Par fleur-de. - 22/2/2021 18:01

Comme si je t'avais tricotée

Aujourd'hui, organisation de l'anniversaire d'une amie. Au moment de choisir le repas, son mec depuis 5 ans insiste pour le faire, car, "depuis le temps, je la connais par cœur." Il a commandé dans un steakhouse. Elle est végétarienne. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Xiarik  |  7

Concernant la vdm, quand c'est l'anniversaire de quelqu'un, on tâche de faire plaisir à cette personne, pas aux invités, c'est sa journée à lui/elle. Chez moi aux anniversaires on demande à l'intéressé ce qu'il veut manger, les autres s'adaptent s'ils n'aiment pas. Idem pour le gâteau d'ailleurs.

COMMENTS
Par  Rizlover  |  10

4) Je reviens sur les convictions parce que je viens de lire : ce n'est pas en arrêtant de manger de la viande qu'on arrêtera la surconsommation et blabla. Venant du mec qui dit qu'on ne faisait pas assez pour les enfants africains mal nourris (je pense que les Africains kiffent qu'on ait cette image d'eux d'ailleurs, comme le Belge adore être réduit aux frites et le Chinois au travail forcé), je trouve ça fort de dire que notre mouvement ne servira à rien. C'est sûr qu'en ne se battant pas au moins on arrivera à rien, et c'est sûr que c'est grâce à des arguments comme ça qu'on fonce plus vite dans le mur. C'est dommage que tu te contredises cela dit, soit on en fait trop pour rien, soit on en fait pas assez, mieux c'est jamais bien c'est ça ?

J'embraye :

6) le végé bobo qui culpabilise le pauvre du monde entier. Déjà, personne a dit que ceux qui crèvent le plus la dalle devraient bouffer que des lentilles comme le bobo parisien. Premièrement parce que plus on est pauvre, moins on mange de viande de toute façon, en moyenne ; deuxièmement parce que ce sont les pays riches qui sont surconsommateurs, et ça pose problème au niveau économique, écologique et sanitaire d'ailleurs mais peu importe.

Ensuite, on est pas tous des bobos parisiens :) on a pas besoin d'être riches pour être végé.
Fun fact : ma mère a une formation en cuisine centrale, pas le bac, aujourd'hui cheffe de son entreprise de deux personnes (elle et mon beau-père) dans le bâtiment. Ils roulent pas sur l'or, ce serait même plutôt le contraire. L'extrême opposé. Moi : étudiant végétarien, indépendant grâce à ses bourses et qui ne dépense pas tout en tofu (bien simple j'en bouffe pas, et je n'achète pas les produits hyper margé de ttpe bio/labellisés végé, tout simplement parce que je n'ai pas de fric). En revanche j'économise sur la viande et je prends quelques œufs à la place, de temps en temps une boîte de sardines ou de thon (je suis plutôt flexi/pesca). Puisque je suis cohérent, je ne mange plus dans les fast-food et j'ai arrêté les sodas : ça aussi ça fait des économies.

Répondre

Je ne vais pas te mentir, je n’ai pas tout lu car c’est beaucoup trop long. Une version condensée , voir entrecoupée au fil de la discussion passe mieux qu’un roman de 5000 pages. Mais tu te méprends sur moi et je le comprends. Ma façon de communiquer est souvent prise pour ce qu’elle n’est pas. Je défends mon point de vu avec passion. Pour moi, le conflit n’est pas une mauvaise chose car c’est en confrontant nos idées et nos discours que l’on construit, que l’on bâti. On obtient rien si tout le monde est d’accord, mais en revanche le contraire apporte toujours quelque chose. Du chaos née la créativité. Pour moi, les antagonistes d’un débat sont des forgerons. En tapant sur un bout de ferraille, les étincelles jaillissent et quelques chose naîtra. Je respecte le fait d’être vegan ou végétalien ca oui. On a tous le droit de manger ce que l’on souhaite. Mais le discours «  je ne me soucie que des animaux et tout le reste je m’en contrefiche » ça je ne peux malheureusement pas le respecter, même si je retire beaucoup de satisfaction de cette conversation. Et c’est sûr CE point que je me suis montré plus véhément. Pas sûr le fait de ne pas manger de viande.

Répondre
  Rizlover  |  10

Bon, VDM m'a déconnecté et n'a pas posté ma réponse, je t'avoue que j'ai la flemme. Tant pis pour mon argumentaire passionné, je n'ai jamais su faire court et j'avais une insomnie sur les bras.

Simplement : je suis d'accord avec l'idée que le débat enrichit, mais ici vous étiez trois ou quatre (j'avais dit deux ou trois, je m'étais trompé) contre une. Vous tourniez ses arguments en dérision avant de revenir aux vôtres sans vous demander s'ils étaient fondés ou non.

Ce n'est pas Fleur qui a dit qu'elle s'en contrecarrait des enfants mais MC sur le ton de l'humour (d'ailleurs avec quelques heures de sommeil j'ai pu faire le différence, désolé MC), et Kinvald. Fleur a dit qu'elle souhaitait se concentrer sur la cause animale pour le moment car il lui semble qu'ils subissent pire. Ça dépend de ta considération des animaux (êtres inférieurs ou non, ou, si êtres inférieurs, méritent-ils pour autant qu'on les massacre) et bien sûr c'est un sujet à débattre. Mais ce n'était pas le cas ici. Pas du tout même.

