Ceci est une Presque VDM. C’est une VDM, enfin, presque. Elle a reçu des votes positifs des utilisateurs mais n'a pas été validée par notre équipe.

Par Crevez tous - 12/11/2021 09:01

Aujourd'hui, parce que ma tête ne leur revient pas, la bande de petites brutes de mon lycée m’a prise comme tête de Turc. Personne n’ose prendre mon parti, de peur d’être englobé avec moi dans leur haine. Je suis condamnée à mourir dans mon coin de solitude et de douleur, même si je n’ai rien fait. VDM
Je valide, c'est une VDM 639
Tu l'as bien mérité 50
Reddit

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

il faut en parler courage, tu peux changer d'établissement sinon ? en parler à tes parents ?des amis ? profs ? personne ne devrait subir cela, j'ai trouvé une ligne 116 006, ça correspond à une asso qui aide les élèves touchés par ce fléau...j'espère que ca pourra t'aider

Je connais ça, mais je penses pas au suicide parce que pour ma part essayer de mourir ça a ruiné ma scolarité parce que ces enflures ont continues leurs études et moi non. Alors, essaye de demander de l’aide à l’établissement, insiste même auprès de personnes compétentes là-bas, sinon porte plainte directement au commissariat, parce que tu mérites pas ça, personne mérite ça. Un lien qui peut être utile : https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/harcelement-scolaire-violences-scolaires-provocation-suicide

Commentaires

Ne reste pas comme ça. Parle en..... Surtout n'abandonne pas

il faut en parler courage, tu peux changer d'établissement sinon ? en parler à tes parents ?des amis ? profs ? personne ne devrait subir cela, j'ai trouvé une ligne 116 006, ça correspond à une asso qui aide les élèves touchés par ce fléau...j'espère que ca pourra t'aider

Je connais ça, mais je penses pas au suicide parce que pour ma part essayer de mourir ça a ruiné ma scolarité parce que ces enflures ont continues leurs études et moi non. Alors, essaye de demander de l’aide à l’établissement, insiste même auprès de personnes compétentes là-bas, sinon porte plainte directement au commissariat, parce que tu mérites pas ça, personne mérite ça. Un lien qui peut être utile : https://www.demarches.interieur.gouv.fr/particuliers/harcelement-scolaire-violences-scolaires-provocation-suicide

Ne te laisse pas faire, tu as déjà dû le faire, mais en principe, il y a un CPE, un principal, voir même un principal adjoint, ils ne sont normalement pas la pour faire joli mais aussi pour ce genre de situation.... éventuellement tu peux enregistrer sur ton smartphone pour le cas d'un dépôt de plainte

https://www.marionlamaintendue.com/l-association-marion-la-main-tendue/ Surtout ne baisse pas les bras tes parents sont ils au courant?

Si tu nous dis dans quel ville tu te trouves on peut trouver des personnes susceptibles de t aider??

J'ai été harcelée par 3 bandes différentes, la 1ère (des mecs fous) mon père m'a défendue. J'avais toujours peur mais ils ont fini par me laisser tranquille, la plupart m'a même demandé de sortir avec eux ensuite (le culot quoi). La deuxième, c'est une fille qui en a monté d'autres contre moi parce que j'étais devenue amie avec son mec. Je faisais profil bas mais c'était comme l'autoriser à m'embêter. Un jour, elle est venue avec sa bande dans le but de me frapper et dans la panique (j'avais la trouille) je lui ai dit "Si tu me touches, je te bute". Elle a dit "QUOI ??", j'ai répété très fort "SI TU ME TOUCHES, JE TE BUTE". Elle a dit "J'ai pas peur", mais elle était déjà déstabilisée. Elle m'a ignorée ensuite, je te conseille de bluffer ! La troisième bande : que des mecs en Sport Études, surtout un. Et un jour, un gars du groupe m'a entendue dire "Il ne sait pas ce qu'il l'attend". Je bluffais hein, ce n'était que de l'orgueil ok ? Bah figure toi que la rumeur a couru dans le lycée "Gros ! Phylogénie veut te péter la gueule, elle plaisante pas" "Fais gaffe, Phylo est pas loin et je pense qu'elle te cherche" "Il parait qu'elle fait du karaté" (Faux!). Bref, ça a duré quelques semaines et il a pas du en dormir car il venu me présenter des excuses sincères devant tout le monde. Après le mec me disait bonjour et tout,et franchement c'était gênant. Je ne suis pas rencunière je crois, mais je ne voulais pas m'en faire un pote non plus. Sinon, mon père est venu me chercher un jour, par surprise, après les cours. Il m'a dit qu'une mère de famille lui avait téléphoné pour qu'il m'empêche de "casser la gueule de sa fille". Apparemment, cette fille était terrorisée et n'osait plus sortir de chez elle depuis des semaines. Elle s'est auto persuadée que j'allais la réduire en miette précisément ce jour là alors que je ne la connaissais même pas, je lui ai même jamais parlé ! Je suis archi gentille, je ne sais pas comment j'ai pu lui faire peur à ce point, un gros malentendu.

Je n'avais plus de place pour écrire, j'espère t'avoir inspirée. Essaie de ne pas sombrer, généralement les harceleurs sont des crocodiles (petits bras, grande gueule). Franchement je te conseille de bluffer, les gens feront le boulot pour toi. J'ai une réputation de tueuse alors que je ne me suis jamais battue de ma vie, l'essentiel est que les connards y croient. Je ne sais pas ce que valent les numéros qu'on t'a donné, ils ont peut-être de bons conseils mais si cette bande te frappe ou te racket, c'est du ressort de la police, ok ?

surtout en parler aux parents ! j'ai eu le même expérience avec un de mes fils pourtant plus costaud que moi (c'était en seconde) je suis allé voir son prof principal et je lui ai dit soit vous régler le probléme soit je viens et il va y avoir du sang ! ça s'est su en réunion avec les délégués de classe ça s'est reglé par la suite comme par magie !

Lis les coms au dessus et suis-les !

« Personne n'ose prendre mon parti, de peur d'être englobé avec moi dans leur haine » Le harcèlement repose sur l'isolement des victimes, et c'est justement ce climat d'impunité qui profite aux harceleurs. C'est cette mécanique qu'il faut arriver à déjouer. Il suffit parfois d'une seule personne ou d'un petit nombre de gens qui disent stop pour désamorcer la chose. De ton côté, ne renonce surtout pas à te faire aider. Parles-en à tes parents, tes enseignants, le CPE ; essaie de te rapprocher d'autres élèves et demande-leur à s'unir autour de toi pour bénéficier d'un soutien de groupe soudé : apporter une réponse collective aux attaques dont tu fais l'objet empêcherait tes harceleurs de s'en prendre individuellement à ceux qui n'oseraient pas te défendre seuls. L'effet de groupe aide les langues à se délier et limite les risques de représailles, les tentatives de dissuasion et de division. Il y a sûrement des gens autour de toi qui pourront faire quelque chose. Et si le personnel du lycée fait la sourde oreille ou ne prend pas ton calvaire au sérieux (ça arrive hélas), montrez que tes parents et toi connaissez vos droits et ensemble, menacez de porter plainte contre l'établissement. Normalement ça devrait faire réagir. C'est triste d'en arriver à te dire que tu es condamnée à mourir de souffrance, mais je t'assure que ce n'est pas une fatalité ! Tu ne mérites pas ce qui t'arrive, tu n'es pas seule et tu peux t'en sortir. Courage.