Par Anonyme - 22/5/2021 14:01

Ambiance '70s

Aujourd'hui mon boss, après un long laïus sur le harcèlement, m'a demandé de mettre à jour le règlement intérieur et le livret d'accueil de l'entreprise. Les modifications faites, je le retrouve dans l'atelier. Il a signé les documents avec le stylo, celui pendouillant sur le calendrier érotique. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Scott Du Canada  |  31

La beauferie de ces calendriers n’a rien à voir avec le reste. Il devait mettre le règlement à jour, ça été fait et c’est tout, ça ne va pas plus loin. Si on commence à faire comme les américains et à hurler au loup à la vue du moindre museau, tout comme chez eux nous verront des scènes ridicules et excessives, et les gens se comporteront comme des enfants de 6 ans.

Par  Didoue1  |  40

Je suis bien loin d'être une coincée du cul, et pourtant, je comprends que ce genre d'image mette mal à l'aise, choque et même puisse être considéré comme du harcèlement au travail, dans la mesure où il s'agit de voir des images sexuelles non sollicitées. Et donne parfois lieu à des commentaires salaces sur le personnel féminin "tu devrais t'habiller comme ça, je te ferais bien pareil, etc." Et signer CES documents avec le stylo de CE calendrier, c'est franchement ironique. (Le terme "pendouille", également😁)

COMMENTS
Par  Scott Du Canada  |  31

La beauferie de ces calendriers n’a rien à voir avec le reste. Il devait mettre le règlement à jour, ça été fait et c’est tout, ça ne va pas plus loin. Si on commence à faire comme les américains et à hurler au loup à la vue du moindre museau, tout comme chez eux nous verront des scènes ridicules et excessives, et les gens se comporteront comme des enfants de 6 ans.

Répondre

Pardon, Scott, tu me connais à force ce n'est pas agressif pour un sous, mais ton discours commence à sentir la discussion de troquet.
L'auteure (ou l'auteur) n'a pas du tout exprimé l'idée qu'elle se sentait harcelé par le calendrier.
C'est juste que si on te fait un gros laïus sur le harcèlement et bien on ne s'attend pas à retrouver le type dix minutes après devant un calendrier de gros beauf lvl 99..

Alors oui oui oui, je sais, tu veux juste débattre et discuter, t'as bien raison, et même si la société américaine est sacrément chiante sur le harcèlement (et hypocrite), on est au boulot. Se sentir gêné par la vue d'un calendrier de gros beauf lvl 99, ce n'est pas être un enfant de 6 ans justement. C'est être un adulte.
Au bout d'un moment, faudrait passer au dessus de la sexualisation à outrance du corps de la femme..

Répondre

Pas de souci je me sens pas agressé😉☺. Si l'auteure ne dit pas clairement ce qu'elle pense de la situation, elle ne laisse pas beaucoup de place au doute. Tout comme toi et Vindval je pense que ca n'a rien a faire au boulot, mais tu sais ce que je fais moi au boulot?. Bah je bosse!!. J'ai pas le temps de me sentir offensé parce que sur la couverture de l'agenda on voit un mec hyper bien gaulé!. Le but du laïus sur le harcèlement c'est de savoir quoi faire en situation de veritable harcèlement!!. Et non pas de mener une inquisition sur tout ce qui nous dérange en tant qu'individu. Oui c'est beauf le calendrier érotique.. Mais c'est tout ce que c'est!!. Règlement contre le harcèlement ou pas, un calendrier de mauvais goût n'est rien d'autre qu'un calendrier de mauvais goût!. Si il s'agit de mener une politique inquisitoire sur tout ce qui pourrait choquer au boulot, et bien prépare toi a ne plus jamais bosser et a gérer les petites conneries non stop de, parce que surprise ......Absolument tout choque tout le monde de nos jours!!!!; C'est dans l'ère du temps.

