Par toujoursici - 25/5/2019 16:00

Cadeau empoisonné

Aujourd'hui, je quitte le domicile de mes parents pour emménager dans mon propre appartement. Ma mère me propose donc de me payer ma machine à laver car : "Comme tu ne te marieras pas, il faut bien un événement pour te faire ce genre de cadeau". VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  NYM0US  |  6

ça coûte très cher ce genres de choses,
pour mon premier emménagement ce fût un cadeau que m'a fais ma maman aussi.
Pour mon déménagement j'ai eu une gazinière.
Je peux t'assurer que je suis très heureuse .

Après elle aurait pu s'abstenir de la réflexion sur le mariage ...

Commentaires
Par  NYM0US  |  6

ça coûte très cher ce genres de choses,
pour mon premier emménagement ce fût un cadeau que m'a fais ma maman aussi.
Pour mon déménagement j'ai eu une gazinière.
Je peux t'assurer que je suis très heureuse .

Après elle aurait pu s'abstenir de la réflexion sur le mariage ...

Répondre
  Ryudjinn  |  49

Oh bah oui, suis-je sot ! 179 €, c'est le prix moyen pour un restaurant voyons, soyons raisonnable ! Bien évidemment, il faut le sélectionner soigneusement, il ne manquerait plus qu'on se retrouve à manger avec des ouvriers, peut-être même des chômeurs ! L'avantage dans ce genre d'établissement sélect, c'est qu'on est entre nous, n'est-ce pas ?

Répondre
  Compte  |  15

Par exemple au Trianon, pour un saumon d'Ecosse fumé, caviar Prunier, crème d'amande, ail des ours, et un plat de Filet de bœuf de Salers façon Rossini avec pomme pompadour au jus truffé, vous en avez pour seulement 144 €.
Et pour un Menu complet en sept services vous en avez pour 189€.
Très bon pour du Ramsay.

Figurez-vous que non Ryudjinn. Vous n'avez peut-être pas le désir du bon, mais je préfère des restaurants comme le Trianon où peuvent se croiser toutes les classes. Mais faut-il avoir le désir d'une belle expérience une fois de temps en temps que de la médiocrité tous les jours.

Répondre

Il est clair que si on aime bien manger , les grandes tables sont une merveille . Pour moi , je préfère aller peu au restaurant , mais quand j’y vais , c’est pour me faire plaisir . Quand on regarde le prix final sur un mois , cela ne revient pas plus cher .

Répondre
  Compte  |  15

Tout à fait, l'emplacement joue sur le prix. Mais, un salaire en I.D.F. est généralement plus élevé qu'en province. Les menus découvertes sont un bon moyen de découvrir une cuisine d'exception et de pouvoir s'en faire une idée. Et Cirioja Cirgueïevitch a raison, je préfère aller de temps en temps dans un très bon restaurant que d'aller plusieurs fois par semaine dans un boui-boui où les produits proviennent de Metro (ou autres). Après, il existe des exceptions, des restaurateurs qui arrivent à faire de très bons plats avec des produits frais et du marché, mais, même si l'ambiance est chaleureuse, il n'y a pas le côté "exception".

Répondre

@ Baynast. Tout le monde n’est pas gastronome et certains ne comprennent pas que ces établissements proposent des nouvelles saveurs et non un repas copieux. Quand j’entends les remarques de bidochons du genre « y’a rien dans l’assiette » alors que l’on est dans le berceau de la gastronomie, j’ai des envies de genocide.

Répondre
  Compte  |  15

Je suis bien d'accord avec vous. Nous avons la chance d'être dans l'un des pays les plus merveilleux au niveau de la cuisine mais aussi de la recherche du goût. La quantité n'a pas d'équivalence face aux goûts et aux saveurs.

Répondre
  Ryudjinn  |  49

J'ai pris le temps de digérer ce que j'ai lu avant de répondre, parce que vraiment ça m'a estomaqué. Alors j'aimerais expliquer comment j'ai ressenti les derniers messages.

