81
Par blc333 - / mardi 20 décembre 2016 20:12 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Comments
Répondre
  nbr  |  21

C'est dingue! C'est sensé être un super compliment et certaines personnes sont encore là à se plaindre! L'auteur devrait être hyper content de savoir ça! A quoi ça sert d'être offusqué sur ce commentaire quand on le but est de lui faire comprendre qu'elle a le corps de rêve?

Répondre
  AyuChii  |  22

En quelques lignes c'est dur de savoir comment il lui a dit ça. Peut-être qu'il était réellement étonné que la 'femme parfaite' lui ressemble plus ou moins. Si c'était le cas elle a peut-être tiqué sur le fait que son idée de la femme parfaite était le cliché de la mode, d'où le 'mannequin mince et canon' ^n^

Répondre
  souris67  |  35

#59 La Vdm vient du faite que pour lui sa femme n est pas mince et canon et que donc elle n était pas parfaite.
Mais je pense plutôt que c est une maladresse de se part.

Répondre
  psykauze  |  19

#70 Justement, la femme parfaite n'est ni mince, ni "canon".
Artistiquement, "canon" désigne une femme aux courbes harmonieuses mais n'implique pas forcément un standard de beauté. De toute façon, la beauté est subjective.

Répondre
  MohammedLEE  |  14

#6 Dans l'autre sens les mensurations sont sympas aussi ! 20ans, 42 de fièvre (on peut commencer à espérer..) et 90 millions en banque !
Je retiendrai ta blague, je connais pleins de femmes qui ont horreur des blagues misogynes à qui je me ferai un plaisir de la ressortir !

Répondre
  brhd  |  42

Les battements de coeur respectant une certaine fréquence, donc modélisable sous la forme de formule mathématique, ce que tu dis est donc faux.

Désolé :p

Par  objectiflune  |  36

Eh oui !

La "femme-photoshop" est un stéréotype bien pourri, ancré dans notre société moderne depuis trop longtemps et qui pousse nombre de filles à faire n'importe quoi pour ressembler "à celle dans le magazine".

La faute à la mode ? Aux publicitaires ? Ou à la discrimination naturelle omniprésente chez le genre humain ?

Je sais, toutes les femmes ne sont pas forcément victimes ou prisonnières de ce piège à cons, mais cela montre bien le côté pervers de ce dans quoi on baigne tous les jours.

C'était ma réaction du jour, merci de m'avoir lu.

Répondre

La faute à la mode.
Aujourd'hui il faut avoir les seins et les fesses comme ça, avant il fallait les avoir comme ci, encore avant, fallait un petit ventre, etc, etc.
Pour ces messieurs, c'est la barbe machin, les cheveux truc, un jour Gérard Philipe, un autre Johnny Depp (bien que je n'arrive personnellement pas à comparer ces deux messieurs, ni en beauté, ni en charisme, ni en talent de comédien...)
Et puis les vêtements... Plein de vêtements...

Oui, c'est la faute aux publicitaires, et aux gens qui suivent pour ne pas se sentir rejeter, sans réfléchir. Faut boycotter, ça n'existera plus.

Répondre
  brhd  |  42

Je nuancerais quelque peu quand même... Chaque société par le passé a défini sa propre définition de la beauté féminine.
Les femmes avec des rondeurs étaient à l'époque considérées comme le modèle de la beauté, aujourd'hui c'est l'inverse.
A l'époque de Louis 14, le teint blanchâtre, la pureté, tout ça...
Sans être spécialiste de la question, je pense même que dès l'antiquité, il y avait des critères de beauté.
Et pourtant, il n'y avait pas de magazines de mode...

Je pense qu'il s'agit plus de volonté d'appartenance (ou non) à une vision de beauté imposée par la société dans laquelle on vit à l'instant t.

Après, il est vrai que les magazines et autres télé pseudo réalités (liste non exhaustive) n'aident pas à se démarquer de cette logique là, bien au contraire...

Répondre
  Lorihengrin  |  31

#14
Les "tendances" et préférences ancrées dans l'inconscient collectif n'ont pas attendu les magazines de mode et les publicitaires. Il y en avait déjà à la renaissance, au moyen-âge, ...