Répondre

Pourtant, même chez vous, « le harcèlement sexuel se caractérise par le fait d’imposer à une personne, de façon répétée, des propos ou comportements à connotation sexuelle ou sexiste, qui : portent atteinte à sa dignité en raison de leur caractère dégradant ou humiliant, ou créent à son encontre une situation intimidante, hostile ou offensante.
Et sont inclus :

Les propos et plaisanteries à caractère sexiste ou sexuel, remarques ou commentaires sur le physique, le comportements, la tenue vestimentaire
Les gestes déplacés, la recherche d’un contact physique, les frottements
L’envoi de SMS/courriels ou d’images/vidéos à caractère érotique ou sexuel
𝗟’𝗮𝗳𝗳𝗶𝗰𝗵𝗮𝗴𝗲 𝗱’𝗶𝗺𝗮𝗴𝗲𝘀 𝗮̀ 𝗰𝗮𝗿𝗮𝗰𝘁𝗲̀𝗿𝗲 𝗲́𝗿𝗼𝘁𝗶𝗾𝘂𝗲 𝗼𝘂 𝘀𝗲𝘅𝘂𝗲𝗹 (𝗰𝗮𝗹𝗲𝗻𝗱𝗿𝗶𝗲𝗿, 𝗲́𝗰𝗿𝗮𝗻𝘀 𝗱𝗲 𝘃𝗲𝗶𝗹𝗹𝗲 𝗱𝗲𝘀 𝗼𝗿𝗱𝗶𝗻𝗮𝘁𝗲𝘂𝗿𝘀..)»

Edit : Ah ouais, j'ai oublié, il y a les deux ou trois trucs choses qui vont demander la source : définition du cadre juridique du harcèlement sexuel au travail / La loi du 6 août 2012.

Ouais, tu bosses, comme moi, mais si tu n'arrives pas à bosser correctement parce que tu es gêné par, par exemple, la vue de nanas avec les nibards siliconés à l'air, et bien, tu es dans ton droit le plus strict de demander à ce que cette merde dégage. Et puis bon, déjà, cela n'a rien à foutre au boulot.
Si le type (ou la nana) veut exposer ce genre de merde, il le fait dans son temple de la beauferie de l'extrême: chez lui.

Répondre

Je t'aime bien mais mec, y'a un moment ou il faut faire preuve de bon sens et ne pas entrer dans le cercle vicieux du politiquement correct. Si il y a veritable harcèlement alors on prend des mesures mais si c'est une simple histoire de goût personnel alors cela ne rentre pas dans le cadre du harcèlement ( du moins pas dans une optique de bon sens ). Il t'as mis une main au cul?; t'as fait des allusions salaces?; Non dis-tu?. Bah alors?. Aaaaah il a un calendrier qui te met mal à l'aise?. Ok je lui demande de l'enlever...Arf oui mais lui il dit que ta minijupe ça le met mal à l'aise. Il va falloir que tu te change, tu comprend je peux pas faire deux poids deux mesures.

Tu vois ou je veux en venir?. Si tu laisse les gens se mener la petite guerre d'inquisition, bah ça durera ad vitam æternam et tu n'arrivera pas plus a bosser correctement. Le travail c'est pas la cour d'école ni une tribune politique.

Répondre

Bon bah imaginons.
J'ai loupé mes études et je suis cuisinier (HAAAAAAAN xD).
Je suis le chef et ton chef "chef".
Dans la cuisine, je t'impose la vue de centaines de pénis en érection sur des feuilles scotchés aux murs.
Tu vas me dire que tu ne serais pas gêné ?
Et quand bien même tu ne le sois pas, imaginons que j'ai un apprenti en Bep.
Tu crois que c'est des choses à lui montrer ?

Répondre

C'est pas un métier que l'on fait par hasard ou parce que l'on à raté ses études. C'est un des rares métiers qui exige REELEMENT une passion 😉.

Rhaaa mon gars j'ai vu bien pire que ça. Des fois c'est drôle et des fois pas du tout. Mais franchement j'ai pas le temps de m'arrêter pour me sentir harcelé. Par contre; j'ai une expérience dans la grande gastronomie et je me suis barré au bout d'un mois tellement le milieu est toxique. Tentative d'intimidation ( ca n'a pas marché avec moi, malgré le fait que l'on m'ai clairement dans le pif ), interdiction de devenir ami avec la salle etc.. J'ai pas chouiné contre le harcèlement et je me suis cassé. Point final.

Mais peut-être que c'est dans la mentalité du métier. Tu sais c'est très militaire et on est formés pour pas faire notre chochotte🤔🤔.


En ce qui concerne la loi tu as tout a fait raison. Mais ce qui la rend inefficace c'est son manque de flexibilité et son incapacité à s'adapter à la situation. Parce qu'en vrai, un mec qui a un calendrier érotique ou une nana qui porte une minijupe; si ça s'arrête là, ca ne harcèle personne.