Je suis bien conscient que des restaurants où le prix du menu est à trois chiffres, il y en a. Ils sont probablement particulièrement excellents, et le fait est que la France est un pays qui peut être fier de son art culinaire, et qui l'a à juste titre placé sur un piédestal afin que tous puissent le contempler et s'en inspirer. Je n'ai absolument rien non plus contre les gens qui décident de se faire l'un de ces restaurants de temps en temps. Nous avons tous des passe-temps plus ou moins onéreux, c'est une question de choix et de hobbies. Ce que je peux investir dans un PC et dans des jeux vidéo semblerait démesurément absurde à pas mal de monde, tandis que de mon côté je conçois mal qu'on puisse laisser des fortunes pour une voiture ou pour sortir régulièrement dans des bars ou des boîtes de nuit, ou même pour des vêtements. Tout ça se vaut au final, aussi il n'est pas question pour moi de critiquer ceux qui ont choisi comme petit plaisir dans la vie de manger dans des établissements qui servent des plats succulents et très onéreux.

Mais là où vraiment j'ai été frappé, c'est qu'on puisse se montrer aussi violent dans ses propos. À bien me relire, je l'ai été aussi, et je m'en excuse. Néanmoins je trouve inadmissible de dénigrer ainsi des établissements comme le Flunch ou les brasseries, quelles qu'elles soient. Certes la qualité n'est définitivement pas la même que dans des restaurants étoilés, mais soyez bien conscients qu'il y a une large part de la population pour qui ce genre de restauration est le seul qui soit abordable. Non, tout le monde ne peut pas aller manger au Trianon, et vos propos laissent à penser que ceux qui ne le font pas ont délibérément choisi de s'intoxiquer en mangeant du caca plutôt que prendre soin d'eux. Un menu à 144 €, quoi que vous puissiez en dire, c'est très cher. Ça les vaut sûrement, mais c'est très cher quand même. À deux adultes plus des enfants, j'imagine qu'on arrive très vite à un repas à 500 €, c'est-à-dire la moitié d'un mois de salaire pour pas mal de gens. Aussi il est normal que ceux-ci, quand ils ont envie de se faire un peu plaisir, se dirigent vers une prestation plus modeste. Le ton employé pour dénigrer ce genre d'endroit, et par extension les gens qui y mangent, est parfaitement intolérable. Je vous demande de réaliser que vous êtes manifestement un privilégié, et que peu de personnes peuvent se permettre de vivre comme vous semblez le faire. Encore une fois, avoir de l'argent, le dépenser, tout ça n'est pas un souci. Mais toiser du regard ceux qui ne le peuvent pas, ce n'est pas seulement méchant, c'est également injuste.

Par ailleurs, vous mettez en avant le fait qu'un lave-linge ne coûte "que" 179 €. Hormis le fait que ce coût est assez difficile à supporter pour pas mal de monde, j'aimerais attirer votre attention sur le fait qu'un lave-linge de ce prix a peu de chance d'être de la qualité (comme vous le disiez vous-même, c'est du premier prix). C'est-à-dire que quelqu'un qui achète ce genre de matériel a de très fortes chances de devoir le remplacer au bout d'un an ou deux, faisant ainsi augmenter les frais. Et acheter directement un matériel de meilleure qualité n'est pas non plus facile quand déjà le premier prix coûte trop cher. Par conséquent, la légèreté du ton employé pour dire, en substance, "t'as qu'à t'en acheter un toi-même, c'est pas si cher" est là aussi très difficile à lire. Si, un lave-linge c'est cher, surtout si on veut qu'il dure un peu.

Enfin, je trouvais la comparaison aussi particulièrement violente, dans l'image véhiculée. Votre propos disait qu'un lave-linge premier prix coûte le prix d'un repas au restaurant. Or, manger pour le prix d'un lave-linge, ça me semble totalement démesuré, et cette démesure se fait bien ressentir quand vos messages ont l'air de suggérer de surcroît que non seulement ce n'est pas à vos yeux ni choquant ni inhabituel, mais que par ailleurs tout le monde devrait en faire autant s'ils prenaient la responsabilité de faire attention à manger correctement.

Vous pourriez facilement vous dire que je suis simplement aigri et jaloux, que j'envie les gens fortunés. Le fait est que ce n'est pas du tout le cas. Pour tout vous dire, mon rythme de vie fait que je me considère comme quelqu'un de très privilégié. J'ai eu la chance de côtoyer un monde plutôt fortuné et de faire des activités très plaisantes et très onéreuses. Et comme je disais précédemment, je n'ai aucun problème avec cela. Il est tout-à-fait normal de vouloir gagner de l'argent, et tout aussi normal de souhaiter le dépenser pour se faire plaisir. Mais je trouve qu'il est indispensable de savoir garder la mesure de notre situation, de réaliser en permanence que lorsque nous faisons quelque chose d'un peu cher, beaucoup ne peuvent pas se le permettre et ne le pourront peut-être jamais, quels que soient leurs efforts, pour la simple et bonne raison que leurs revenus ne leur permettent pas. Regarder ces gens-là de haut en leur expliquant comment ils doivent vivre, c'est très violent. Je me doute que ce n'est pas du tout l'intention de départ, mais c'est malheureusement ce que j'ai ressenti en lisant vos commentaires, et donc probablement ce que bien d'autres ont ressenti. C'est pourquoi, après ma stupeur et une phase de fureur, j'ai éprouvé le besoin de prendre un peu de recul avant de vous faire cette réponse, que j'espère vous comprendrez, peut-être même approuverez.

