Par Anonyme - 13/8/2021 18:01 - France

Sociopathes

Aujourd'hui, entretien d'embauche. J'explique au recruteur prioriser mon travail à la sociabilisation, et que je ne suis pas là pour être aimable. "Vous auriez pu travailler aux Ressources Humaines !" Ce que à quoi je réponds : "Je ne suis quand même pas un monstre !" Le recruteur était le DRH. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Llonewo  |  19

Pour être précis un bon RH doit surtout savoir prendre du recul et savoir mettre de côté ses émotions pour prendre les bonnes décisions... ça ne veut pas dire être déshumanisé et n'avoir rien à faire des gens... à partir du moment où tu es dans une entreprise de plusieurs centaines de personnes tu as en permanence des salariés qui viennent te voir car un proche est décédé, malade, un enfant handicapé, un parent en fin de vie, une maladie (cancer...), divorce (qui se passe mal), de gros problèmes d'agents... etc. Et quand ils ne viennent pas te voir, tu l'apprends souvent parce qu'ils pètent un câble au boulot, ont un fort absentéisme, commettent des erreurs en boucle, traitent leurs collègues comme des chiens... et quand tu les reçois au service RH pour en discuter et voir si une sanction doit être prise... c'est là que tu apprends généralement les raisons extérieures à l'origine... et là le tout c'est de comprendre, voir si une aide est possible (ce peut-être orienter vers des structures de soutien, assistante sociale, ou juste des mesures comme modification d'horaire...) mais tu ne peux pas juste dire amen et laisser faire donc tu ne peux pas toujours laisser couler et donc tu dois prendre des décisions qui conjuguent au mieux la situation de la personne et l'impacte sur les collègues, le service et l'entreprise.

Un mauvais RH tranche froidement... un RH qui est à 100% dans la compassion va pendre des décisions mauvaises pour les collègues\service\entreprise et en plus va souvent se laisser submerger par la quantité de cas (émotionnellement parlant) et va craquer tôt ou tard.

Un bon RH doit trouver un juste milieu.

Par  Suricate  |  11

J'ai mis un certain temps à comprendre que les ressources humaines n'avaient pas grand chose à voir avec de l'humanité.
Oui, c'est de la gestion du personnel et les responsables RH ne sont parfois que des exécuteurs d'ordre.
Mais ils ont une sale réputation... Ce n'est pas pour rien.
Pour finir, oui c'est important de hiérarchiser ses taches, et ce afin de produire un travail efficace, mais être aimable n'est pas incompatible avec tout ça. En tant que manager, je pousse parfois un coup de gueule, mais j'obtiens de bien meilleurs résultats en gardant une part d'humanité.
En revanche, je sais très bien que je ne dépasserai jamais un certain seuil de hiérarchie...
Mort aux vaches !!

COMMENTS
Par  Suricate  |  11

J'ai mis un certain temps à comprendre que les ressources humaines n'avaient pas grand chose à voir avec de l'humanité.
Oui, c'est de la gestion du personnel et les responsables RH ne sont parfois que des exécuteurs d'ordre.
Mais ils ont une sale réputation... Ce n'est pas pour rien.
Pour finir, oui c'est important de hiérarchiser ses taches, et ce afin de produire un travail efficace, mais être aimable n'est pas incompatible avec tout ça. En tant que manager, je pousse parfois un coup de gueule, mais j'obtiens de bien meilleurs résultats en gardant une part d'humanité.
En revanche, je sais très bien que je ne dépasserai jamais un certain seuil de hiérarchie...
Mort aux vaches !!

Par  Capitaine AdBlock  |  65

Il y a tant de mauvais DRH pour que vous ayez une vision si négative de ce corps de métier ? (je pose la question car je ne connais pas ce milieu-là).

Vu que tu disais "ne pas être là pour être aimable" (ce qui n'est quand même pas une très bonne façon de se vendre, car il y a une marge entre ne pas faire du social ta priorité et manquer d'amabilité, et il faut bien un minimum d'entente entre les membres de l'entreprise), il me semblait évident que sa réponse était ironique. Mais peut-être était-il mi-sérieux ?

Par  Llonewo  |  19

Pour être précis un bon RH doit surtout savoir prendre du recul et savoir mettre de côté ses émotions pour prendre les bonnes décisions... ça ne veut pas dire être déshumanisé et n'avoir rien à faire des gens... à partir du moment où tu es dans une entreprise de plusieurs centaines de personnes tu as en permanence des salariés qui viennent te voir car un proche est décédé, malade, un enfant handicapé, un parent en fin de vie, une maladie (cancer...), divorce (qui se passe mal), de gros problèmes d'agents... etc. Et quand ils ne viennent pas te voir, tu l'apprends souvent parce qu'ils pètent un câble au boulot, ont un fort absentéisme, commettent des erreurs en boucle, traitent leurs collègues comme des chiens... et quand tu les reçois au service RH pour en discuter et voir si une sanction doit être prise... c'est là que tu apprends généralement les raisons extérieures à l'origine... et là le tout c'est de comprendre, voir si une aide est possible (ce peut-être orienter vers des structures de soutien, assistante sociale, ou juste des mesures comme modification d'horaire...) mais tu ne peux pas juste dire amen et laisser faire donc tu ne peux pas toujours laisser couler et donc tu dois prendre des décisions qui conjuguent au mieux la situation de la personne et l'impacte sur les collègues, le service et l'entreprise.

Un mauvais RH tranche froidement... un RH qui est à 100% dans la compassion va pendre des décisions mauvaises pour les collègues\service\entreprise et en plus va souvent se laisser submerger par la quantité de cas (émotionnellement parlant) et va craquer tôt ou tard.

Un bon RH doit trouver un juste milieu.

Par  dfzyzftuyfytfqdf  |  40

A part dans des petites PME , tu as de toute façon un entretien avec un responsable des ressources humaines .
Je ne vois pas l'intérêt de se tirer une balle dans le pied . Il faut attendre d'être embauché avant de faire ça .

Par  Sir IZBAK 1st  |  9

Est-ce que ça t'a échappé bêtement (ça peut arriver, et dans ce cas VDM), ou bien est-ce que lancer une pique aux RH pendant un entretien d'embauche, donc avec une forte probabilité que les RH soient impliquées, et sans connaître le poste de ton interlocuteur (en fonction de son poste justement, ça peut faire partie des choses à voir quand on se renseigne sur l'entreprise) était une action complètement réfléchie de ta part (et là, TLBM)?