Répondre

Ouep. Mais c'est ton expérience, ta façon de voir les choses, ta pensée, ton ressenti.
Ce n'est pas parce que pour toi voire des teubs ou des nibards à longueur de temps ne te perturbe pas pour faire ton boulot que c'est le cas pour tout le monde. La majorité. Et d'ailleurs, bwahaha, on parle de ça mais on est des mecs. Et des mecs hétéro. ET DES MECS AU NIVEAU BIOLOGIQUE. Donc bon, on a pas trop à l'ouvrir de nos jours. :D

Maisoné ! (Bah ouais, j'en ai marre d'écrire aparté ! Moi je ne vis pas en appartement !)
Ouais mais tu sais pour tout le monde son boulot c'est militaire et un truc de fou. Sauf pour les profs comme Humour_Pasdrôle qui te dit que travailler 15h/semaine c'est l'enfer.
Perso, je ne pourrais pas suivre ton rythme et tu ne pourrais suivre le mien. (Sauf après adaptation)

Répondre

Tout à fait. Toute expérience reste personnelle. C’est exactement pour cette raison que je pense qu’il faut raison garder et savoir prendre ses distances. Certains sont plus faibles que d’autres et leur seuil de tolérance sera donc plus bas et d’autres ne s’arrêteront pas là dessus et n’y verront pas de problèmes.

Répondre

Ouais mais là tu vois c'est là où je ne suis pas d'accord.
Car tu pars dans l'idée qu'il y a une échelle de fragilité, de faiblesse et d'une certaine puissance et qu'on doit s'adapter à tout un chacun. Bah non. On fixe des règles. On fixe des lois. Elles évoluent. Elles changent. Point. Mettre un calendrier Pirelli avec des blondes aux gros nibards qui posent sur des voitures de luxe sur ton lieu de travail en 2021 ? Oui, ça peut-être considéré comme du harcèlement au niveau de la loi. (Et tant mieux)
Toi qui gueule que voter ça ne change rien.
Bah si, "Scott".
Si..
Meuh bon, c'est la faute de la société !!!!!!!!

Répondre

Ah bah C’est pas une idée hein. Il y a bien des gens qui sont plus fragiles que d’autres.Tu as le droit de penser qu’on ne doit pas avoir un calendrier Pirelli ou des dieux du stade au travail. Mais tu sais bien que ça ne s’arrêtera pas là et qui si on fait pour l’un on doit faire pour l’autre. Et c’est précisément là que la loi échoue. La règle que tu encense ne permet pas de nuance et ce qui au départ arrangeait certains pourrait bien se retourner contre eux quand ce sera leur tours de passer sous le microscope du politiquement correct. Tout le monde est différent et la loi doit être assez maligne pour ne pas tomber dans l’aveuglement. Du moins quand il s’agit de juger, parce pour la loi en elle même je suis d’accord, il faut bien commencer quelque part et on ne peut pas non plus en pondre à la tête du client. Je me suis mal exprimé en disant que c’est la règle qui ne sait pas s’adapter. En fait c’est plutôt ce qui suis la règle 🤔.

Quand à la politique c’est une autre histoire. Histoire qui ne change pas beaucoup malgré que l’on vote pour l’un ou pour l’autre, au passage.

Par  Didoue1  |  40

Je suis bien loin d'être une coincée du cul, et pourtant, je comprends que ce genre d'image mette mal à l'aise, choque et même puisse être considéré comme du harcèlement au travail, dans la mesure où il s'agit de voir des images sexuelles non sollicitées. Et donne parfois lieu à des commentaires salaces sur le personnel féminin "tu devrais t'habiller comme ça, je te ferais bien pareil, etc." Et signer CES documents avec le stylo de CE calendrier, c'est franchement ironique. (Le terme "pendouille", également😁)

Répondre

Je pense que ça n'a rien a voir avec le fait d'être coincée ou non et quand a considérer ça comme du harcèlement faut vraiment pas exagérer. Tu vois c'est pile ce comportement dont je parle. Des procès d'intentions faits par de faux fragiles et cette ignoble escalade victimale dans le but de tirer profit et pouvoir, comme on voit aux states ( je dis pas que c'est ton cas ,hein😉 ) . Je pense qu'il faut faire de notre mieux pour ne pas sombrer dans ces comportements puérils qui trouvent leurs source dans la bigoterie et qui poussent a se comporter comme si on était le nombril du monde avec tous les excès que cela implique. Perso j'ai horreur des calendriers dénudés car je trouve que c'est le summums du beauf; J'ai du mal a comprendre pourquoi certaines entreprises associent leur image à cela ( qui pourtant et bien souvent n'ont rien a voir avec l'érotisme. Je pense a Pirelli par exemple, pourtant les nanas tueraient pour se trouver à poil dans leur calendrier ) . Je n'aime pas ça mais de là dire que je considère cela comme une forme de harcèlement et que je me sens victimisé ce serait vraiment me foutre de la gueule du monde. Parce que l'on est d'accord qu'il ne s'agit pas d'une question de sexe, n'est-ce pas?. Franchement on est en droit de trouver ca de mauvais goût, mais de hurler au viol et à l'image érotique non sollicité c'est vraiment le niveau le plus bas de la bêtise crasse.

