamnée à choisir des robes et organiser des soirées...en attendant bien sagement le retour de son époux.
La princesse rêve d'aventures et n'a pas l'intention d'obéir, quitte à s'allier à un dragon pour se libérer elle-même... »

Répondre
  brhd  |  44

En phase, mais il y a beaucoup de boulot, voire plus qu'avant, étant donné que maintenant on est dans une hypersexualisation des gamines, baignées dans le "faut être belle et bien habillée pour réussir"...

Répondre
  ice_g  |  23

Et accepter qu'un homme et une femme c'est différent (et tant mieux), c'est trop demander!! Désolé pour les harpies-féministes, mais un homme ne pourra jamais donner la vie, une femme elle ne pourra jamais se gratter les couilles… C'est la vie, on est différents et c'est pour ça qu'on se complète. Après chacun est libre de faire ce qu'il veut, d'aimer qui il veut (p.s. j'adore le rose, donc ça m'énerve vos commentaires où les gosses devraient tous s'habiller en kaki ou en gris pour ne pas être "genré")

Répondre
  brhd  |  44

ice_g : il n'est pas question d'interdire quoique ce soit, il est question ici de stéréotypes, qui créent implicitement un rapport homme/femme dépassé.

"Et accepter qu'un homme et une femme c'est différent"
Mais tout le monde l'accepte, bien évidemment. Tout est question d'égalité des chances, et de chemin qui devrait se tracer selon ses propres envies, et non déjà tracé par des moeurs sociétales du fait que tu es de tel ou tel sexe.

Ceci dit, tu as raison sur le fait que tout le monde n'est pas censé partager cette vision égalitaire et non stéréotypée des genres.

Répondre
  Tharkun  |  39

@ice_g
Ouais, mais une femme peut gratter les couilles de son mec. Après lui avoir fait son sandwich et le lui avoir apporté devant la télé.
Faut pas déconner non plus...

Répondre
  Kulacek Jan  |  17

Sinon le discours féministe, on est obligé de se le farcir? Il y a des différences hommes-femmes, que tu le veuilles ou non.
physiquement déjà. le jour où une femme court le 100m en moins de 10 secondes, tu m'appelles ok? 100% d'accord avec ice_g, non à la discrimination hommes-femmes, mais non à la débilité de certaines féministes aussi.

Répondre
  Kaa04  |  48

Ça égayerait l’environnement des bactéries. On n’y pense pas mais bosser dans le noir 365 jours par an c’est pas folichon folichon comme situation professionnelle...

Par  Kryogen  |  34

Wouhouuu, 2 VDM en 1 mois !

Bon, j'explique le contexte : Et en effet, elle se prend un peu (trop) pour une princesse (les parents remercient chaleureusement le papy à ce sujet), et je voulais la ramener à la réalité en lui balançant un truc sans réfléchir aux conséquences, comme d'habitude... Le truc c'est que c'est elle qui est venu nous le dire 2 jours après, avec plein de tristesse dans le regard : "même en mangeant des paillettes, quand je pète ça fait rieeeeeeen". Je vous laisse deviner la tête des parents en mode derp-face !
Donc au final, plus de peur que de mal car elle n'en a pris que très peu ("sinon elle n'en aurait plus eu pour l'anniversaire de sa copine").