Par Anonyme - 5/3/2018 20:42
Aujourd'hui, ma fille m'avoue qu'elle se fait harceler sexuellement par un garçon de sa classe. J'ai par la suite découvert que le garçon en question est le fils de mon patron. Celui-là même qui me fait du rentre dedans depuis mon arrivée dans son entreprise. VDM
lililalalounette en dit plus :
Salut, je suis l'auteur de cette VDM alors j'aimerais tout d'abord m'excuser pour les nombreuses fautes d'orthographes j'ai écris cette VDM à la vas vite et j'étais en colère donc c'est pas jolie jolie à voir, pour information le garçons en question à été renvoyé définitivement suite à une agression physiquement envers ma fille quelques jours après que j'ai pris mes dispositions auprès du directeur du lycée, j'ai par la suite démissionner de mon travail j'ai trouvé cela plus raisonnable, en tout cas merci de votre réactivité, ma fille vas beaucoup mieux maintenant je fais tous pour quelle oublie vite cette mauvaise periode.
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Neluna  |  11

Je ne pense pas que l'auteur favorise son emploi à sa fille.
La VDM était plus pour souligner que sa fille se fait harceler par le fils de son patron, qui la harcèle aussi au travail.. Belle éducation.

Ne laisse pas la situation empirer. Porte plainte contre ton patron, et contre son fils.

COMMENTS
Par  Ly_caon  |  40

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Neluna  |  11

Je ne pense pas que l'auteur favorise son emploi à sa fille.
La VDM était plus pour souligner que sa fille se fait harceler par le fils de son patron, qui la harcèle aussi au travail.. Belle éducation.

Ne laisse pas la situation empirer. Porte plainte contre ton patron, et contre son fils.

Par  australia14  |  26

Sérieusement : selon l'âge tu portes plainte contre le gamin et en parallèle tu en parles à la directrice si gamin au lycée ou au collège. Si plus jeune : tu prends rendez vous avec l'instit et la directrice pour en parler et tu insistes que les parents soient mis au courant. Ton enfant doit se sentir compris et protégé même contre le fils de ton patron.

Répondre

Trop de votes négatifs, commentaire masqué. Voir le commentaire

Répondre
  Emeli  |  34

Le harcèlement sexuel est un délit et peut détruire celle ou celui qui le subit, on est bien d'accord ? Personne ne devrait avoir à subir ça ! Je ne vois pas en quoi le propos de australia14 est belliqueux ! Ni les hommes, ni les femmes n'ont à gagné à ce que ce genre d'abus demeure impuni ! La haine vient de ceux qui harcèlent, pas de ceux qui se défendent ou qui défendent autrui !

Répondre
  Emeli  |  34

PS : au lycée, j'ai reçu des textos à teneur sexuelle absolument infâme et obscène d'un camarade de classe. Est-ce acceptable ? De quel côté est la haine ?

Répondre
  Emeli  |  34

Si Catherine Deneuve cautionne ce genre de comportement, qu'elle prenne et gère à elle seule toutes les remarques salaces, les mains aux fesses, les insultes, etc...

Répondre
  Emeli  |  34

Scott, je suis bien d'accord avec vous. Mais si les plaintes étaient sérieusement pris en compte et que les moyens étaient mis, on pourrait faire la différence entre le vrai harcèlement sexuel et les broutilles. Il y aurait aussi moins de dénonciation calomnieuse. Perso, je n'ai jamais porté plainte (je trouvais dans mon cas que c'était inutile et exagéré), mais j'ai fait passer l'envie au gars qui m'avait envoyé ces textos, de recommencer !

Répondre
  catala  |  28

Il est très difficile pour certains de différentier ce qui relève du harcèlement et ce qui relève d'une simple tentative de séduction. Porter plainte peut être la bonne solution pour faire comprendre à un jeune que son comportement est abusif.
Je prends mon exemple (je n'en fais pas une généralité bien sûr) : au collège, un garçon de ma classe à commencé par me faire du rentre-dedans. Je lui ai fais comprendre qu'il ne m'intéressait pas. Puis, il en est venu aux mains (sur mes seins, etc..), régulièrement. Je l'ai signalé à plusieurs profs qui m'ont bien fait comprendre que c'est normal, c'est de son âge. Personne n'a rien fait au collège, mes parents non plus.
J'ai fini par me faire violer par ce garçon dans mon propre parking souterrain (je ne sais pas comment il est entré).
J'avais 14 ans, c'était ma première fois. Je n'ai rien osé dire, de peur de subir l'humiliation...

