Par TransphobieBonjour - 12/7/2020 16:01

Drôle de raison

Aujourd'hui, après avoir fait 300 km pour un entretien d'embauche, être resté sur place pour signer le contrat, et une fois en face du patron, j'apprends qu'il ne me prendra pas. La cause ? Je n'ai pas encore changé le "F" de ma carte d'identité, alors que j'ai une barbe depuis ma transition hormonale. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  eldran64  |  14

Saisis la direction du travail et éventuellement les prud'hommes. La discrimination n'est pas un motif légitime de licenciement. C'est au contraire une lourde faute. Et si tu ne te bas pour toi tu as le devoir moral de le faire pour tous les autres qui eux ne pourraient pas se battre.

Inutile de dire que je suis révolté et peiné pour toi.

COMMENTS
Par  eldran64  |  14

Saisis la direction du travail et éventuellement les prud'hommes. La discrimination n'est pas un motif légitime de licenciement. C'est au contraire une lourde faute. Et si tu ne te bas pour toi tu as le devoir moral de le faire pour tous les autres qui eux ne pourraient pas se battre.

Inutile de dire que je suis révolté et peiné pour toi.

Répondre
  Joliet Jake  |  51

Ce n'est pas un licenciement, c'est de la discrimination à l'embauche.
Mais ça reste illégal et en plus tu as toutes les preuves que si on ne t'a pas embauché, c'est uniquement pour un motif discriminatoire. Donc tu peux obtenir des indemnités, voire exiger qu'on t'embauche quand même.

SAUF

Si le boulot en question était un job de go-go danseuse ou de chanteuse d'opéra tessiture soprano colorature. Là, c'est plus chaud.

Par  superman1  |  38

dans le monde dans lequel nous vivons, en cette merveilleuse époque, il y a de nombreux, très nombreux sujets sur lesquels il est devenu illégal de faire certains commentaires. De même qu'il ne faut pas parler des ...., ni même des ...., et surtout ne rien dire au sujet des ...., sous peine de s'attirer les foudres des ...., alors que la majorité des ... pensent que ...., Et ainsi de suite à l'infini ! Alors si vous espériez avoir mon avis là-dessus, vous avez lu jusqu'ici pour rien !!!

Par  Sadlyness  |  20

Avis à ceux qui sont plus renseignés que moi.
Imaginons qu’une personne soit confrontée à un ex futur patron qui avance cette excuse face au candidat au moment de l’entretient. Si la personne saisit les prud’hommes, c’est sa parole contre celle du patron, c’est ça ? J’veux dire, à priori il n’y a pas de papier à donner pour justifier d’une non embauche.
Si le patron nie, en disant que la personne a mal compris/interprété, on peut faire quoi ?

Répondre
  Sky7  |  20

Sauf que la personne parle de "resté sur place pour signer le contrat", il n'est jamais dit que le contrat est signé au moment où le patron refuse l'embauche.

Répondre
  nanassss  |  15

Complètement légitime ce questionnement. De manière générale, aux prud’hommes, on a tendance à croire l’employé plutôt que l’employeur même sans preuve... y a moins qu’il gagne. 🙏🏻

Répondre
  Eddietw  |  8

Ecoute je te confirmes, je considère les trans comme des gens qui ont un pet au casque. Et plus il y en a, plus ça signifie que la société est malade et vide de sens.
La nature nous a fait homme ou femme (ou hermaphrodite) et il faut respecter ce qu'on est. Le problème, c'est qu'il y en a qui se prennent pour des demi-Dieux voire Dieu lui-même. Et qui croient qu'ils peuvent décider ce qu'ils sont. C'est un manque de respect envers la nature et soi-même.

Mais bon, il y a tellement une dictature de la pensée, si ce n'est du harcèlement que je risque de me faire tomber desssus par une horde de fanatiques du progrès qui vont venir me dire que les lgbt c'est l'avenir de l'humanité et que suis un vil homme blanc hétéro privilégié à abattre. Pauvre monde.

Répondre
  Cyclopede  |  7

Houuu ta vie de vil homme blanc hétéro privilégié a l'air vraiment très très difficile.

Montre nous sur la peluche où le vilain transgenre et le très méchant méchant progressiste t'ont fait du bobo.

Par  Flohbus  |  9

C'est ballot de ne pas avoir géré les démarches jusqu'au bout. Si tu as déjà obtenu le changement de n° de sécu, le plus compliqué était fait.
Pour l'entretien, s'il n'y a pas d'écrit mentionnant la raison de non-embauche, tu n'as rien car le droit français est basé sur la preuve. Tout bon recruteur un minimum professionnel sait qu'il ne doit rien écrire de contraire à la loi (trop âgé, grossesse, couleur, religion...).