Par Anonymous - 7/9/2020 15:55

L'angoisse !

Aujourd'hui, je dois me préparer mentalement, et ce depuis plusieurs jours. Je suis en état de stress intense, impliquant notamment des tremblements et des vomissements. Un concours ? Une représentation théâtrale ? Que nenni ! Je dois passer un appel téléphonique. VDM
CaviaAperea en dit plus :
Oh, je suis étonnée car cette VDM date un peu, j'en suis l'auteure. Bonjour et merci pour les quelques conseils donnés ! Le téléphone me met très mal à l'aise : on ne voit pas les yeux de son interlocuteur, nous ne disposons que de sa voix pour lui répondre. Puis, comment savoir quand c'est à soi de prendre la parole ? Hormis s'il y a une question clairement énoncée. La dimension "imprévu" est aussi complexe à gérer. Il y a aussi le fait que la personne aura parfois des bruits autour d'elle qui prendront parfois toute la place dans notre perception, nous déconcentrant au point de perdre totalement le fil. Si la personne fait autre chose en même temps que l'appel, cela me déconcentre totalement comme si j'étais plongée également dans une tâche. J'ai souvent été aidée pour mes appels car cela me rendait littéralement malade comme dans ma VDM. Depuis quelques temps, je fais comme le dit RobertDeNice pour les appels visant à prendre rendez-vous ou autre, j'écris à peu près mes objectifs pour cet appel et j'y arrive la plupart du temps dorénavant. Il y a cependant toujours cette boule dans la gorge et parfois davantage. Un coach ne m'apporterait sans doute pas grand chose car ce n'est pas le manque de confiance qui impacte ici à mes yeux, c'est plutôt le manque de précision, de prévision etc. J'aime la clarté et au téléphone tout est terriblement flou. Une autre astuce pour se détendre lorsqu'on est confronté à quelque chose de dur pour soi : avoir de quoi se compresser (en me relisant c'est vrai que c'est un comble pour décompresser), des coussins à serrer très fort, des vêtements compressifs ou autre, il y a un côté beaucoup plus sécurisant et comme si nous habitions davantage notre corps, comme si nous étions moins éparpillés. Courage à tous ceux qui ont des peurs qui leur pourrit parfois le quotidien, personnellement je chemine vers un mieux sur ce point là et je vous souhaite la pareille.
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  LAlbert11  |  25

Il est tout à fait possible que le stress habituel, pour tout un tas d'autres activités, ne lui pose pas de soucis, et que ce soit juste le téléphone.

Sans aller jusqu’aux vomissements, personnellement passer un appel téléphonique me mets dans un état de stress intense. Alors qu'à côté, d'autres activités bien plus stressantes ne m'impactent pas.

C'est "juste" une phobie du téléphone au même titre que certains ont peur des araignées, de la hauteur ou du lait :p Alors le conseil "Apprend à gérer ton stress", c'est comme dire à un arachnophobe "vas y prend la grosse araignée dans tes mains et gère ta peur.

COMMENTS
Répondre
  LAlbert11  |  25

Il est tout à fait possible que le stress habituel, pour tout un tas d'autres activités, ne lui pose pas de soucis, et que ce soit juste le téléphone.

Sans aller jusqu’aux vomissements, personnellement passer un appel téléphonique me mets dans un état de stress intense. Alors qu'à côté, d'autres activités bien plus stressantes ne m'impactent pas.

C'est "juste" une phobie du téléphone au même titre que certains ont peur des araignées, de la hauteur ou du lait :p Alors le conseil "Apprend à gérer ton stress", c'est comme dire à un arachnophobe "vas y prend la grosse araignée dans tes mains et gère ta peur.

Répondre
  Otsuki  |  31

Y'a des phobies pour tout, plus ou moins facile à vivre avec.

J'ai aussi la phobie des appels téléphonique, qui est apparue après avoir appris par téléphone le décès de mon père. Au bout de 10 ans, je commence enfin à mieux le gérer et réussir à "dédramatiser" le coup de fil. Mais autant dire que pendant 10 ans, les sonneries de téléphones et l'idée même de téléphoner m'ont rendue mal, me déclenchant de grosses crises de stress.

Pour l'auteur, je suis désolée, je n'ai pas de solution miracle. Dans mon cas, c'est juste une "banalisation" sur le long terme qui semble porter ses fruits. Après chaque coup de fil "réussit" (où j'ai réussit à appeler, et à obtenir les info/rendez-vous ect... nécessitant l'appel), je me dis "ça c'est bien passé!". Ne te décourage pas, et ne culpabilise pas. J'ai fait téléphoner mon chéri ou mon frère (ou n'importe qui disponible sur le moment) un paquet de fois à ma place. Tu sera peut-être jamais à l'aise au téléphone, mais tu finira par réussir à passer un coup de fil sans te ruiner la santé.