En tout cas ça m'arrange moi que la mode actuelle ce soit "les gros seins et les fesses proéminentes", comme ça la concurrence masculine se tourne plutôt vers celles là que vers celles qui m'intéressent moi :D

Répondre
  ohlagalipette  |  37

À mon avis, ce qui pose problème ce n'est pas tant la vision de l'idéal féminin que tous partagent. Je suis d'accord sur l'idée que la mode en tant que phénomène n'a eu de cesse de varier au fil du temps. Or, nombre sont ceux qui disent que la beauté est subjective. C'est pourquoi au lieu de chercher à mettre à jour sa vision de beauté au regard de la mode, au regard de celle des autres, de la majorité, il faudrait prendre conscience que la beauté est une notion subjective. Et pour cela se détacher du regard des autres, l'accepter sans l'attendre en retour, c'est ainsi qu'on parvient à se libérer du phénomène de mode en tant que diktat, en tant que "norme". C'est aussi saisir son libre arbitre et enfin accepter de vivre pour soi, sans plus aucune contrainte. Faire de la beauté une vision personnelle plutôt qu'adhérer à idéal collectif.

Répondre
  Penthésilée  |  42

En général les critères de beautés étaient définis par les classes supérieurs pour ce distinguer des classes inférieurs. Si les populations pauvres étaient maigres et bronzées dû à leur travaux aux champs, les critères de beautés étaient corpulent et très pâle. D'autres critères rentraient en cause dû à la religion, le fait au 16 ème siècle que les femmes de la noblesse s’épilaient entièrement les sourcils et le haut des cheveux, pour donner à leur visage ce qu'ils pensaient être une représentation de la sainteté. ect

Répondre
  brhd  |  42

ohlagalipette : je suis d'accord avec toi, mais nous sommes tous, à des niveaux différents, soumis à un diktat d'apparence, tout simplement parce que nous cherchons tous à nous lier à un groupe donné.

Je prendrais l'exemple des punks : les mecs, tu peux difficilement faire plus opposés au système, et donc au diktat de l'apparence. Du coup, ils se sont eux même créé une apparence qui leur est spécifique, des codes vestimentaires, etc... Et du coup, tu peux difficilement t'apparenter à ce groupe si tu n'appliques pas les codes de ce même groupe.
Et du coup, ces mêmes codes sont là pour s'opposer aux codes définis par la société, et donc par extension, tu appliques un code vis à vis du regard des autres.

Et c'est valable pour les hippies, les rockeurs, les teufeurs, ceux qui vont en boite, .............

Et la "beauté", c'est selon moi la même chose : tu cherches à appliquer des codes définis dans la société dans laquelle tu vis.
La question ne serait donc pas d'appliquer des codes ou non, mais dans quelle mesure tu les appliques (à la lettre ou pas...).

Selon moi, il est illusoire de penser que nous ne vivons pas selon le regard des autres.

Répondre
  Penthésilée  |  42

Et aujourd'hui c'est la même chose, la chirurgie esthétique n'est pas accessible au populations modeste, du coup elle est très à la mode, alors que nous sommes d'accord pour dire que c'est souvent très moche. Et la mode grosse fesse, taille très fine, gros seins, n'est quasiment pas naturel et presque impossible à obtenir sans implants.

Répondre
  ohlagalipette  |  37

#Brhd,

Je pense que se détacher entièrement du regard des autres n'est pas souhaitable dans la mesure où il a permis la vie en société et garantit le vivre ensemble.

Néanmoins ce que je voulais dire (et je te rejoins sur la distance nécessaire à avoir sur la lecture des codes), c'est qu'il est impératif de pouvoir se détacher du regard de l'autre lorsque qu'il oriente exclusivement nos choix.

C'est pourquoi j'ai employé le mot diktat pour évoquer l'existence d'une contrainte, ou d'une obligation donnée à soi-même.

Par exemple, se donner la liberté d'orienter ses choix sans le soucis constant de chercher à appartenir à un groupe (même si au fond il existe et je ne le nie pas), ce serait changer le motif de nos comportement à la source. Bien sûr si j'aime le noir, et que j'ai la peau très blanche certains seront tentés de me dire que je m'identifie au code vestimentaire punk. Mais là où résidera la principale différence c'est que (de toute la part de conscient qui m'est donnée de maîtriser) si certains s'habilleront par résistance au code de la majorité, j'aurais orienté mon choix non pas par soucis de rejet ou non d'appartenance à un groupe mais parce que finalement le noir me va bien.

Par  Benjimr  |  35

Assez maladroit comme façon de dire les choses ..

Par contre je pense pas qu'un tel algorithme soit bien objectif. Selon les critères retenus et la logique on pourrait très bien en sortir un qui dit tout le contraire

Chargement…