21

La vieillesse est un naufrage… qui emmerde le monde

Par Babé Matthieu - / vendredi 23 juin 2017 10:00 / France
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Commentaires
Répondre
  tatazizou  |  78

Tu m'étonnes : ils se sont mariés en 1967, un an avant mai 68, ils ont vécu leur jeunesse en plein mouvement hippie, et là on vient leur rappeler qu'ils sont des petits vieux ! Cela dit ils auraient pu le dire avant, parce qu'il est évident qu'ils étaient prévenus depuis longtemps. Je parie qu'ils ont prémédité leur coup : une blague de sales gosses, quoi.

Par  Poum-Poum  |  15

J'aurais trouvé leur réaction limité irrespectueuse mais j'ai vu mes grands-parents, entrant dans le 4è âge (pour ceux qui ne savent pas, grand âge avec forte dépendance), adopter ce genre d'attitude avec un désintéressement d'évènements pourtant heureux. On m'a alors expliqué que beaucoup de personnes âgées avaient besoin d'énergie aussi pour le mental et que vivre, simplement se lever, se laver, exister, à plus de 80 ans, pouvait demander beaucoup de volonté et d'efforts et que tout imprévu, même heureux, casse leur système pour assurer le minimum vital et qu'un train-train quotidien est moins énergivore. Je ne sais pas si je suis claire... Pour d'autres, ça leur rappelle aussi que la sortie est plus près que l'entrée et ça déprime. Bref. Ou alors ce sont de vieux cons.

Répondre
  dalmia  |  31

C'est vrai que c'est très fatigant, j'ai compris à quel point ça pouvait être désagréable. En discutant avec deux personnes âgées lors d'une grosse fête de famille, je leur ai demandé si quelque chose n'allait pas car ils se tenaient à l'écart depuis longtemps. Ils m'ont dit qu'avec leur appareil auditif, le brouhaha produit par les discussions de 20 ou 30 personnes étaient tout simplement insupportables pour eux. Impossible d'isoler une seule conversation avec un tel bruit de fond. Ils m'ont alors dit largement préférer voir juste quelques personnes et n'être que 5 ou 6 par exemple à table pour suivre tranquillement la discussion. Dans ce cas, quatre stratégies s'offrent à ces petits vieux lors de grosses réunions de famille : 1. rester à l'écart (et ne pas profiter), 2. débrancher le sonotone (et ne pas profiter), 3. subir le bordel ambiant (et, oui vous avez compris, ne pas profiter) ou 4. ne pas y aller...

Chargement…