Par  marie91170  |  19

pour le stress petite technique
1 tu inspire par le nez jusqu'à que tes poumon soit plein
2 tu bloque ta respiration 3 secondes
3 tu expire jusqu'à ne plus avoir d'air
a faire au calme et répéter tant que nécessaire
bon courage

Par  abbe  |  7

J'avais ce problème, je suis allé voir un bon coach en développement personnel. 5 séances et 450€ plus tard, je suis un autre homme. Je recommande, ça a changé ma vie.

Répondre
  RobertDeNice  |  20

Un coach, c'est pas le type sans vrai formation qui prend plus cher qu'un psy et qu'est pas remboursé ?

Sinon pour passer ce moment stressant, il suffit parfois d'écrire la conversation en avant sur un bout de papier. Débuter le coup de fil en lisant bêtement le texte fait oublier le stress de l'appel.

Par  CaviaAperea  |  41

Oh, je suis étonnée car cette VDM date un peu, j'en suis l'auteure. Bonjour et merci pour les quelques conseils donnés !

Le téléphone me met très mal à l'aise : on ne voit pas les yeux de son interlocuteur, nous ne disposons que de sa voix pour lui répondre. Puis, comment savoir quand c'est à soi de prendre la parole ? Hormis s'il y a une question clairement énoncée. La dimension "imprévu" est aussi complexe à gérer. Il y a aussi le fait que la personne aura parfois des bruits autour d'elle qui prendront parfois toute la place dans notre perception, nous déconcentrant au point de perdre totalement le fil. Si la personne fait autre chose en même temps que l'appel, cela me déconcentre totalement comme si j'étais plongée également dans une tâche.

J'ai souvent été aidée pour mes appels car cela me rendait littéralement malade comme dans ma VDM. Depuis quelques temps, je fais comme le dit RobertDeNice pour les appels visant à prendre rendez-vous ou autre, j'écris à peu près mes objectifs pour cet appel et j'y arrive la plupart du temps dorénavant. Il y a cependant toujours cette boule dans la gorge et parfois davantage.

Un coach ne m'apporterait sans doute pas grand chose car ce n'est pas le manque de confiance qui impacte ici à mes yeux, c'est plutôt le manque de précision, de prévision etc. J'aime la clarté et au téléphone tout est terriblement flou.

Une autre astuce pour se détendre lorsqu'on est confronté à quelque chose de dur pour soi : avoir de quoi se compresser (en me relisant c'est vrai que c'est un comble pour décompresser), des coussins à serrer très fort, des vêtements compressifs ou autre, il y a un côté beaucoup plus sécurisant et comme si nous habitions davantage notre corps, comme si nous étions moins éparpillés.

Courage à tous ceux qui ont des peurs qui leur pourrit parfois le quotidien, personnellement je chemine vers un mieux sur ce point là et je vous souhaite la pareille.

Répondre

Ça le fait aussi avec ta famille ou tes proches?

Tu devrais leur demander de t’appeler et de simuler un appel dans un contexte professionnel pour t’apprendre a mieux maitriser ton langage verbale et tes intonations, au téléphone quand on s’exprime à un interlocuteur pour une conversation plus soutenue que la moyenne on a tendance a exagérer les intonations et à articuler plus que quand on est face à face, pour mieux se faire comprendre...
Après je suppose que c’est une vrai pathologie donc ça demandera du travail et de l’entraînement pour démystifier le truc

Répondre
  Lofaluseb  |  4

Salut, tu me fais penser à une blogueuse que je suis depuis plusieurs années et qui a un syndrome d'asperger. Elle a aussi beaucoup de mal a gerer les conversations téléphoniques.
Elle a été diagnostiquée tardivement. Malgré tout ça l'a beaucoup aidée. Elle se donne désormais pour objectif d'aider les autres aspergers. Tu devrais aller sur le blog "au royaume d'une asperger". Peut être y trouverais tu de l'aide...

Répondre
  Humour_bizarre  |  32

Je te comprends tellement ! Je déteste le téléphone... ne pas voir les visages me panique, on ne sait pas si ce qui est raconté est du 1er ou du 2nde degré, on ne sait pas comment finir la conversation...si je peux éviter un appel je le fais volontiers !

Répondre
  scorpio5  |  54

Heureusement beaucoup de rdv peuvent ce faire par internet, ou par mail...
Perso j'aime pas le Phone, plus simple d'écrire un mail, en écrivant tout ce qu'on doit dire, choisissant les tournures de phrases,
Et l'autre peut répondre quant il peut, sans stress, avec tous les réponses...