Répondre

Non, le salaire en IDF n’est pas généralement plus élevé. On y compte plus de fonctionnaires qu’ailleurs (donc traitement identique), les grosses boites ont des grilles salariales identiques pour toute la France (et des grosses boites y en a un paquet).
Alors oui, les cadres sont mieux payés qu’ailleurs mais franchement on casque pour une minorité.

Répondre
  Compte  |  15

Hélène Romero, le revenu médian y est "supérieur de 19 % à celui des autres régions de la métropole, mais varie fortement selon les départements. En Seine-Saint-Denis, « il est même inférieur de 19 % à celui de province », précise l'Insee.
Mais, vous n'avez pas forcément tort. Je crois que c'est de l'ordre de 60 % des « happy-few» , c’est-à-dire ceux percevant un salaire annuel moyen minimum de 215 600 euros, sont concentrés en Ile-de-France.

Ryudjinn, la comparaison est violente, car, elle est malheureusement réelle. L’exagération dans mes dires, qu'il n'existerait que des mauvaises brasseries et que de bons restaurants, étoilés, est peut-être violent aussi, mais je n'ai pas tout à fait tort.
Le monde de la restauration est un monde violent à tous les étages. Du serveur ou de la serveuse au chef et commis de cuisine. Travailler le matin, le midi et le soir, le weekend et pendant que les autres sont en vacances, le tout pour un salaire moyen,c'est difficile. Tout comme il est difficile pour le patron de réussir à dégager des bénéfices. Mais, comprenez que pour l'écrasante majorité des brasseries avec un menu à 15€ avec café, vous n'avez pas de la qualité mais des produits transformés ou congelés. Je vous fait parvenir un lien vers un documentaire en privé.
Et de plus en plus, je constate, une tendance à moins fréquenter les "petits" restaurants pour s'offrir du "bon", mais moins souvent. J'ai bien conscience que de mettre 300€, pour deux, dans un repas n'est pas à la porté de tout le monde. Et je le regrette. Mais quand vous êtes un esthète de la fourchette, c'est malheureusement le prix à payer pour vivre une expérience d'exception.

Répondre
  Ryudjinn  |  49

Ça, je l'entends bien. Mais ce que je pointais du doigt, ce n'est pas le prix de ces établissements. Je sais très bien que la qualité a un coût, et moi-même j'évite autant que possible d'acheter du bas de gamme pour pas mal de truc, car comme me le disait un jour un ouvrier chez moi "je n'ai pas les moyens d'acheter du premier prix". Évidemment que la nourriture dans pas mal de petits établissements est de qualité médiocre, voire parfois dégueulasse (même s'il ne faut pas généraliser, nombre de petits restaurants proposent des plats certes peu variés, mais incroyablement bons). Ce qui m'a choqué, c'était cette impression de lire que ceux qui mangent dans des établissements bon marché le font par envie de mal manger. Et ça, vous le savez, c'est faux. Tout le monde aimerait manger régulièrement des queues de langoustes flambées au calvados, mais très peu le peuvent. En ce qui concerne la restauration, ayant moi-même travaillé pas mal au Mc Donald's, j'ai une petite idée de la façon de vivre des serveurs et cuisiniers, même si je me doute bien que le personnel des "vrais" restaurants subit une pression encore bien plus forte.

Par  Ryudjinn  |  49

Ben oui, parce que si ce n'est pas maman qui nettoie ton linge, ça ne peut être que bobonne. Tu ne vas quand même pas le faire toi-même. Et pourquoi pas faire la vaisselle bon plus ?

Par  lerevolteur83  |  25

Pour avoir emménagé récemment et avoir du tout acheter (pas pu récupérer de mon ancien appart) ça coûte cher et un équipement de moins à acheter c'est pas de refus même si ta maman est obligée de se justifier. Ne reste plus qu'à lui prouver le contraire ;)