Le nouveau soutif

Par Amarine - 19/08/2020 20:11

Aujourd'hui, j’ai découvert un nouveau petit plaisir dans la vie : Enlever mon masque à la fin de la journée. VDM
Je valide, c'est une VDM 4 768
Tu l'as bien mérité 465

Dans la même collection

Top commentaires

Hélène Laslaz 8

Oh que oui c’est une délivrance

Non, ça ne veut pas dire qu'elle trouve pénible de le porter. Plein de gens ne trouvent pas spécialement pénible de porter des chaussures, mais sont très contents de les enlever en fin de journée.

Commentaires

Moi, mon petit plaisir quotidien, c'est d'enlever enfin mes vêtements. Ça m'entrave, ça me gêne et le tiens trop chaud l'été. Mais comme la nudité n'est plus acceptée au quotidien dans notre société, ben je prends sur moi et je fais un effort, même si je trouve ça débile. Il en va de même pour un petit bout de tissus supplémentaire, à savoir le masque.

À minima, pour les vacances, il existe des endroits naturistes, ou tu peux rester nu.

Hélène Laslaz 8

Oh que oui c’est une délivrance

Pour ensuite se tartiner d'un masque de beauté ?

emleum 16

Il y a quelques professions qui exigent le port du masque toute la journée et ce bien avant le Covid. Enfin voilà quoi...

DaemonTheWolf 25

Tout à fait et je ne crois pas entendre ce genre de pro pleurer d'avoir un masque pendant 8h par jour depuis x années. Aussi, des gens dans certains pays le porte à la moindre maladie, mais aussi à cause de la pollution et en Europe ça pleure pour juste quelques mois

enfin voilà quoi ... Oui mais ça n'enlève pas la satisfaction de pouvoir l'enlever le soir. Surtout lorsqu'on y est assidu consciensieusement

A croire, Daemon, qu'il y aurait une question d'habitude derrière tout ça! C'est dingue! Genre quand on n'est pas habitués à quelque chose, c'est hyper chiant de le faire, et quand on a l'habitude, ben c'estm oins chiant du coup! :o

Caro Nissa 24

Je comprends tout à fait, je suis dans le milieu médical et le porte 7 à 8h par jour, 6 jours sur 7, c'est étouffant.... Mais malheureusement il va falloir s'y habituer, cela va faire ou fait déjà partie de notre quotidien.