Répondre

@Scott : effectivement, notre pays est traversé par une vague de "populisme féministe" et qu'il y a de quoi être déboussolé. Mais qu'est-ce qui nous prouve que le patron et son fils "ne font que séduire" ? Si c'était le cas, l'auteure n'aurait sûrement jamais publié sa VDM !

Pour ce qui se passe dans la société, c'est peut-être mieux comme ça. Au moins les choses bougent. Et qui sait, si on avait attendu plus longtemps, ç’aurait été encore pire.

Répondre
  Emeli  |  34

J'ai un peu honte d'avoir publié mon commentaire précédent en lisant celui de Catala ! Je compatis entièrement avec toi et si j'ai laissé penser que le dépôt de plainte n'était pas forcément utile, il va sans dire que rien ne doit être laissé sans réponse et que la plainte aurait été déposée dans mon cas si l'autre gars ne s'était pas arrêté aussi sec. Quant à janclodedus : tu as tout dit ! ^^

Répondre
  Emyblue  |  29

Si un seul son de cloche n'est pas suffisant pour réciter la messe, peut-être serait-il opportun de ne pas considérer que l'ensemble des français sont incapables de différencier harcèlement et séduction, en sous-entendant qui plus est que ce serait le cas de l'auteur alors que rien ne permet de l'affirmer à la lecture de la VDM ? N'est-il pas également nécessaire de savoir reconnaître des situations de harcèlement quand elles se présentent plutôt que des les ignorer en les assimilant à de la "drague lourde" ?
Condamner le comportement d'un individu masculin ne veut pas dire qu'on condamne l'ensemble de la population masculine, ce sont là aussi deux choses qu'il serait utiles de savoir différencier...

Répondre

Je ne sais pas ce qui se passe aux États-Unis, ce pourquoi je ne me prononce pas là-dessus. J'en prends néanmoins note.
Peut-être que des misandres purs et simples se fondent dans le mouvement, mais pour l'instant, chez nous, à ma connaissance, aucune victime masculine n'est à déplorer. Pour ce qui est de la position de Catherine Deneuve, et bien à son instar, une partie de la gente masculine a spontanément rejoint le mouvement dès le départ. Ont-ils leurs raisons ? J'ose espérer que oui.

Je ne pense pas du tout que cette tournure soit idéale, je dis juste que de toute façon, il fallait bien que les choses bougent tôt ou tard, d'une façon ou d'une autre. De plus, je préfère encore vivre ce changement plutôt que d'attendre sans rien faire que ma copine/mère/cousine se fasse harceler, ou pire, violer.

Répondre
  Tardian  |  74

La différence entre drague et harcèlement est très simple : dans le cas de la drague, l'approche est exclusivement verbale et non agressive, et les demandes s'arrêtent dès que la personne en face a clairement fait comprendre que l'opportunité d'aller plus loin n'existe pas. Si tu dis à une fille qu'elle te plaît et que tu lui proposes un café pour faire plus ample connaissance, c'est de la drague. Si tu insistes après qu'elle a refusé, ou si ta demande s'accompagne d'une main au cul, c'est du harcèlement, point barre. Même avant que l'auteure ait précisé les faits, juste avec la VDM initiale, "un seul son de cloche" peut suffire à se faire une idée raisonnable : quoique cela ne soit pas totalement impossible, il me semble peu probable qu'une fille dise à sa mère qu'elle a été harcelée sexuellement par un camarade de classe, juste parce qu'il lui a demandé si elle voulait sortir avec lui.

Par  mcw  |  15

concernant ta fille il faut reagir car deja elle a eu beaucoup de courage de t en parler donc il faut qu elle voit que ca a servis à quelque chose. un depot de plainte me parait le minimum. par rapport à ton patron un petit recadrage s impose tres largement et puis sinon un appel à la dirrecte (prudhomme) pourra bien te renseigner sur les demarches à effectuer. en tout cas dans les 2 situations il ne faut absolument pas prendre à la legere...

Par  Curieuse-par-nature  |  12

C'est super dur comme situation, éventuellement risquer de perdre son boulot ce n'est pas rien! Mais il faut soutenir ta fille qui a été très courageuse de parler... Peut-être qu'un entretien avec le/les profs suffiraient ? A eux ensuite de surveiller et de sanctionner, du moins c'est la première chose à tenter. Si cela ne suffit pas, alors il va falloir en parler aux parents du garçon, cela ferait peut-être réfléchir le père à sa propre attitude, qui sait !! Bon courage à toutes les deux.