SNCF

Haldu nous en dit plus

Bonjour. Je suis l'auteur, et même s'il n'y a pas encore de commentaires sous cette VDM, je vais déjà expliqué en détail ce qui s'est passé. Je suis actuellement en Côte-d'Or, et je vais bientôt déménager à Grenoble. Je devais aller faire un état des lieux et chercher les clés de mon futur logement le dimanche 30 juin à 14h initialement. Alors, le dimanche, je me suis levé à 7h pour aller voter dès l'ouverture du centre à 8h, puis aller jusqu'à la gare, qui se trouve à 30 min de route de mon village. Le premier train jusqu'à Lyon Part-Dieu n'a pas eu de problème. Mais ensuite, ma correspondance, prévue pour 11h16, a été annulée, car à cause des gros orages de la veille, des caténaires électriques avaient été rompus en Isère. J'ai pu prendre le train pour Grenoble suivant à 12h16, mais le conducteur - pas un passager LE CONDUCTEUR - a fait un malaise. Il a heureusement réussi à s'arrêter à la gare de Vénissieux, et il a fallu 45 minutes pour que les pompiers l'évacuent et qu'un autre conducteur ne vienne le remplacer. Au passage, c'est à ce moment là que je me suis rendu compte du fait que tous les WC du train étaient hors-services. Puis, le train est reparti, mais il a été arrêté de nouveau à Bourgoin-Jallieu, pendant 2h, car des branches étaient tombées sur les voies, et les trains qui utilisaient cette ligne devaient se partager pour utiliser les voies encore libres. Heureusement, j'ai vécu dans cette ville, je savais où il y a en centre-ville des fontaines à eaux et des toilettes gratuites. Puis je suis finalement enfin arriver à Grenoble aux alentours de 17h, alors qu'à l'origine à ce moment-là j'étais déjà censé avoir fini l'état des lieux, et avoir presque fini le retour (je devais prendre un train qui partait de Grenoble à 15h21).

Disparition mystérieuse

Par Anonyme - 10/06/2024 20:20 - France - Rosny-sous-Bois

Aujourd'hui, comme tous les soirs, je prends le train pour rentrer chez moi. Je me lève et me dirige vers la sortie. J'avais mes écouteurs sans fil, mais je remarque que ma musique n'émet plus que d'une oreille. J'ai dû chercher mon écouteur en deux minutes, tout en esquivant les gens qui s’installaient. PS : je ne l'ai pas retrouvé. VDM
Je valide, c'est une VDM 962
Tu l'as bien mérité 672

Le mec qui boîte nous en dit plus

Bonjour ! Je suis l'auteur de la VDM. Pour répondre à certains ou certaines, le scalpel n'est pas en accès direct dans mon sac. La police ne l'a d'ailleurs pas trouvé pendant la fouille. J'ai été de bonne foi en leur montrant. Le policier me l'a confisqué et après une discussion calme et argumentée avec l'officier présent, j'ai pu le récupérer. Pourquoi ai-je un scalpel ? J'ai une maladie génétique, maladie de Verneuil en stade 3, qui me fait pousser des abcès très fréquemment ( 1 par mois en période creuse à 1 voir plusieurs par semaine en période de crise). Mon chirurgien qui me suit depuis 15 ans me prescrit des scalpels pour que je puisse faire des mises à plat à la maison au lieu d'aller aux urgences et d'attendre je ne sais combien d'heures pour une simple incision. Après une dizaine d'opérations aux bloc opératoire et une cinquantaine d'incisions aux urgences, à vif pour la plupart, je suis très bien rodé aux incisions et autres pansements et méchage de ma propre personne. Ensuite, je fais un rapport à mon chirurgien après chaque incision qui est annoté par mon médecin traitant qui vérifie que les soins ont bien été fait.

Pink Panther nous en dit plus

Bonjour, en tant qu'auteur de la ***, je confirme que ce n'était pas faute d'avoir montré au jeune voyageur la sortie vers le hall Grandes Lignes, bien visible depuis mon emplacement sur le terrain puisqu'elle se trouvait littéralement à une quinzaine de mètres à peu près. Pourtant, j'ai beau avoir été le plus clair possible (c'était mon rôle d'orienter les clients ce jour-là), il n'a rien voulu comprendre et a continué à m'agripper, avant de commencer à importuner mon collègue de la même manière (à qui il a dit : "Ton pote c'est un con, toi t'as l'air plus sympa...", puis que j'avais "un cerveau à [me] faire pisser dessus"). Il a ensuite tenté d'en faire autant avec un voyageur lambda... qui lui a sèchement demandé de ne pas le toucher, ce qui l'a finalement fait fuir. Je présume qu'il était éméché, car au-delà de son incompréhension face à des indications pourtant simples (il ne devait pas être en pleine possession de ses moyens), mon collègue m'a confirmé qu'il sentait l'alcool, alors qu'on n'était qu'en fin d'après-midi vers 18h. Je m'apprêtais par ailleurs à renseigner un autre voyageur souhaitant se rendre à Créteil-Soleil quand le bougre m'a pris par surprise, obligeant ledit voyageur à demander son chemin à un troisième usager au lieu d'un agent RATP ou SNCF.