Par Anonyme - 8/1/2020 06:30

Cuite à emporter

Aujourd'hui, lendemain de réveillon, je dors comme je n'ai jamais dormi. Ça aurait pu être parfait si je n'avais pas été réveillée par trois pompiers appelés par des gens pensant que j'étais en coma éthylique. Dans la file du drive. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Undercity  |  49

Sûrement ivre et excessivement fatiguée. Si tel est le cas, vous êtes folle de prendre le volant ainsi. Je ne vous plains pas, pas du tout. Je remercie le hasard que personne ne soit mort en vous croisant.

COMMENTS
Répondre
  PetitVampire  |  22

Ou que l'haleine de distillerie aura découragés 🙄

Répondre
  Maneskyggens  |  28

De l'inconscience ? De l'extrême connerie !

Par  Undercity  |  49

Sûrement ivre et excessivement fatiguée. Si tel est le cas, vous êtes folle de prendre le volant ainsi. Je ne vous plains pas, pas du tout. Je remercie le hasard que personne ne soit mort en vous croisant.

Répondre
  arialune  |  24

C'est sur qu'avoir la gueule de bois et être fatigué c'est pas du tout dangereux au volant... En plus pour être dans cet état elle n'avait sûrement pas decuvé totalement.

Répondre

Si elle ne dépasse pas le taux légal, rien n'interdit qu'elle prenne le volant. Faut arrêter de se la jouer taliban-de-la-sécurité-routière! Pour info, une étude anglaise à prouvé qu'après une grosse dispute, la conduite se rapprochait de celle d'un type dépassant la limite légal d'alcool (et on parle même pas de ceux qui conduisent avec les gosses qui braillent et qui détachent leur ceintures pour sauter partout dans la voiture)

Répondre
  MadameDodue  |  63

Quand on nous rabâche de s'arrêter quand on est fatigué, ce n'est pas non plus pour rien, hein. Pour s'endormir comme ça au volant, faut quand même être sacrément crevé (ou narcoleptique, mais dans ce cas là il y a fort à parier que l'auteure aurait parlé de sa maladie plutôt que de sa grosse soirée de la veille). Et à ce que l'on sache, un drive n'est pas une urgence qui justifierait de prendre un tel risque.

Répondre
  Undercity  |  49

@ ice_g, ma foi, si je dois être considéré comme un taliban puisque je méprise les comportements dangereux et imprudents, je l'accepte volontiers.
Conduire n'est pas un droit mais un privilège. Il y a des règles. J'aimerais qu'elles évoluent pour une tolérance zéro sur l'alcool, le téléphone, les écouteurs, ceux qui fument avec des enfants, ceux qui font des grands excès de vitesse, etc.
Soyons clair, punir quelqu'un qui roule à 5/10 km/h au dessus de la limite autorisée est une aberration. Mais il faut sanctionner encore plus sévèrement les psychopathes de la vitesse, les inconscients crétins qui téléphonent au volant et ceux qui prennent le volant en ayant bu.

Répondre
  Ryry  |  47

Surprenant, il n'y a pas encore eu l'argument fallacieux « moi je conduis 50k km par an depuis 10 ans, je maîtrise mieux mon véhicule que quiconque, et je peux même conduire avec les pieds tout en téléphonant et en buvant une bière, et je suis moins dangereux que la petite nana qui ne sait pas faire un créneau, mou-ha-ha ».

Répondre
  doubleK  |  44

Difficile de se prononcer sur son taux d'alcool parce-que personnellement sans boire une goutte d'alcool je peux être tout aussi comateuse si je suis vraiment crevée. Sans parler de la migraine qui m'aura peut-être obligée à prendre des cachets. Par contre, ce qui est certain c'est que fatiguée à ce point je prendrai pas le volant !

Répondre
  Haythan  |  24

Pour ma part, vu comment est tournée la VDM, j'ai juste compris que la personne était épuisée, pas bourrée. Ce qui n'est pas mieux hein, on insiste beaucoup sur les dangers de la drogue, de l'alcool et du téléphone, mais sur ceux de la fatigue, on dit essentiellement qu'il faut s'arrêter toutes les deux heures, alors que ça doit être une des premières causes d'accidents de la route, sans compter que ce n'est pas nécessairement quelque chose auquel on va faire attention, notamment parce qu'on n'a pas le même discours que pour le reste, ni de taux légal de fatigue.
Par contre, on n'a pas toujours le choix de conduire en étant crevé. Déjà, là, rien ne nous dit que cette personne n'a pas pris la route pour rentrer chez elle avant de reprendre le boulot dès le lendemain, par exemple, s'arrêtant au drive au passage (oui, les deux!). Surtout, de manière générale, quand tu dois prendre la voiture pour aller au boulot, tu peux pas trop te permettre d'appeler pour dire: "je suis trop crevé, je reste chez moi." Dans ce cas, tu conduis, et t'es potentiellement dangereux. Et c'est sans parler des camionneurs, commerciaux et autres.
L'important je pense, c'est de prendre conscience des dangers que représente tel ou tel comportement, et de connaître ses limites vis à vis de ça. La tolérance 0 pour l'alcool interdit par exemple certaines personnes de conduire, pareil pour le cannabis qui se transmet passivement. La vitesse, ça s'adapte selon les circonstances. Plutôt que de pénaliser, je pense que la première chose à faire est de responsabiliser les individus.

