Par PointBarre - 20/02/2016 12:01 - France - Razengues

Aujourd'hui, psychologue à domicile, je reçois un appel affolé de la mère d'une jeune cliente. Elle aurait trouvé un agenda avec la photo d'un vieux moche dans la chambre de sa fille. Après vérification, il s'agissait de mon agenda, que j'avais oublié, et la photo était celle de mon mari. VDM
Je valide, c'est une VDM 52 730
Tu l'as bien mérité 4 805

Dans la même collection

Top commentaires

Non. Enfin, pas forcément pour les psychologues, t'achètes un service, l'écoute, t'es un client. Du coup, c'est plus ou moins au choix.

Commentaires

Plus de peur que de mal , il vaut mieux sa

Une cliente ? On ne dis pas plutôt patiente ?

Elle est psy, pas médecin (mais on peut dire les deux).

Non. Enfin, pas forcément pour les psychologues, t'achètes un service, l'écoute, t'es un client. Du coup, c'est plus ou moins au choix.

Ca me fait carrément en train de penser au sketch des inconnues.

Lyly93 32

Je pense que le fait que l'anecdote doive faire 300 caractères maximum entraîne des choix de ce type : cliente, c'est plus court que patiente :)

#23 - "Je dirais que le médecin est un petit peu le papa de ses clients... euh de ses patients, n'est ce pas. Bon je vous laisse là j'ai un cours" - A la Sorbonne ? - Non non, à Roland Garros"

Hum... J'suis étudiante en médecine et ça me viendrait jamais à l'idée d'économiser des caractères en mettant client au lieu de patient, surtout que ça économise qu'une lettre XD

En fait le terme de client peut paraitre choquant mais un psychologue n'est pas medecin. En anglais, c'est le terme le plus utilisé pour désigner le sujet du psychologue, et ca se normalise peu a peu en France :)

Un pige... Euh "patient" je voulais dire

pouet0 17

Dans certaines formations médicales/paramédicales, il y a un retour sur l'usage du terme "patient" notamment pour mettre à mal une certaine forme de paternalisme de la part du corps médical et réaffirmer que le client (en l'occurrence) n'est pas juste celui qui "subit" les soins mais est un acteur à part entière de sa prise en charge et dispose à ce titre de droits et d'attentes qu'il peut légitimement faire valoir.

yawors 4

Depuis Carl Rogers, on utilise le terme "client" plutôt que "patient". Une des raisons est que les personnes qui consultent ne sont pas nécessairement malades. "Patient" a une signification qui peut être effrayante pour ceux qui auraient besoin de consulter, la maladie étant un stigmate qu'ils veulent éviter. Depuis, on utilise "client". À noter que ce terme est aussi critiqué par les professionnels. Certains proposent "utilisateurs de services" ou quelque chose de stérile dans ces eaux-là.

ne dit on pas patient? au lieu de client

IlluMi 56

"il s'agissait de mon agenda, que j'avais oublié". T'es vraiment sûre ? Il va falloir faire avouer des choses inavouées à la jeune :/

Tatiza 51

Voilà ce qu'on appelle un "acte manqué" :)

"Je ne veux pas qu'une personne ayant des goûts aussi douteux ait une quelconque influence sur ma fille, reprenez votre torchon et disparaissez !"

Note pour plus tard...ne pas oublier mon agenda chez mes clients

Tu es sûre qu'il n'a aucune chance alors x)