Le gars d'à côté

Par Madame Butterfly - 29/03/2023 12:20 - France - Marseille

Aujourd'hui, j'ai un voisin voyeur. J'ai bâti un claustra, changé les volets, je sors ma poubelle la nuit pour ne pas le croiser, et j'ai réussi à le photographier en train de mater. Mais je ne peux pas me servir des photos pour preuve lors d'une plainte car c'est défendu de photographier les gens sans leur consentement. VDM
Je valide, c'est une VDM 5 217
Tu l'as bien mérité 763

Dans la même collection

Top commentaires

Un pervers ? C'est un ami à vous unehistoire et grosmatou ?

Uniquement au pénal et sous certaines conditions

Commentaires

Qui vous a dit que la photo n'était pas une preuve recevable en l'espèce ? Un avocat ? S'il fallait demander à chaque délinquant son consentement avant de le prendre en photo sur le fait, les photos ne seraient jamais acceptées dans un tribunal. Or ça arrive tout de même fréquemment qu'elles le soient. Ceci dit, c'est possible qu'une seule photo ne soit pas suffisante pour une preuve, il en faut peut-être plusieurs pour prouver un harcèlement.

Uniquement au pénal et sous certaines conditions

nighty 22

Même si une photo n'est pas recevable, la police sera bien contente d'en avoir une afin de pouvoir reconnaître quelqu'un. Il y a l'officiel et l'officieux même dans la police

On a carrément le droit de prendre en photo les gens sans leur consentement. Des règles spécifiques s'applique dans certains cas : photo utilisée pour un usage commercial, photo publiée qui serait contre la dignité de la personne (ex. Qqn qui est bourré ou nu sur la photo...) ou même contre son intérêt perso (ex. Un gars photographié avec sa maîtresse avait eu des dommages et intérêts). Dans votre situation donc, ne vous privez pas ! Et courage

Vindsval 61

Une simple recherche Google : « Photographier ou filmer une personne dans un lieu privé ou transmettre son image, sans son accord, est sanctionné d'un an d'emprisonnement et de 45 000 € d'amende. » Source : le site du service public

Uniquement quand il s'agit de "porter atteinte à l'intimité de la vie privée d'autrui" comme le précise legifrance qui est LA référence.

Vindsval 61

Les liens sur le site du service public amène sur... Legifrance.

Exactement : "dans un lieu privé". Si c'est un lieu public, le droit au respect de la vie privée ne peut être appliqué. Quant au droit à l'image, il faut que l'image soit diffusée pour pouvoir attaquer l'auteur. Prendre la photo n'est pas répréhensible en soi puisqu'elle n'est pas encore diffusée. Dans le cas présent, le voisin était dans toute chez lui quand il a été photographié mais s'il est visible de l'extérieur, c'est considéré comme une photo prise dans un lieu public. Par exemple, si vous vous baladez nu devant votre fenêtre, vos voisins peuvent porter plainte pour attaque à la pudeur même si vous êtes chez vous.

Un pervers ? C'est un ami à vous unehistoire et grosmatou ?

pour information ce sont les photos en plan serré qui sont illégales, pas en plan large 😉

Aucun rapport, c'est surtout si une personne est bien identifiable : ex : une foule = pas de problème mais foule ou pas, plan large ou pas si une personne est facilement identifiable et clairement l'objet de la photo dans ce cas il peut se plaindre. A savoir également qu'a moins de faire usage de la photo dans le but de nuire à la personne, au pire la personne peut demander à retirer la photo publiée ou à être masqué.

Sinon plutôt que la photo il faudrait peut-être un témoin. Quelqu'un qui passe un peu de temps chez vous discrètement sans que le voisin le sache et qui puisse témoigner de ses agissements.

Et une caméra de surveillance ? C'est pas interdit ça, si ? Bien placée pour le prendre sur le fait.

la justice de ce pays où il faut bon d'être taré, violeur etc....

techniquement, prendre la photo c'est légal... c'est la diffusion qui ne l'est pas. maos pour porter plai te, c'est pas de la diffusion, ça reste ok

Terrien 22

Prendre des photos/vidéos de la voie publique est légal, ça l'a toujours été (je ne sais pas si dans le cas de cette VDM, il s'agit de cette situation), par contre ça ne veut pas dire que l'on peut faire ce que l'on veut des images, pas du tout, c'est même très encadré... Dans le cas par exemple où un problème de santé d'une personne est visible, vos images sont interdites de diffusion... Ainsi que dans tellement de cas, qu'au final il ne vaut mieux ne jamais rien diffuser en public ! Et il va de soi que des images prises de lieux privés sont totalement interdites par nature, même sans diffusion pour le coup (violation de la vie privé à minima (et si c'est en entreprise vous vous exposez à des problèmes judiciaires considérables...)