La mauvaise éducation

Par Pradouldu90 - 18/09/2019 16:00

Aujourd'hui, je travaille dans un magasin de vêtements. Alors que je m'occupe de ranger des vêtements près des cabines, j'entends un bruit étrange. Comme si on renversait de l'eau par terre. Je me dirige vers la source de ce bruit et je vois, dans une cabine d'essayage, une gamine les fesses à l'air en train de pisser par terre. Je précise qu'elle a uriné sur de la moquette et qu'après j'ai dû nettoyer. VDM
Je valide, c'est une VDM 8 496
Tu l'as bien mérité 476

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Bah c'est finalement le cas pour beaucoup de personnes. Quand on a un salaire intéressant, c'est souvent associé à un investissement personnel. Sinon effectivement, un job sans responsabilité, tu quittes à 16h30, tranquille jusqu'au lendemain. Par contre côté salaire, faut pas espérer des miracles. Ceci dit, si tu as le choix entre ces deux options, tu peux déjà t'estimer heureux. Beaucoup ne l'ont pas.

Au moins le salaire est à hauteur de l'investissement . Au moins tu as des propositions d'embauche quand y'en a qui pointent au chômage. Après c'est chacun ses priorités .

Commentaires

Au moins le salaire est à hauteur de l'investissement . Au moins tu as des propositions d'embauche quand y'en a qui pointent au chômage. Après c'est chacun ses priorités .

Bah c'est finalement le cas pour beaucoup de personnes. Quand on a un salaire intéressant, c'est souvent associé à un investissement personnel. Sinon effectivement, un job sans responsabilité, tu quittes à 16h30, tranquille jusqu'au lendemain. Par contre côté salaire, faut pas espérer des miracles. Ceci dit, si tu as le choix entre ces deux options, tu peux déjà t'estimer heureux. Beaucoup ne l'ont pas.

C'est clair que le salaire est proportionnel à l'investissement et aux responsabilités (sauf pour Pénelope) mais ceci dit tu peux quand même trouver le combo SMIC-horaires de merde les doigts dans le nez, c'est même encore plus facile que Smic-horaires de bureau 😄

je suis d'accord c'est le dilemme de casi tout le monde actif ...

Au moins, t'as des propositions de boulot. T'as pas à te plaindre !!!! Pense à ceux qui n'arrivent pas à retrouver même un petit job...

Mais de quoi ils se plaignent ceux-là qui ne trouvent pas de boulot? Je rappelle qu'il y a des pays où c'est la guerre civile, du coup z'ont rien à dire, n'est-ce pas? ...

Le choix est simple. Tu fais ton taffe mal payé et par là suite, tu essaies de trouver un 2e taffe pour le complément du salaire

Et tu t'investis pas trop dans le taf mal payé histoire de pas trop te fatiguer

Pour finalement ne plus avoir de vie de famille...

Ben non ça c'est débile, du coup il fera 2 jobs de merde mal payé et il n'aura plus de temps pour lui

Si le job bien payé t'intéresse, je te recommande de passer dessus. En général, c'est plus simple de négocier pour faire baisser progressivement ses horaires (par exemple en automatisant certaines tâches ou en devenant plus efficace) que de négocier une augmentation (surtout sur un job que tes chefs considèrent comme pas trop prenant). En plus, si tu en as marre de ton job trop prenant, tu pourras toujours tenter de passer sur un job plus tranquille en gardant ton salaire, alors qu'une fois que tu à fais un job pépère pendant quelques années, c'est très compliqué de repasser sur un job plus prenant mais mieux payé.

La vraie vdm serait de devoir choisir entre un job mal payé avec des horaires de ouf et pas de job du tout. Beaucoup en sont malheureusement réduits à ça !

Pourquoi tu te plains alors ?? T'as le choix après tout, quand y'en a qui n'ont pas le choix franchement, tu crains... tu peux aussi choisir celui qui te plaît le plus

Quelle est ta priorité ? Le pognon ou la vie de famille ? Tu as ta réponse.

Dis-toi que tu as échappé au pire. Job prenant, horaires qui cannibalisent ta vie de famille avec tout le travail ramené à la maison et un salaire de misère. Bienvenue à l’éducation nationale !

Si ton boulot ne te convient pas, change, tu n'es pas un arbre ! MDR les profs et instits, toujours en train de pleurnicher sur leur salaire... Faites un calcul rapide, prenez le nombre d'heure totale travaillées dans l'année, y compris corrections, préparations et réunions (soyez honnêtes), puis, divisez le salaire net total annuel par ce chiffre. Petites infos utiles : Salaire horaire net smic : 8 € (quasi sans évolution au cours d'une vie, sans formation diplômante, un travailleur au smic verra son salaire augmenter très peu) Salaire horaire net moyen (pondérés en comptant la moyenne des heures supplémentaires non payées) : environ 15 € (France, toutes catégories et âges confondus) En milieu de carrière, un instit (professeur des écoles en primaire ou maternelle) doit tourner aux alentours de 13 €, sachant que vous ne serez JAMAIS confronté au licenciement ni au chômage, que vous n'avez pas de supérieur direct sur votre dos en permanence, que votre mission n'implique qu'une obligation de moyens et non de résultats, que si vous avez des enfants, vous économisez énormément sur les frais de garde, que vous n'avez aucun jour de carence pour absence maladie, que votre retraite est calculée sur vos 20 meilleures années, qu'une fois passée les première années, vous pouvez aisément recycler vos supports des années précédentes, que vous pouvez trouver facilement nombre de supports déjà fait sur internet,... Perso, avec un bac+5 et un poste de cadre plutôt bien payé, il m'a fallu plus de 15 ans pour dépasser les 13 € nets de l'heure en tenant compte des heures sup (SCOOP : et oui, dans le privé aussi, on fait beaucoup d'heures sup, qui sont bien souvent non rémunérées, au motif que "c'est ton boulot, si tu n'arrives pas à le faire dans les horaires, c'est que tu n'es pas assez bon, c'est ton problème")