Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Johnny B Stoufly  |  21

Gnagna, les fleurs ça sent bon, gnagnagna...

Il a raison le gars. Rien ne vaut cette douce odeur de béton fraîchement coulé, l'odeur de nos doigts après avoir le plein, celle de l'huile de moteur usagée après une vidange...
Un peu coup de disqueuse pour couper un bout de ferraille, c'est un régal.

Par  CaviaAperea  |  42

Est-ce vraiment le fait de ne pas aimer la nature qui le rend intolérant à ces odeurs naturelles ou bien leur puissance ?
Et si vous l'emmeniez sous une arche de chèvrefeuille en fleurs ? Cela peut être un véritable délice sensoriel. Ou bien, en moins puissant : l'odeur de certaines écorces, le trèfle, les tournesols, l'herbe coupée plusieurs jours après (car le jour même c'est une odeur puissante), ... Est-ce qu'associer les sens le rendrait plus tolérant ? Toucher la plante et les fleurs en sentant, composer lui-même des bouquets sauvages pour se familiariser avec les odeurs et trouver le juste milieu dans sa puissance pour, progressivement, mieux supporter tout cela.

COMMENTS
Par  CaviaAperea  |  42

Est-ce vraiment le fait de ne pas aimer la nature qui le rend intolérant à ces odeurs naturelles ou bien leur puissance ?
Et si vous l'emmeniez sous une arche de chèvrefeuille en fleurs ? Cela peut être un véritable délice sensoriel. Ou bien, en moins puissant : l'odeur de certaines écorces, le trèfle, les tournesols, l'herbe coupée plusieurs jours après (car le jour même c'est une odeur puissante), ... Est-ce qu'associer les sens le rendrait plus tolérant ? Toucher la plante et les fleurs en sentant, composer lui-même des bouquets sauvages pour se familiariser avec les odeurs et trouver le juste milieu dans sa puissance pour, progressivement, mieux supporter tout cela.

Par  Scott Du Canada  |  31

Je le comprends même si je pense que ce n’est pas dû à une haine particulière pour la nature. Certaines fleurs dont je ne connais pas le nom, m’incommodent par leur odeurs. Quand on a un odorat très développé il y a certaines odeurs que la plupart tolèrent, que l’on trouve difficiles à supporter.

Répondre
  Systole74  |  18

Mais tout à fait. On a acheté des grands lys une fois, magnifiques, et dans le magasin, vu la hauteur sous plafond, ils semblaient peu sentir. Une fois à la maison, on a déchanté : l'odeur était puissante et donnait mal à la tête, même en ayant coupé les pistils. On ne les a pas gardés longtemps.

Par  Johnny B Stoufly  |  21

Gnagna, les fleurs ça sent bon, gnagnagna...

Il a raison le gars. Rien ne vaut cette douce odeur de béton fraîchement coulé, l'odeur de nos doigts après avoir le plein, celle de l'huile de moteur usagée après une vidange...
Un peu coup de disqueuse pour couper un bout de ferraille, c'est un régal.

Répondre
  MadameDodue  |  64

C'était "Isidore le citadin dans la ville, crie Victoire. Rif-raf est le roi malin des trottoirs et des des dépotoirs. Chats de bonne manière et chats de gouttière, braves matous ou chats voyous, les entrechats sont là" je crois.

Par  carbone14  |  43

Les deux ne sont pas forcément liés... je vais prendre mon propre cas : j'aime beaucoup la nature mais j'éprouve généralement plutôt de la répulsion pour les odeurs florales :op