Je vais m'arrêter sur ce sujet en parlant de livre qui fait beaucoup réfléchir, Un Éternel Treblinka, de C. Patterson, qui offre une perspective bien différente du mode de vie carnivore et de la surconsommation de viande. À un moment, il reprend les propos de Helmut Kaplan :

« Un jour, nos petits-enfants nous demanderont : où étais-tu pendant l'Holocauste des animaux ? Qu'as-tu fait contre ces crimes terrifiants ? Nous ne pourrons pas leur offrir la même excuse une seconde fois – que nous ne savions pas. »

C'est un livre fascinant. Pas mal gros, sujet à controverses, mais enrichissant.

Par  Rizlover  |  10

6) Donc l'argument économique ça tient 5 minutes. La viande ça coûte une blinde aussi.

Et enfin, c'est un "effet de mode" qui dure depuis 3 ans et demi chez moi. Et à côté de ça je suis dans une association humanitaire pck comme Scott je pense que c'est un combat qui mérite d'être mené, notamment parce que ma famille a jamais été trop loin de devoir s'appuyer sur ce genre d'aides pour rester debout. Est-ce que je suis un de ces hypocrites, petits bourgeois qui crachent sur le monde ?
Non, tout simplement parce que le cliché du petit riche qui bouffe son sachet de quinoa il est bien trop simple et réducteur, et que tu risques de trouver plus de gens qui n'y correspondent pas que de gens qui y ressemblent.
Je ne suis QU'UN exemple de type qui veut juste respecter, autant que faire se peut, ses valeurs. Et je suis pas le seul. On est des tas et des tas, peut-être même la majorité des gens de ce groupe. Et même les bobos parisiens (je garde le cliché hein) ont le droit de défendre les valeurs qu'ils veulent tant que c'est dans le respect de l'autre, et s'ils ont les moyens en plus de le faire en restant en bonne santé, plutôt qu'en devant se coltiner les additifs des boîtes de haricots rouges, eh bien tant mieux pour eux ! Qu'ils continuent ! Et qu'on leur en veuille pas pour ça. C'est pas de l'hypocrisie. C'est pas parce que tu as des sous et que tu peux atteindre tes objectifs que tu deviens un connard. Sous prétexte qu'il a de quoi s'acheter du quinoa, un type à 2,5k/mois devrait continuer de manger de la viande parce que c'est hypocrite de sa part ? Belle mentalité. À côté de la plaque mais soit.
Et c'est un mec bien à gauche qui écrit ça.

Enfin, c'est pas parce que nos valeurs ne correspondent pas aux tiennent que tu es obligé de nous piétiner. Moi je te bâche pas même si, avec tes belles valeurs humanitaires et tes colis de bouffe, tu vas pas sauver les homos du génocide tchétchène ou de la peine de mort en Iran ou Somalie. J'admire ton engagement, il est louable. Je suis pas là à te cracher dessus parce qu'on a pas exactement le même niveau viande.

Par  Chaos Alpha  |  15

Y'a de l'ambiance ici ! En vrai chacuns fait ce qu'il veut, pourquoi devoir se justifier aux autres ? La seule chose qui ferais du bien aux animaux et aux plantes, c'est que l'espèce Humaine s'éteigne, c'est nous le reel problème ....

Par  Aïlys  |  9

Il a commandé pour lui, quoi. Et végétarien ne veut pas dire que les gens se retrouvent a manger des carottes, des radis et du choux fleur. Il faut se sortir un peu la tête du popotin. Il existe une foule de repas sans viande qui sont délicieux. Faut arrêter de croire que les lasagnes aux épinard sont tous ce que les végétariens peuvent manger. Les oeufs et le fromages et parfois le poisson/coquillages peuvent faire partit du menu aussi. Ayez un peu d'imagination, pour une fois.

J'ai un frère qui faisait la même chose. Il achetait des gâteaux qu'il était sûre que personne n'aimait ou ne pouvait manger pour être le seul à les manger au final. Au début, on s'est dit que c'était une coincidence, mais au bout de quatre fois, on a compris. Pour confirmer, on s'est tous les cinq forcé a manger les gâteaux. Il a eu une part des deux, comme tout le monde. Mais sa tête quand il a soulevé les couvercles des emballages était épique. Il n'a plus jamais ramené de gâteau à ses visites après ça.

Par  lesurdouai  |  37

Il a eu envie de pouvoir manger à sa faim pour une fois... J'imagine même pas le calvaire que ça doit être de vivre avec un(e) végé intolérant(e).

(surtout pour moi, anémie, Crohn, allergies, et gouts personnels : je ne peux décemment manger aucun légume. Les seuls qui me plaisent sont interdits par Crohn, d'autres me déclenchent des réactions allergiques, et je n'absorbe pas le fer... donc chez moi, c'est Steak à tous les repas.)