29
Par - / dimanche 6 mai 2018 20:00 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Scott du Canada  |  31

Ayant moi même été dans la situation de la famille, je vous garantis que la prise de poids est cruciale pour continuer a se battre contre une grave maladie. Rien n’est déplacé quand il s’agit de risque de mort et c’est un VRAI combat de faire manger un malade qui n’a plus aucun appétit et qui ne parvient pas à garder un repas. Encore une fois, l’égo quand à l’apparence physique empêche de voir la vérité; ils ne veulent pas la vexer, mais ils veulent qu’elles puissent recouvrir des forces. Voir quelqu’un qu’on aime se dépérir devant vous n’a RIEN qui prête à la légèreté.

Comments
Par  Scott du Canada  |  31

Ayant moi même été dans la situation de la famille, je vous garantis que la prise de poids est cruciale pour continuer a se battre contre une grave maladie. Rien n’est déplacé quand il s’agit de risque de mort et c’est un VRAI combat de faire manger un malade qui n’a plus aucun appétit et qui ne parvient pas à garder un repas. Encore une fois, l’égo quand à l’apparence physique empêche de voir la vérité; ils ne veulent pas la vexer, mais ils veulent qu’elles puissent recouvrir des forces. Voir quelqu’un qu’on aime se dépérir devant vous n’a RIEN qui prête à la légèreté.

Répondre
  amonidouce29  |  12

ayant moi même été malade , (perdu 20 kilo en 2 mois cause dune intoxication alimentaire mal traire par mon ancien médecin traitanr) et ayant toujours des séquelle, Je peux rassurer que le rages de la famille est important comme tu le dit. en revanche , quand ceux ci deviennent trop incisive, pour nous malade alors qu on a rien demander, ça commence à ressembler à des reproches. alors ke sais bien, chaque personne réagit à ça façon, montre son amour et son intérêt à sa façon, mais pour le malade, le mal être devient de la sensibilité extrem, et donc fini par être perçu pour des reproches. moi ça a duré 2 ans. a cause dune bactérie de merde qui, soigné à temps par 1 médecin compétent ne.mauraos pas autant atteinte. hors la, 2 ans de combat, 30 kg perdu en tout, 1 bébé qui est naît juste au début de mon truc, la fatigue, les proches qui (pour moi) faisait plus de reproche qu'autre chose) ben ma tête à lâché 1 moment. 1 petit moment. mais qui a jouer quand même. et qui ne ma pas aider. bref, tout ça pour dire que, la famille, les amis sont important dans ce genre de situation. mais il fait savoir dosé son inquiétude par rapport au réconfort dont le malade à besoin.. pesé ses mots, ses réactions. parce que la famille atteinte par l inquiétude, et le malade par le doute, l'angoisse et la susceptibilité ne fo t pas forcément bon ménage ^^

Répondre
  MadameDodue  |  47

Je rejoins amonidouce, parfois les gens manquent clairement de subtilité. Et il n'y a rien de plus désagréable quand tu fais un effort qu'un sous-entendu sur le fait que tu pourrais faire plus :)

Répondre

Quand je parle de maladie grave, je parle surtout du cancer. prendre soin d'un proche qui a cette maladie, est un challenge. @MadameDodue.. y'a un moment ou les gens doivent ranger leur orgueil a deux sous dans la poche et arrêter de se vexer comme une gamine dès qu'ils sortent de leur zone de confort..On parlent de se battre pour vivre là, de reprendre du poids pour pas crever. Pas de savoir qui est la plus belle pour aller danser. C'est plus le temps des discours gentillets, épargnant la coquetterie féminine. C'est l'heure de l'action pour se battre contre cette maladie, qui de toute façon, fais voler en éclats les normes de beauté que les femmes s'imposent. Vous pouvez exiger de vos proches qu'ils n’égratignent pas votre égo et vous battre seul,ou vous tombez la fièreté et serez soutenue dans votre combat...Aaaaaaaah l'Orgueil...ça fait faire des trucs de dingue XD.