Répondre
  MadameDodue  |  63

Haythan, par contre tu peux dire "je rentre tôt cette année, je travaille demain" au lieu de faire une nuit blanche et d'être crevé le lendemain au point de t'endormir au volant. Et au passage, être complètement improductif, voire dangereux pour toi-même et pour les autres. Et ne vient pas me dire "ouiiiiiii, mais le nouvel an c'est sacrééé", dans toutes les entreprises où jai travaillé les fériés, on avait le choix entre bosser pour Noël ou le nouvel an.

Répondre

Haythan, je te cite :
«Par contre, on n'a pas toujours le choix de conduire en étant crevé»
« Dans ce cas, tu conduis, et t'es potentiellement dangereux. Et c'est sans parler des camionneurs, commerciaux et autres. »

Je te réponds avec ma petite expérience perso. Si je suis trop crevé ou que j'ai bu un verre, je prends les transports en commun. Assez souvent, je préfère prendre le bus + métro pour aller au boulot car je sais que j'ai la tête dans le cul. Conduire c'est sympa mais ce n'est pas mon super kif, j'ai pas de patience, je m'énerve contre les autres et surtout je préfère ne pas risquer ma vie et celles des autres. Après oué, quand tu es en campagne ou dans des petites villes, je comprends qu'on ne puisse pas avoir accès à tout ça, hein ...

Quand tu es routier, commercial (ou autre), c'est ton gagne-pain. Donc, tu te dois d'adapter ton rythme de vie. Si tu dois te lever à 4h du mat, faire 30 mn de route pour aller prendre ton camion et rouler 8h, et bien tu vas te coucher à 20h et tu ne picoles pas. C'est comme ça. Ou alors faut assumer jusqu'au bout.

Répondre
  Haythan  |  24

Ouais, fin les imprévus ça arrive, c'même pas une question d'alcool, une mauvaise nuit, insomnie, maladie, indigestion, ou un gamin qui ne fait pas ses nuits, qui fait des cauchemars, a une maladie, ou bien des voisins qui font du bruit régulièrement, que sais-je encore. Même en adaptant son rythme de vie, on n'est pas à l'abri de la fatigue, et faut quand même conduire le lendemain.
Et même en habitant en ville, outre les petites villes comme tu dis, il peut arriver d'avoir un boulot où tu dois faire de la route, parce que tu bosses en dehors. Pour parler avec ma petite expérience perso, dans mon ancien taff, je voyageais dans toute la région, pour du boulot de soir ou de nuit généralement, mais pas que. Parfois, c'était le matin, et ce sur la même semaine. Va adapter ton rythme quand t'as rendez-vous un jour à 14h00, un autre à 19h00, et un autre à 5h00.
Alors oui, en ces cas-là, t'assumes. Parce que tu n'as pas tellement d'autre choix. Et tu prends la voiture, quant bien même tu n'en aurais pas envie et ce serait dangereux. Éventuellement, si t'as de la chance, t'as quelqu'un de mieux réveillé pour conduire à ta place, faire du covoit entre collègues ou autre.

Par  Dipsomania  |  18

Pour avoir perdu une proche à cause d'une sous race qui avait décidé de prendre le volant en étant bourré, j'espère qu'ils t'ont pété les deux jambes et que tu n'as plus ton permis.

Répondre
  Batushka  |  20

Non, trop facile de péter les deux jambes. Il faut être plus sadique. Il faut qu'il s'en souvienne à vie.

Répondre
  chabouille  |  35

Faut etre saoule pour dormir ainsi ( les gens pensent qu'elle fait un coma éthylique... l'idee ne leur est pas venue par hasard, elle devait avoir une haleine bien chargée).

Et quand bien même ce ne serait "que" de la fatigue, c'est tout autant criminel et interdit de rouler dans un tel état. Elle aurait pu tuer quelqu'un