Par Pierkiroul - 17/09/2014 08:27 - France - Douvaine

Aujourd'hui, rentrée des classes dans mon université. Il faut disposer les tables et chaises et c'est le chaos pour gérer le nombre d'éléments nécessaires à chaque groupe. Un professeur m'a dit "au moins grâce à vous on fait l'économie d'une chaise". Normal, je suis en fauteuil roulant. VDM
Je valide, c'est une VDM 103 664
Tu l'as bien mérité 7 498

Dans la même collection

Top commentaires

Tipareiro 32

Surtout lorsque certaines personnes on la vilaine manie de te mettre des bâtons dans les roues...

Il préfère peut être en rigoler, plutôt que les gens ai pitié de lui. On ne sait pas mais l'auteur a peut être pris cette remarque en rigolant ;)

Commentaires

Bah je trouve la blague marrante perso... Je préfère ça à quelqu'un qui va s’apitoyer sur le sort d'un handicapé...

kwalish 61

Je suis d'accord avec toi Loulie, mais comme dit précédemment (la flemme de scroller pour retrouver les numéros de commentaire) tout dépend du contexte et du ton! Ça me fait halluciner le nombre de commentaires contre ce prof, si j’étais handicapé, je pense que ça me soulerait qu'on me prenne en pitié tout le temps au contraire. Qu'on remarque la différence et qu'on s'y adapte certes, mais bon on ne pourrait pas me chambrer sous prétexte que je suis handicape? C'est pire que tout je trouve! (Ensuite il ne faut pas tomber dans l’extrême inverse et tous les jours se prendre des vieilles blagues ... )

" Il est pas handicapé après tout!!" Bah au bout d'un moment, faut aussi appeler un chat un chat. Moi je préfère quelqu'un qui sait en rire, car oui, toute solution peut prêter à rire, ça dédramatise une situation, plutôt que quelqu'un qui va regarde l'autre avec pitié, ou qui ne va même pas oser le regarder en "face" ;) Je trouve ça bien plus réducteur la pitié que l'humour.

Il faut voir le bon côté partout =) Bonne année dans ton université !

kwalish 61

podsol: ... et la solution c'est donc d'ignorer le handicap complètement selon toi alors? Si on y réfléchit, le fait de chambrer quelqu'un est par définition stigmatisant: parcequ'il est petit/gros/toujours a la bourre/ a une nouvelle coupe de cheveux etc. La encore tout dépend du contexte, du ton et de la personne. On en revient (toujours) à la conclusion: on peut rire de tout mais pas avec n'importe qui.

Mon frère a un handicap, et en rire de temps en temps ne lui déplaît pas... Tant que la plaisanterie vise le handicap et pas la personne, et que c'est clairement sans mauvaise pensée, à quel moment s'agit-'il de stigmatisation? On arrive à des situations où on ne sait pas s'il faut proposer de l'aide (et se ramasser un "c'est pas parce que je suis handicapé que je ne sais pas me débrouiller") ou laisser la personne se débrouiller (et se ramasser un "vous pourriez au moins proposer d'aider une personne en difficulté")...

oui enfin mon pauvre tu fais surtout l'économie de tes jambes...:(

Je ne pense pas que l'auteur l'ai mal prit. Mon petit frère est handicapé et a la maison on se charrie tout le temps et ce depuis toujours. Je pense même que ça lui a permis de mieux l'accepter.

lamoureuse925 34

C'est cool au moins il est naturel et pas gêné par ton handicap