Par Anonyme - 06/02/2018 22:30 - France - Montigny-les-metz

Aujourd'hui, ma conjointe, enceinte, ne sait pas si elle veut continuer notre relation ensemble. Mais elle voudrait que je finance une partie de son achat immobilier. VDM
Je valide, c'est une VDM 9 434
Tu l'as bien mérité 917

Dans la même collection

Top commentaires

Conseils : 1. soit tu acceptes en faisant signer une reconnaissance de dette en bonne et due forme avec un échéancier de remboursement, un contrat stipulant que le remboursement doit être fixe et régulier sinon quoi tu récupères le bien, et contrat qui te donne libre accès au bien pour voir ton enfant. 2. soit tu proposes de créer une SCI au nom de votre enfant, et comme elle occupe le bien acquis sous la SCI, elle sera redevable des loyers. Et ton enfant partira déjà avec un bien dans la vie.

Surtout ne cède pas même si elle te sort l'argument que c'est pour le bien de l'enfant, et demande plutôt la garde.

Commentaires

fregolo 24

D’une façon ou d’une autre tu le financeras via la pension alimentaire

Commentaire modéré car il ne respecte pas la charte.

Voir le commentaire quand même

Une partie de la pension va à l'hébergement de l'enfant non ?

Vindsval 61

Ouais ouais, la correction est bien trop rapide. C'est fait exprès !!!!

ShaDow 43

A moins qu'ils se mettent d'accord pour une garde alternée, les juges confient toujours les enfants aux mères, sauf si celles-ci ne sont vraiment pas aptes à s'en occuper ou que l'enfant soit en danger avec elles (alcoolisme, violence, ...).

"Aurait" même, non ? Sinon passer PU avant 35 ans et dans un domaine de sciences humaines ça fait pas de toi un descendant direct d'un des dieux scandinaves ?

ben si elle le jarte et kel est juste enceinte il serait con de reconaitre l'enfants du coup pas de pension

myam1myam 41

Si l’enfant est allaité ? Rappelons qu’il n’est pas encore né Et le futur père peut ne pas vouloir le reconnaître

Ouais enfin c'est tout de meme le sien, et si il le voulait je vois mal pourquoi il ne le reconnaitrait pas ... Apres, sur le sujet de la garde des enfants, elle est le plus souvent confiee a la mere notamment car dans la grande majorite des cas (PAS TOUS) c'est elle qui met en pause sa carriere, passe a temps partiel ou autre, et s'occupe de la "gestion" des enfants : RDV chez le medecin, avec les professeurs, activites extra scolaires, ...

"il serait con de reconaitre l'enfants" Eh oh, c'est son enfant, ce n'est pas un jouet qu'on prend ou pas selon les circonstances...

Elle va déjà avoir la garde jusqu'à l'accouchement, si ça ne t'ennuie pas :) Ensuite, les pédiatres, pédiopsychiatres & co ne recommandent absolument pas la garde alternée pour un nourrisson qui n'est pas capable de se souvenir d'une semaine à l'autre, c'est comme le changer très brutalement d'environnement toutes les semaines. Du coup, tant que c'est la femme qui a légalement un long congé maternité (et si elle souhaite allaiter au sein, ce qu'un juge peut difficilement refuser après les scandales de lait contaminé) c'est logique qu'elle ait la garde les premiers temps. Le bien être du bébé prime sur le désir du papa : même si c'est un désir parfaitement compréhensible, il va falloir qu'il attende que le petit soit prêt.

""il serait con de reconnaître l'enfant" Eh oh, c'est son enfant, ce n'est pas un jouet qu'on prend ou pas selon les circonstances..." Je suis de son avis: "il serait con de reconnaître l'enfant". Heureusement toutes les femmes ne sont pas comme ça, mais quand tu tombes sur une vicieuse de première, elle a de nombreuses façons de te piéger au chantage affectif. Je l'ai vécu, et parce que je montrais mon affection à notre enfant, elle a su comment me faire mal et remonter l'enfant contre moi. Je ne le vois plus maintenant. Donc oui, il ne faut pas donner le bâton pour se faire battre lorsqu'on a en face quelqu'un qui ne cherche que le bâton qui te fera le plus mal. Indifférence, cœur de pierre et pas un rond. Tu verras qu'à un moment, la mère reviendra vers toi, et c'est alors qu'il faudra poser tes conditions : Pas d'entrave à ta relation avec l'enfant!

gazeleau : je comprends ton point de vue, et il est clair que ces femmes existent, et hélas il en est peu question quand on évoque l'égalité homme femme. Mais j'ai toujours du mal qu'on mêle un enfant à des histoires d'adultes...

ShaDow 43

Même si l'ex conjointe a du culot de demander de l'argent à l'auteur (qui n'est pas obligé de payer) alors qu'elle compte le quitter, je trouve ça petit de vouloir se venger en voulant lui enlever la garde de son enfant ,qui n'y est pour rien dans l'histoire et qui n'est d'ailleurs pas encore né. Le mieux pour cet enfant c'est des parents qui agissent en adulte et se mettent d'accord au sujet des visites ou de la garde alternée.

Elle a une vision personnelle de la rupture c'est tout, tu vas pas chipoter pour si peu !

Elle pense au bébé voyons, bien évidement... #femmevenale

Conseils : 1. soit tu acceptes en faisant signer une reconnaissance de dette en bonne et due forme avec un échéancier de remboursement, un contrat stipulant que le remboursement doit être fixe et régulier sinon quoi tu récupères le bien, et contrat qui te donne libre accès au bien pour voir ton enfant. 2. soit tu proposes de créer une SCI au nom de votre enfant, et comme elle occupe le bien acquis sous la SCI, elle sera redevable des loyers. Et ton enfant partira déjà avec un bien dans la vie.

C’est une très bonne idée, mais comme l’enfant n’est pas né comment acheter le bien avant sa naissance puisque la SCI a son nom n’est pas encore créée ?

Tu l'as mets d'abord à ton nom, et ensuite quand l'enfant né, tu changes les statuts, un comptable t'expliquerait mieux que moi.

Sauf que céder des parts de SCI à un mineur ne se fait pas comme ça... Il faut passer par le juge des tutelles.

zazoudu19 14

C'est que nous y pension depuis longtemps ?

Surtout ne cède pas même si elle te sort l'argument que c'est pour le bien de l'enfant, et demande plutôt la garde.

Un financement anticipé pour le bébé ^^

Elle n'a pas tord, moi j'aimerais bien que Bill Gates m'aide à rembourser mon emprunt à la banque.