Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
COMMENTS
Répondre

Ok, ce voisin est un drôle d'oiseau, mais de là à le dénoncer aux gallinacés pour si peu ? Ici on a sûrement affaire à une pie sans lit, qui cueille innocemment des brindilles pour se reconstruire un nid douillet après avoir été chassée de son ancien domicile. Excuse son côté cleptomane, c'est pour son bien :)

Répondre
  chapelle16  |  67

Capitaine, si ça ne te dérange pas qu'un type vienne batifoler sur tes plates-bandes libre à toi, quant à moi je revendique le droit à la vie/propriété privée et je n'ai pas envie que quelqu'un se sente autorisé à le faire, peu importe le prétexte. Ce sera quoi la prochaine fois ? Il va repeindre la façade parce que la couleur ne lui convient pas ?

Répondre
  Mme Miaou  |  37

Boarf.
Je vis dans une maison qui a été séparée en deux pour en tirer 2 loyers.
Louant le RDC, j’ai aussi le privilège du jardin. Les voisins du dessus n’ont même pas le droit de passage.

Pour autant, on s’entend très bien et on leur laisse utiliser une partie dudit jardin pour cultiver des légumes qui nous profitent à tous. Et si un matin je voyais l’un d’eux nettoyer la cours parce qu’il en a marre des crottes de poules, je trouverais ça amusant, pas irrespectueux. Tout dépend le rapport qu’on a avec le voisin et surtout vis à vis du jardin.

Par  Tormante  |  36

Mais c'est quoi cette manie d'arracher les pissenlits? Ça va de paire avec le fait d'avoir un gazon à raz? Du genre de ceux qui deviennent bruns dès que la canicule arrive?
Dans le bled où je suis, on reconnait facilement les tondeurs fous l'été maintenant: il y a les jardins à peu près verts de ceux qui laissent les plantes et les insectes vivre leur vie, et les jardins complètement cramés de ceux qui peuvent pas s'empêcher de massacrer ce qu'il y a autour d'eux, "parce que ça fait plus propre".
Autant je comprends que tondre quand tu ne peux plus marcher dans ton jardin, ça soit un minimum nécessaire, autant cette mode de génocider le moindre bout de verdure qui dépasse est stupide et néfaste...

Répondre
  Caelestia  |  64

Ah merci, un des seuls commentaires sensés de cette VDM. Enfin quelqu'un qui trouve que des fleurs qui poussent (et qui servent de ressource aux pollinisateurs, de refuge aux insectes) ce n'est pas "sale"...

Répondre
  Tormante  |  36

Ouais il y a un paquet de pékins qui considèrent que tout ce qui est organique ou vivant c'est sale. Du coup je ne vois pas l'intérêt de vivre à la cambrousse, autant rester en ville, moins de chance de croiser des petites bêtes et des plantes vertes, et ces dernières les remercieront. Et tous les gens qui considèrent que le terme "biocide" ne devrait pas exister, et pas uniquement parce que grammaticalement c'est légèrement redondant, aussi.

Répondre

Bien d'accord avec vous. En face de chez moi, les jardiniers tondent le gazon tellement à ras que rien ne peut s'y développer. C'est propre, mais tellement monotone et ça meurt chaque été. Même lorsque le gazon a jauni au point de se confondre avec la terre sèche en-dessous, ils continuent de tondre (je précise qu'il n'y a pas d'arrosage). De même, les haies sont taillées de manière complètement rectiligne (en parallélépipède) ; et au milieu de ces buissons se trouve une fougère qui se fait étêter à chaque fois alors qu'on pourrait la laisser se développer verticalement pour rompre avec cet alignement qui ne la met pas en valeur. Et les arbres ont été très sévèrement élagués, leurs branches épaisses se terminent maintenant par une grosse plaie bien apparente et peu esthétique.

Les pissenlits, pâquerettes et autres herbacées mettent de la gaieté dans le jardin, je ne les vois pas comme des « mauvaises herbes ». Si l'on ne tond pas trop bas de sorte à laisser quelques fleurs, si on aère la terre et si on l'enrichit par exemple avec des épluchures de légumes, cela peut énormément fertiliser le jardin en favorisant les lombrics, les insectes et les oiseaux. Cavia l'a fait dans son jardin et la vie s'est beaucoup développée sur sa pelouse, c'est génial.

Répondre
  Tormante  |  36

Même pas besoin de ça, créer des passage à la tondeuse rase pour faire en sorte qu'ici peu de choses repoussent, histoire de ne pas le faire trop souvent, planter certaines essences d'arbres, privilégier certains insectes, certaines plantes considérées comme des mauvaises herbes, tout cela donne un jardin efficace et productif, biologique, et qui évite les massacre sans réfléchir. D'autant plus dans une période où la biodiversité s'effondre salement. On parle beaucoup du réchauffement climatique comme si c'était l'unique problématique écologique que le capitalisme pose, mais la déforestation, les pesticides, les engrais, la bétonisation, la circulation hallucinante de navires, la surpêche, posent des problèmes bien plus direct: actuellement et sans réchauffement, on aura éradiqué 75% des espèces vivantes dans 1200ans. 75% des espèces qui disparaissent c'est ce qui nous sert à définir une "vague d'extinction des espèces". 1200ans ça paraît long, mais la vague d'extinction la plus rapide que l'on connaisse, elle se fait en 90000ans, et c'était exceptionnellement rapide.
Bref, faire attention à son jardin c'est arrêter notamment ces petits massacres saisonniers qui sont déjà en train de nous retomber sur le coin de la gueule à une vitesse folle.

Ah et pour James KIng, faut avoir une vision très pauvre de l'humour pour être incapable de concevoir qu'on puisse rigoler de quelque chose et voir envie d'en parler, même sérieusement, ensuite. C'est dommage.