Répondre
  hiyokunotori  |  11

Que l'image mette mal à l'aise je peux comprendre. Mais je pense qu'on est loin du harcèlement, et à force de tout qualifier de harcèlement, le mot perd en puissance et les victimes de vrais harcèlement ne sont plus entendues, noyées sous des histoires de calendriers. Si la personne a expliqué que ces calendrier la mettent mal à l'aise et que le patron insiste pour en mettre partout, ok c'est pas cool. Mais si l'employée n'a jamais dis un mot je vois pas comment il pourrait savoir que ça fait du mal. Je n'aime pas ces calendrier mais en même temps si il y en a un je passe mon chemin. La définition de harcèlement ça reste "Attaques ou sollicitations continues dans le but d'épuiser ou de tourmenter la victime.", le mec a un calendrier . . . Et pour connaître des victime de harcèlement, souvent le harceleur ne n'est pas le gros bof qui reluque un calendrier

Par  Didoue1  |  40

Latour, étant donné qu'on n'a jamais couché ensemble, tu ne peux pas affirmer ça (et d'ailleurs, tu ne le dirais pas si c'était le cas😁)
Bref, me mettre à la place de l'auteur et comprendre que l'étalage de corps féminins sur le lieu de travail peut mettre mal à l'aise n'a rien n'a voir.
Je rejoins l'idée de Tiange. Et toc !

Répondre

Carrément. Des fois les représentant en filent comme ca en passant. Genre une célèbre marque de glaces.. J'veux dire, quel est le rapport entre ton sorbet à la fraise et une nana à poil sur ton calendrier!? 🤔.

Répondre
  PetitVampire  |  24

Sauf si ledit lieu de travail est la cabine du camion de Bébert chauffeur poids-lourds avec 30 ans de métier dans les pattes...
C'est bon... Je rigooole !!!

Par  Didoue1  |  40

Scott, je conviens que le raccourci était peut-être un peu rapide. Mais en tant que femme (ou mec non-beauf comme toi), ça peut mettre très mal à l'aise et ça peut, à terme, consitituer un environnement malaisant au travail. Et au travail (ça c'est du vécu), c'est pénible quand tes collègues t'envoient par mail ou MMS des "blagues" où bien sûr, une nana entièrement à poil est requise. Et que tu leur indique pour la 612e fois que ça te gonfle. Et ça, c'est du harcèlement. Ici, on ne sait évidemment pas si c'est le cas, donc, je n'extrapolerai pas, mais je connais des filles dont ce genre de calendrier a été le prétexte pour réellement harceler sexuellement. Donc, même si, et tu as raison, les fausses victimes, c'est pénible, les vraies existent aussi
PS : Désolée pour le -, je voulais te mettre un +, mais "j'ai glissé, Chef"

