Araignée

Par Anonyme - 29/03/2021 20:01

Aujourd'hui, en DST, j'écris tellement mal sur ma copie que la prof est venue me demander si j'étais handicapée. VDM
Je valide, c'est une VDM 2 912
Tu l'as bien mérité 747
Reddit

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Elle a peut-être pensé à une dyspraxie non diagnostiquée, ou un trouble dans ce genre. Ca partait peut-être d'une bonne intention !

si tu fais partie des gauchers qui écrivent la main retournée plutôt que de pencher la feuille y'a moyen d'avoir l'air handicapé du bras ...

Commentaires

Elle a peut-être pensé à une dyspraxie non diagnostiquée, ou un trouble dans ce genre. Ca partait peut-être d'une bonne intention !

Pourquoi non diagnostiquée ?

Parce que si l'auteure pense que c'est une VDM qu'on lui suspecte un handicap, c'est qu'elle-même ne doit pas se considérer handicapée et donc ignorer sa possible dyspraxie.

si tu fais partie des gauchers qui écrivent la main retournée plutôt que de pencher la feuille y'a moyen d'avoir l'air handicapé du bras ...

Je suis gaucher. j'écris mal mais ma main n'est pas "penchée" c'est le stylos que je penche. C'est grave? (Je viens de me rendre compte que si on m'avais montrer comment pencher une feuille ma vie d'écolier aurait été différente ... )

@Cenlinkin beaucoup de gauchers ont mal appris car à une époque encore recente on prenait pas en compte leurs difficultés ergonomiques . Ça change , mon fils est gaucher et on lui a montré et on veille à ce qu'il garde cette bonne habitude. Après y'a pas forcément une bonne ou une mauvaise manière du moment que tu n'a pas mal au poignet . J'avais une prof d'histoire qui mettait sa main au dessus de la ligne d'écriture paume vers le haut et le stylo entre les 3e et 4e doigt stabilisé avec le pouce. Ça avait pas l'air de lui poser un problème . N'empêche que quand tu vois ça la première fois ça fait une drôle d'impression

Être gaucher n'est absolument pas une fatalité ni une tare hein "je le suis moi même". C'est peut être aussi pour ça que mon écriture est aussi illisible ^^. Mais effectivement, les prises en charge vis à vis des gauchers ont bcp évoluées. Mon grand père est lui même gaucher -On est une famille de gauchers, et à l'école privé où il était scolarisé, la maitresse l’obligeait à écrire de la main droite "c'était très nul mais bon, être gaucher était mal perçu". Alors que pour ma fille ainée qui est elle aussi gauchère, l'apprentissage est complètement différent et tant mieux.

Bon, ça fait des mois que je me pose la question, je n'en dors plus, je craque. Naruto, il n'y a pas de parenthèses sur ton clavier ou tu ne connais pas la différence entre les guillemets et les parenthèses?

Je suis handicapée et j'écris très bien. Merci à ce cher message validiste : " Les handicapés.ées écrivent mal"

Si tu te définis par ton handicap tant pis pour toi. Mais non tu n'es pas "handicapée" pour écrire. Ton handicap ce situe ailleurs. Si ton handicap touchais tes jambes, n'apprécierais tu pas qu'on s'enquière de tes capacités à faire un sprint avant de te coller 0 pour fainéantise? Avant de monter sur tes grands chevaux, dit toi que peut être cette prof essayais de bien faire.

Je pense que tu prêtes à la professeure un message qui n'est pas le sien. Ce n'est pas parce qu'elle suspecte l'auteure d'avoir un handicap qu'elle met toutes les personnes handicapées dans le même panier. Bien que ce soit là un sujet de société encore assez méconnu, je pense que la plupart des gens ont conscience de la pluralité des handicaps et savent faire la part des choses. Et si certains généralisent en pensant que les handicapés ne savent pas écrire, ce n'est pas la professeure qu'il faut blâmer, mais bien eux de ne pas se renseigner et de nourrir des amalgames. De toute manière, ce n'est pas en évitant pudiquement d'aborder ce sujet qu'on va contribuer à faire connaître et reconnaître les différentes formes de handicaps ; mais au contraire en s'y intéressant, en osant échanger avec des personnes concernées. En l'occurrence, l'auteure pourrait très bien avoir une dyspraxie qui mériterait qu'on s'y penche. Après, il y a l'art et la manière de le dire, je ne sais pas si la remarque de sa professeure était maladroite, dédaigneuse, neutre ou bienveillante ; dans tous les cas j'estime qu'on ne devrait pas avoir honte d'être curieux, de poser des questions autour des handicaps pour en apprendre plus (sans tomber dans la commisération).