Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Pour calmer les hystériques, il faut utiliser une méthode ancestrale : le coup sec derrière la nuque.

Au vu de sa réaction , il est plus sûr pour toi de garder tes distances avec elle .

Commentaires

Au vu de sa réaction , il est plus sûr pour toi de garder tes distances avec elle .

Elle aime raconter des salades ? Édit : merci RVJ

Pour calmer les hystériques, il faut utiliser une méthode ancestrale : le coup sec derrière la nuque.

Je pensais au seau d’eau mais j’avoue que ta méthode me botte bien!

Cyanure, 3 cuillères à soupe

Fait étonnant, pendant des siècles et jusqu'en 1952, pour soigner l'hystérie féminine, les médecins s'en remettaient à la « stimulation dactyle », terme du XVIIe siècle, ou au « pénétrationnisme », terme du XIXe. Au XIIIe siècle déjà: Arnaldus de Villanova; illustre médecin et théologien, recommandait l’usage du godemiché pour guérir les veuves et les religieuses en état de transe. L'idée était la suivante : l’hystérie est due à un désir d’orgasme insatisfait qui agite les femmes mal conçues. Pour les calmer, il fallait « masser », « pénétrer avec un objet phallique » ou « doigter » pendant plus d'une heure jusqu'à l’orgasme guérisseur. Bien que lucrative, la masturbation thérapeutique est une activité ennuyeuse et pénible pour les médecins. C'est ainsi que des "grands esprits" sont venus en aide aux pauvres médecins en créant des des appareils hydriques, dont les horribles « douches pelviennes ». En France, jusqu’en 1860, la méthode la plus répandue pour soigner l'hystérie féminine a été de braquer un jet d’eau hyper puissant sur l’entrejambe d’une femme jusqu’à ce qu’elle jouisse. Quand l'électricité a fait son apparition à la fin du XIXe siècle, des machine de "massage" électrique font leurs apparitions : les « électrodes vaginales », « l’excitateur vulvo-utérin », ou « l’électro-spatteur » et même une « fourchette vibrante ». Appelons un chat un chat, c'était de véritables instruments de torture.

Ca expliquerait certains cas sur twitter

En même temps, Slyfried, un coup de godemiché pour une veuve en transe, à la base c’est une bonne idée ! 😉

Un film à voir sur ce sujet: Oh my god!

Mon cher, sachez si une chose est un instrument de torture, a moins d'avoir déjà des déviances, une femme tout comme un homme n'en jouira jamais. De même, tout ce que vous récolterez après 10 jours de défonçage anal par un gangbang ne sera pas un monstrueux orgasme a force de vous faire motoculter la prostate. Non, vous gagnerez seulement des hématones et fissures rectales voire intestinale selon l'acharnement que mettront vos agresseurs a vouloir vous faire jouir. Lesdits jets d'eau entrainé une mise a nue des nerfs qui conduisait les femmes à la folie lié a des douleurs insupportables quotidienne, voir des post-mutilations menant à la septicémie puis au décès, mais ces parangons de vertus qu'étaient ces "hommes" convaincu que tout tournait comme pour leur propre pensées, autour du sexe, ce n'était somme doute que la confirmation que les femmes étaient toutes des chiennes en chaleur insatisfaite. Ils n'imaginaient pas une seule seconde que faire subir ce traitement sur un homme aurait pour seules conséquence que de se retrouver avec un jonc pelé a vif par la masturbation et/ou des perforations rectales. Cela dit, n'espérez pas jouir dans ces conditions. Et ceux qui pensent que tringler une femme non-consentante finira de toute façon par sa jouissance ont trop regarder de pornos ou de hentaï dans leur vie. Car non, l'absence de désir et la souffrance ne mènent JAMAIS au plaisir. A bon entendeur, salut.

Vous auriez préférée des tomates?

Alzheimer ? Elle oublié d'où venaient "ses" plants de salade

Elle a fait une école de commerce ?

Quant a votre voisine, je lui aurais dit : ah, mais ce sont les plans que je vous ai offert ! Ils ne vous plaisent pas ? Vous pouvrz me les rendre si vous voulez, oui. Je vous laisse les déposer tout à l'heure, je suis pressée. Et hop, claquez votre porte. Si elle revient, reproduisez la même scène enjouée avec les mêmes mots et la même surprise, et aussi longtemps qu'elle répêtera la chose, faite le aussi avec un grand sourire et une innocence feinte. Soit votre voisine vous prendra pour une idiote alors que c'est vous qui vous amusez de sa stupidité, soit elle est juste conne et son énervement croissant sera purement jouissif et proportionnelle a votre degré de calme, soit elle est mentalement dérangée et cela vous donnera le temps de vous en apercevoir pour ne plus jamais rouvrir votre porte. Et à l'avenir, ne lui offrez plus rien. ;)

Je ne comprends même pas qu'on puisse envisager qu'elle soit dérangée mentalement...