Par tt-ray - 24/06/2008 15:49

Aujourd'hui, je passe à la douane avec mon saxophone. Le douanier ouvre la boîte à l'envers et risque de faire tomber le joujou. Réflexe : je saute sur la boîte. Réflexe : lui et ses collègues me sautent dessus. Deux heures d'interrogatoire en rab'. VDM
Je valide, c'est une VDM 54 089
Tu l'as bien mérité 2 983

Dans la même collection

Top commentaires

wash_o 10

@27 : bonne idée !! Je voyage pas mal en Europe comme ingé son avec des groupes depuis une 20aine d'années, j'en ai vu des vertes et des pas mures. Entre l'étui de contrebasse ouvert à l'envers, âme déplacée, instrument réparable mais injouable le soir même (France-Belgique), le minibus désossé 4h et 250km avant le concert, tout, garnitures de portes comprises, et démerde toi pour tout remonter (douane volante, Alsace, destination Suisse), les peaux des toms et de caisse claire démontées (France-Italie), les claviers et samplers mis en pièce (douane volante, Vendée), le flight-case plein de machines à lampes très très fragile balancé à la sauvage (Belgique-France, de retour des Pays-Bas), la chanteuse fouillée "a corps" cad à poil doigts dans le c*ul et dans la ch*tte (un autre Belgique-France en retour des Pays-Bas, 6 mois pour la convaincre de retourner autre part qu'en France), fouille complète de mes bagages et valises-outils devant tous les passagers du TGV Paris-Lausanne (je ramenais un peu de lingerie "sex" à ma copine, "c'est à vous ça ?"), etc.... Et toujours par des douaniers français.... Jamais, ni à l'entrée, ni à la sortie, par les douaniers d'autres pays européens. Ou au moins avec un minimum de correction, d'attention et de politesse. J'ai même passé la frontière Suisse avec une déclaration de pertes de papiers, cad sans carte d'identité ni passeport. Ils ont vérifié que j'étais bien sur les listes de personnes attendues sur ce festival(1/2h d'attente) et nous sommes tous passés. Le pire, et le plus récent (2 mois) : un guitariste Gabonéen avec permis de séjour en France valide pour 6 mois (le temps de la tournée, contrats de travail, billets d'avion in/out déjà payé, etc...), qui sort de France (dans le cadre de la tournée), est envoyé en centre de rétention parce que les douaniers français, au retour d'Italie, ont jugé que son permis de séjour n'était pas valide pour (je cite) "entrer de nouveau sur le territoire français après l'avoir quitté"... Alors que ce permis de séjour était (et est toujours) valide. Conclusion : tous voyages compris, les douaniers français sont les plus c*ns. Tous les problèmes ont eu lieu à la frontière française. Tous les autres pays d'Europe sont respectueux, ils font gaffe à ce qu'ils manipulent, ils écoutent les explications sans avoir l'air de s'en f*utre complètement, ils vérifient pour de vrai, ils respectent l'intimité des personnes. En bref ils font leur boulot. En France ils font du chiffre. Et cela ne vous inquiètes pas ???

sacré rousseau toujours aussi maladroit, ils ont peut-être trop regardé de film de gangster ou les mitrallettes étaient cachées dans les étuis à violon

Commentaires

Arf, j'espère qu'au moins l'instrument est intact ! Vu le prix que coûte un Saxo ! Vraiment pas malins les douaniers ! Ils avaient appris leur métier où ceux-là ? A l'armée ? Oo

*pifpafpoum* 0

Maintenant tu connais la musique chez les douaniers (désolé, j'ai pas trouvé mieux).

nadfan 4

#2 C'est quoi ces insultes gratuites ?

sacré rousseau toujours aussi maladroit, ils ont peut-être trop regardé de film de gangster ou les mitrallettes étaient cachées dans les étuis à violon

Ça me fera toujours marrer les gens qui ont un tant soit peu d'autorité, faut qu'ils en abusent. Ben ouais, mais ils auraient repayé le saxo s'il y avait eu casse ? D'ailleurs, comment va-t-il ?

Ours31 23

C'est l'ivresse du pouvoir :)

Vala un groupe de Douaniers qui va encore faire tomber les préjugés sur leur métier(ils le méritentn là c'est clair), mais j'espère vraiment qu'ils sont pas tous comme ça o_o. Parce que les grattes c'est pas donné non plus.

TLBM t'avais qu'à les prévenir au lieu de bondir, je crois pas trop à ce réflexe en présence de forces de l'ordre.