Discret

Par Anonyme - 06/03/2021 09:30

Aujourd'hui, je suis allée chez le gynécologue. À la fin de l’examen, celui-ci se penche vers ma mère qui m’accompagnait ce jour-là et lui dit en chuchotant : "Vous ferez attention, votre fille est en surpoids." Je suis peut-être grosse, mais je ne suis pas sourde. VDM
Je valide, c'est une VDM 3 741
Tu l'as bien mérité 395
Reddit

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

J'suis sur qu'il pensait que tu allais sortir un truc à grignoter et que le bruit de la mastication allait couvrir son chuchotement..

Un examen gynécologique ça peut être effrayant la première fois, ça me paraît pas déconnant de se faire accompagner. Ça n'empêche au praticien de s'adresser à sa patiente. Gamin, ma mère m'accompagnait chez le généraliste, et il s'adressait à moi. Ce sont des enfants, pas des plantes vertes. Surtout pour une question de surpoid où c'est à l'auteure de faire attention.

Commentaires

J'suis sur qu'il pensait que tu allais sortir un truc à grignoter et que le bruit de la mastication allait couvrir son chuchotement..

En âge d'aller chez un gynécologue, mais ce dernier ne daigne pas s'adresser à toi ? Vive le respect des patients !

@ Noktambule65 Ben si tu as besoin de ta maman jusque sur la table d’examens, il ne faut pas t’interroger sur l'attitude du praticien

Un examen gynécologique ça peut être effrayant la première fois, ça me paraît pas déconnant de se faire accompagner. Ça n'empêche au praticien de s'adresser à sa patiente. Gamin, ma mère m'accompagnait chez le généraliste, et il s'adressait à moi. Ce sont des enfants, pas des plantes vertes. Surtout pour une question de surpoid où c'est à l'auteure de faire attention.

@latourkipenche elle a peut-être 15-16 ans.

@ MadameDodue ou 25-30... ça ne change rien. Je crois même qu'il y a un truc dans le code d'éthique qui demande au corps médical de recevoir les enfants sans les parents dès que possible (soupçons de mauvais traitements à écarter et autres joyeusetés du genre)

Quand même, heureusement qu'il y a des mecs pour nous dire comment et avec qui on doit aller chez le gynéco, hein. Heureusement qu'ils savent mieux que nous, on serait vraiment perdues sinon. Nan franchement vu comme c'est une partie de plaisir d'aller chez le gynéco, vu que c'est pas du tout impressionnant / gênant d'y aller et particulièrement la première fois, et vu qu'ils sont tous hyper délicats, elle est bien stupide d'y aller accompagnée alors qu'elle pourrait garder tout ce plaisir pour elle toute seule 🙄

Oui, comme tu le dis, c'est TON point de vue. Personne ne te demande d'en changer. On te fait juste remarquer que ton commentaire sur le choix de l'auteur était injuste.

Normalement il y a des paravents pour respecter l'intimité des patients accompagnés d'une part, et d'autre part on parle d'une potentielle adolescente (aux dernières nouvelles tu n'es plus ado, latourkipenche...). La moitié à du mal à de dessaper devant des potes dans les vestiaires alors se foutre à poil devant un inconnu pour qu'il aille potentiellement trifouiller dans tes parties intimes, merci bien.

Chez le gynécologue avec sa mère dans le cabinet médical ???? Si tu as besoin de la présence de maman pour un acte aussi intime , Il a dû croire que tu ne parlais pas français ou pas en capacité de comprendre.

Ma toute première consultation avec un gynécologue, j'avais 15 ans, je n'étais pas encore active sexuellement et c'était plus pour m'informer - apprendre à faire ma palpation des seins, parce qu'il y a eu beaucoup d'antécédents de cancer du sein sur des femmes jeunes dans ma famille (ma mère en sortait tout juste d'un d'ailleurs). Donc ma mère aurait très bien pu rester à côté, il ne m'a pas ausculté le vagin puisqu'il a jugé que ce n'était pas encore nécessaire. Et puis j'ai vu beaucoup de médecins, gynéco ou généraliste dont la table d'auscultation était séparée du "bureau" de manière à ce que même quand j'étais enfant, mes parents pouvaient m'accompagner dans le cabinet mais sans me voir me faire ausculter, ils étaient quand même à côté et peuvent entendre, juste la table d'auscultation est à l'abri du regard... Aussi quand j'étais ado j'ai connu beaucoup de copines qui ont fait leur première consultation avec un gynéco pour se faire prescrire la pilule, pas en tant que contraceptif, mais contre des règles douloureuses ou en traitement de l'acnée par exemple, et donc j'imagine que dans ces cas là il n'y a pas non plus besoin d'ausculter le vagin... Ca se trouve l'autrice de la vdm a 14 ans et voulait juste ne plus souffrir pendant ses règles... Ou alors elle est assez à l'aise dans sa famille pour aborder le côté médical de la sexualité devant sa mère ausi :)

Absolument pas ! Lors des premiers rdv (quand on est mineures) c'est rassurant d'avoir sa mère qui connaît ce genre de rdv ! Allez vous faire fouiller la vulve à 15 ans seule et on verra si vous osez ouvrir la porte...

Je ne vois pas en quoi c'est choquant. Mon premier rdv gynéco était quand j'avais 20 ans. Ma mère est restée au bureau et le gynéco et moi étions derrière un rideau. Je n'avais pas peur c'est juste que c'était le gynéco de ma mère et qu'elle avait pris rdv à son nom pour me "présenter". Et concernant le surpoids, j'imagine que le doc c'est dit que c'était la mère qui lui préparait les repas...

On ne sait pas quelle age elle a et elle va au gyneco avec sa mère... donc probablement mineure (ou jeune adulte) vivant chez ses parents ? Quand on est mineur et que l'on est accompagné d'un de ses parents à une consultation médicale il n'est pas rare que le médecin s'adresse aussi au parent pour des sujets aussi peu "confidentiels" que la bouffe. Si la personne vit chez ses parents il y a aussi de fortes présomptions que ce soit les parents qui fassent les courses et les repas... Bon c'est juste des déductions sur faisceau d'indices, elle peut très bien avoir 35 ans, ne pas vivre chez ses parents, être 100% autonome sur ses courses/cuisine et se faire des sorties mère-fille gyneco-party avec sa mère...

C’est peut être aussi fait pour créer un électrochoc : il est bien connu que souvent, les parents ne sont pas écoutés...

Jeu des spéculations? OK! à mon tour! Je suppose que c'est encore un gynéco qui à choisis sa spécialité par défaut car il ne pouvait pas prendre autre chose. Il n'en a rien a foutre de ses patientes.