Par Marylise - 16/1/2021 13:58

Trop sympa !

Aujourd'hui, je travaille dans les galeries d'un centre commercial, et le midi je mange dans mon véhicule. À un moment donné, je vois une mouette essayer de manger un carton. Par pitié je lui coupe un petit bout de mon sandwich pour lui lancer. Malheureusement, j'ai pas lancé le bon bout. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
COMMENTS
Par  cenlikin  |  24

Dans les villes, les mouettes, pigeons, écureuil ou raton laveur (ça dépend de votre ville) ont la même fonction que les rats. Nourrissez vous les rats de bon cœur? J'en doute, alors ne nourrissez pas les animaux sauvages, vous n'en faites pas l'élevage.

Répondre
  jKzeiop  |  24

Je nourris n'importe quel animals quel qui soit ce sont des êtres vivant si j'en vois un en difficulté je l'aide mais vous prouver que l'humanité se perd dans sa connerie

Répondre

@jKzeiop : ce qui est c*n, c'est de nourrir sans discernement tous les animaux que tu croises sous prétexte que ce sont des êtres vivants, sans te demander s'ils en ont vraiment besoin. Sans le savoir, tu peux les mettre en danger et rompre leur équilibre naturel. En outre, jeter de la nourriture à terre peut déclencher une prolifération massive et incontrôlée de rongeurs (regardez certains espaces verts envahis de rats à Paris).

Il ne faut surtout pas donner de pain aux oiseaux, même s'ils aiment ça. Le pain n'est pas adapté à leur métabolisme et peut provoquer de sérieux dégâts sur leur corps. Le sel qu'il contient altère les fonctions physiologiques et cérébrales, ce qui peut entraîner un arrêt des reins et du cœur, et donc la mort.

Les oiseaux aquatiques (oies, cygnes, canards) sont les plus touchés par les méfaits du pain. Non seulement leur corps tolère très mal cet aliment, qui provoque chez eux un grave dysfonctionnement du foie (comme une cirrhose), mais leur présence dans les parcs publics disposant de plans d'eau les expose quotidiennement aux humains venus leur jeter du pain.

Le pain ne contient pas tous les nutriments dont l'oiseau a besoin, mais la mie gonfle dans l'estomac, ce qui lui donne la sensation d'être rassasié. Ainsi, il ne va pas chercher d'autres aliments, ce qui va entraîner des carences.

Les oiseaux nourris avec du pain peuvent développer le syndrome de l'aile d'ange : c'est une déformation osseuse causée par une alimentation trop riche en glucides et en calories, et trop pauvre en vitamines D et E, en calcium et en manganèse. La dernière articulation des ailes est tournée vers l'extérieur, ce qui les empêche de bien voler. Leur espérance de vie est très faible car ils ne peuvent pas s'abriter des intempéries ni échapper à leurs prédateurs.

Et d'une manière générale, les oiseaux habitués à être nourris par les humains peuvent devenir dépendants et délaisser les autres sources de nourriture. Plus enclins à se rassembler, ils favorisent la propagation des infections et sont plus vulnérables aux prédateurs. Le nourrissage peut augmenter la population de certaines espèces et réduire la densité d'autres espèces en compétition avec elles. Tous ces désordres cumulés déséquilibrent l'écosystème.

C'est pourquoi le nourrissage des oiseaux doit être effectué en hiver uniquement, lorsque la disponibilité alimentaire est faible. Et pas n'importe comment : une mangeoire avec des graines enrobées de graisse, que vous pourrez trouver dans le commerce par exemple ; c'est ce qu'il y a de mieux.

Par  tubalc1  |  14

Si on leur apprend à être nourris par l'homme, ils finissent par attaquer tous ceux qui ont de la nourriture à la main, puis même ceux qui n'en ont pas. ( Voir les goélands au bord de mer) Mais même un petit moineau est venu goûter jusqu'au croissant que j'avais dans main, à plusieurs reprises, gare Montparnasse...