Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  CaviaAperea  |  40

Si tu le savais mais avais totalement oublié c'est une sacrée sensation de malaise que tu as dû affronter. Si tu l'ignorais c'est toujours difficile à entendre mais tu as dû ressentir de la compassion pour sa situation et lui transmettre comme tu pouvais. Tu pouvais même en profiter pour lui demander si elle avait besoin de quoi que ce soit dans ses journées de travail pour que la reprise se fasse en douceur (tout dépend de votre contexte de travail mais si c'est possible pourquoi pas mettre de la musique qu'elle aime et autres petites attentions).

Par  Uncazoubis  |  16

Ne t’en fais pas, elle a dû être beaucoup moins mal à l’aise que toi!
Ma mère est morte pendant les vacances de février quand j’étais en 6ème et a été enterrée en Corse.
A la rentrée, en cours d’anglais sur le passé, la prof m’a demandée si j’étais partie en vacances. En élève studieuse (mais une bille dans cette matière), je lui ai répondu que oui mais que je ne savais pas comment on disait Corse en anglais. « Wow, lucky you! » avait elle répondu! Ahah
Quelques jours plus tard, les profs ayant été prévenus, elle m’a retenue à la fin du cours pour me dire qu’elle était désolée pour ma mère et qu’elle tenait à s’excuser d’avoir été si maladroite. Sous l’effet de la surprise, je n’ai pas osé lui demander pour quoi elle présentait ses excuses, et je n’ai compris que plusieurs heures après de quoi elle parlait, ça me paraissait bien curieux d’être si embêté pour ça alors qu’elle ne pouvait juste pas deviner ce qui s’était produit.
Je sais que tout le monde ne réagit pas de la même façon face à la mort, mais si ta collègue se formalise pour ça (même si l’expression "gros silence" a peut-être été utilisée pour "vdmiser la vdm", et/ou que ça traduit surtout un embarras momentané), c’est peut-être qu’il y avait déjà anguille sous roche. Et comme dit plus haut, ce qui compte c’est que tu sois là pour elle si elle en ressent le besoin :)

Commentaires
Par  CaviaAperea  |  40

Si tu le savais mais avais totalement oublié c'est une sacrée sensation de malaise que tu as dû affronter. Si tu l'ignorais c'est toujours difficile à entendre mais tu as dû ressentir de la compassion pour sa situation et lui transmettre comme tu pouvais. Tu pouvais même en profiter pour lui demander si elle avait besoin de quoi que ce soit dans ses journées de travail pour que la reprise se fasse en douceur (tout dépend de votre contexte de travail mais si c'est possible pourquoi pas mettre de la musique qu'elle aime et autres petites attentions).

Répondre
  Kaa04  |  48

Si c’est une collègue à laquelle tu fais suffisamment attention t’es sensée savoir pour quoi elle est partie.
Après les absences momentanées ça arrive. Si l’autre meuf n’est pas une grosse conne complètement butée elle lui pardonnera sans problème.

Par  Jean Neymar  |  8

Le code du travail fait reference à au moins 3j de congés en cas de décès d'un parent. Certaines conventions collective/accord de branche doivent accorder plus de congés, mais aucune ne doit prévoir 1 mois de congés pour ce type de malheureux événements.
Tu ne pouvais donc pas forcément deviner qu'il y avait eu un décès

Répondre
  scorpio5  |  54

Ça dépend du pays, et du niveau de parenté...
En Suisse sauf erreur, c'est une semaine pour son père ou sa mère (si on a vécu avec)
1 jours pour un grand parent..
Etc

Par  Uncazoubis  |  16

Ne t’en fais pas, elle a dû être beaucoup moins mal à l’aise que toi!
Ma mère est morte pendant les vacances de février quand j’étais en 6ème et a été enterrée en Corse.
A la rentrée, en cours d’anglais sur le passé, la prof m’a demandée si j’étais partie en vacances. En élève studieuse (mais une bille dans cette matière), je lui ai répondu que oui mais que je ne savais pas comment on disait Corse en anglais. « Wow, lucky you! » avait elle répondu! Ahah
Quelques jours plus tard, les profs ayant été prévenus, elle m’a retenue à la fin du cours pour me dire qu’elle était désolée pour ma mère et qu’elle tenait à s’excuser d’avoir été si maladroite. Sous l’effet de la surprise, je n’ai pas osé lui demander pour quoi elle présentait ses excuses, et je n’ai compris que plusieurs heures après de quoi elle parlait, ça me paraissait bien curieux d’être si embêté pour ça alors qu’elle ne pouvait juste pas deviner ce qui s’était produit.
Je sais que tout le monde ne réagit pas de la même façon face à la mort, mais si ta collègue se formalise pour ça (même si l’expression "gros silence" a peut-être été utilisée pour "vdmiser la vdm", et/ou que ça traduit surtout un embarras momentané), c’est peut-être qu’il y avait déjà anguille sous roche. Et comme dit plus haut, ce qui compte c’est que tu sois là pour elle si elle en ressent le besoin :)