Répondre

Le problème c'est que de nos jours il est extrêmement difficile de démêler le vrai du faux. A l’ère du tout connecté, les barrières du personnel n'ont jamais étés aussi minces mais ironiquement, de plus en plus de gens veulent vivre dans une bulle protectrice qui leur est propre et dans laquelle toute intrusion serait une agression ( qui très souvent et maladroitement, est associée au viol ). Est-il encore possible de vivre et travailler en société avec ce comportement?. Ce peut-il que de percevoir le monde comme évoluant autour de soit nous empêche de faire preuve de discernement?. Ce peut-il que ce culte de l'égo qui est dans l'ère du temps, nous aveugle et nous empêche de faire preuve de distinction entre l'agression et l'anecdotique ?. Je le pense, oui. Mais je ne peux que parler pour moi. Un calendrier érotique est-ce que ça me plait?. Non. Est-ce ça me dérange ou me fait me sentir comme une victime de harcèlement?. Non. Les blagues reloues je connais ( quand un collègue vous met un coup de rouleau a pâtisserie dans le cul à chaque fois qu'il passe à coté de vous, ça ne fait plus rire au bout d'un moment ) mais je fais la différence entre le lourdingue et ce qui relève du vrai harcèlement. Le harcèlement est-ce que je connait?. Et bien dans mon métier il existe malheureusement une culture du harcèlement et le rythme est militaire. Bizutage ( Pour moi ca à été de m'enflammer de bras avec de l'alcool à bruler et aller chercher un cercle au font d'un chauffante d'eau bouillante pour éteindre le feu ), harcèlement moral et physique ( dans les grandes maisons, le châtiment corporel c'est hyper courant ) et harcèlement sexuel (Une femme qui travaille en cuisine, elle peut partir à la guerre sans battre des cils, rien ne la choquera ). Margé cela je ne vais pas hurler au viol si je vois un rugbyman a moitié nue dans un calendrier accroché quelque part dans un bureau de la direction.


Nan pas de soucis. Les plus ou les moins on s'en fout 😉

Répondre

@Capitaine… Et bien c’est intéressant de constater que dans le harcèlement maintenant on y voit toujours le spectre du viol après un procès d’intention. Ici c’est visiblement les idées qui sont violées. Il faut reconnaître que le harcèlement c’est un chose un peu fourre tout qui mélange un peu tout. Sinon on serai même pas là a discuter.

Aussi dans le contexte je dis «  hurler au viol » comme je dis hurler à la mort ou au loup. C’est pas à prendre au premier degré.

Par  Llonewo  |  19

C'est quoi le rapport entre le harcèlement et un calendrier erotique ?

Tu peux regarder 200 porno par jour et faire 0 harcèlement... et à l'inverse ne rien lire/regarder à la télé ou sur internet qui ait quoique ce soit de sexuel et être un gros harceleur

Répondre

D'accord mais quand tu regardes un film porno, ça reste dans un cadre privé ; ce n'est pas exposé à la vue de tes employés. J'ignorais personnellement que la présence d'un calendrier érotique entrait dans le registre du harcèlement, mais c'est plutôt logique dans un sens : même si elles ne te sont pas spécifiquement adressées, cela reste des images à caractère sexuel qui se retrouvent sous tes yeux sans sollicitation ni consentement de te part, ce n'est pas très différent des gens qui t'envoient des photos de leur anatomie alors que tu n'as rien demandé ; et dans tous les cas, un tel objet n'a rien à faire sur le lieu de travail. Mine de rien ça peut en dire beaucoup sur la mentalité du patron, ça laisse à penser que potentiellement il s'adonne à des plaisirs solitaires dans l'atelier ; et même s'il n'y a pas d'intention de nuire, ce calendrier ne véhicule pas une atmosphère de travail saine et sa présence est répréhensible aux yeux de la loi.

Répondre
  Rienafaire  |  6

1) On est d'accord qu'un calendrier "rose" n'est pas très pro et fait très beauf.
2) Le calendrier est exposé à la vue de tous. Il n'est pas dirigé envers l'auteur de la VDM sauf si, lors de la dite signature, le quidam ait fait des sous-entendus explicites. La VDM ne le sous-entends pas.
3) L'auteur dit avoir rejoins son patron dans l'atelier. On ignore l'état du dit atelier, mais peut-être que sur le coup, le stylo du calendrier était le plus accessible pour signer. La VDM ne le précise pas.
4) Rien ne dit que le dit atelier est le poste de travail du patron.
5) Rien ne dit que c'est le calendrier du patron. Quid si le dit calendrier appartient à un autre salarié. Que le patron, ne savant pas où trouver un stylo, a trouvé un répère qui lui parle (en tant que mec) cad le calendrier.
6) Aucune info sur le comportement général du patron. On ignore quels sont les effectifs de la boîte, combien de collaboratrices. Sont-elles sujettes au même comportement? On n'a aucune info.

Donc hormis de dire que posséder et afficher un calendrier érotique est beauf/idiot/cochon/crétin/illégale, je ne vois pas comment peut-on caractériser de harcèlement du patron un affichage publique de ce calendrier vu le peu d'information de la VDM.
Hormis le fait de présenter le décalage entre les dispositifs anti-harcèlement et la présence du dit calendrier (d'où la VDM), tous ceux qui incriminerait le dit patron de harcèlement ne font que des extrapolations.