Répondre
  Uncazoubis  |  11

Puisque tout le monde y va de son histoire, je n'ai pas eu un cancer mais une suite de crises d'épilepsie qui, pour faire court, ont eu entre autres pour conséquence l'impossibilité d'ouvrir ma mâchoire. Pas top pour manger solide. J'ai perdu beaucoup de poids très vite et me suis retrouvée avec un IMC de 13; on m'a filé des compléments alimentaires liquides que j'ai fini par très mal supporter, et par vomir quasi systématiquement (on n'est pas fait pour ne se nourrir QUE de ça).
Mes proches se voulant pourtant bienveillants ont fini par péter un plomb et me hurler dessus à coups de "je m'en fous que tu vomisses, tu bois ça d'une traite ou je t'en colle une fissa » ! Pas hyper adapté comme comportement quand les toubibs te disent d’éviter tout stress pour limiter autant que possible nausées et vomissements. Eh oui, le corps et l’esprit…
Bref les vomissements sont devenus systématiques, ça a fini à l’hôpital avec une jolie sonde naso gastrique, puis dans un HP pour dépression, en tout 6 mois d’hosto pour ça… ^^’
Alors évidemment je ne leur jette pas la pierre, la peur peut rendre irrationnel et ç’aurait pu finir de cette façon même s'ils s'étaient montré plus "zen", sans parler de "discours gentillets" pour autant, mais le physique et la psyché vont de paire! Imaginez vous mettre des tartes à un anorexique (sans mauvais jeu de mots) pour qu'il se nourrisse, je ne suis pas sûre que ce soit d’une aide formidable. C'est toujours très dur de savoir comment se comporter pour aider un malade, j’ai aussi accompagné ma mère tout au long de son cancer, mais le faire avec humour comme c'est le cas dans la VDM, je trouve ça génial comme initiative! Ça lui permet de s’investir en tant que femme et pas seulement en tant que malade, les proches ont parfois cette malheureuse tendance à te réduire à cet état. En tout cas je souhaite plein de courage à l’auteur, et plus généralement aux familles qui vivent la maladie de leur proche, quelle qu'elle soit!
Désolée pour le pavé.

Répondre
  Mathilde_1998  |  29

Travaillant dans le milieu médical, je peux te dire que ce genre de comportement de la part de la famille a l'effet complètement opposé à celui recherché dans la plupart des cas. Comme cela a été dit précédemment, la personne malade se sent coupable d'être dans l'état dans lequel elle est mais surtout elle ne se sent plus soutenue par entourage. Et pour ces personnes qui sont dans un état fragile autant physiquement que psychologiquement c'est très mauvais.
Alors oui, je comprends la peur de perdre un être cher et l'envie de faire tout ce qui est possible et imaginable pour qu'ils survivent mais on ne peut pas le faire à n'importe quel prix. C'est dur mais la qualité de vie et le bien être de la personne doit passer en priorité.
Donc je peux t'affirmer le contraire, SI il y a des chose des déplacées même en cas de risque de mort. L'approche du malade est essentielle si on veut pouvoir l'aider à maintenir voire améliorer son état de santé.

Répondre
  Mathilde_1998  |  29

Je suis désolée pour toi que l'équipe qui s'est occupé de ta mère soit incompétente/manque de moyen au point de donner un tel traitement. Mais si, nous nous préoccupons de la qualité de vie des malades, c'est une des raisons pour lesquelles j'ai choisi ce métier (infirmier) et je suis loin d'être la seule. Il y a des individus qui ne devraient absolument pas exercer ce métier, qu'on se le dise, mais ils sont loin d'être une majorité. Et si tu exècres le métier d'infirmier je n'ose imaginer ce que tu penses des médecins et du personnel administratif. Car mes collègues et moi-même avons souvent du batailler avec eux pour avoir les prescriptions/moyens nécessaires pour assurer le bien-être de nos patients.
Maintenant revenons à notre sujet, je pense que tu as mal lu mon commentaire. Car là je parlais UNIQUEMENT de la famille, pas du personnel médical. Je disais qu'il y a des types de comportements à éviter de la part de la famille qui vont faire plus de mal que de bien car la personne ne se sentira plus soutenue/comprise par son entourage.

Répondre

@Uncazoubis .Libre à vous de me tourner en dérision. Mais mon petit doigt me dit que si vous aviez vu votre mère ( affaiblie par la maladie ) être traitée comme du bétail par le personnel de l'usine à gaz qu'est devenue le soin Francais; vous ne vous permettriez pas ce genre de cabriole.

Par  trplde  |  50

J'espère au moins qu'ils sont très beaux et confortables histoire d'avoir une vraie motivation ! Sinon je rejoins l'avis de scott du canada, ça part sûrement d'une bonne intention et d'ailleurs n'a pas forcément véxé l'auteure. c'est original comme source de motiv !

Par  inclassable2  |  33

Mauvaise construction. Il fallait par exemple écrire : "comme je suis malade depuis...."

Par  Emelyne Paps  |  26

les gens ne savent pas ce qu'ils veulent. il faut maigrir, grossir, on ne sait jamais. Qu'on te laisse être qui tu veux.

Répondre
  Kinvald  |  25

Sauf qu'ici, il n'est pas du tout question de ça. L'auteure à perdu du poids à cause d'une maladie. Reprendre des forces, donc un peu de poids aide généralement à aller beaucoup mieux.
C'est juste de la putain de foutue logique.

Par  unehistoire  |  38

Ainsi on appèlera ta poitrine Dédé ?

Répondre
  Je suis une idiote  |  14

C'est naze de chez naze.

Par  unehistoire  |  38

Ainsi on appèlera ta poitrine Dédé ?

Similaires
Chargement…