Silence

Par Anonyme - 16/06/2022 18:20

Aujourd'hui, la prof m'a demandé mon carnet parce que je n'arrêtais pas de discuter avec un autre élève. Je suis l'AESH qui expliquait à ce dernier la consigne d'un exercice. VDM
Je valide, c'est une VDM 4 204
Tu l'as bien mérité 422

Dans la même collection

Top commentaires

J'ai lu plusieurs fois des témoignages d'AESH, et beaucoup souffrent de conditions de travail précaires, de salaires très faibles, d'un manque de considération et de reconnaissance de la part de l'éducation nationale pour l'accompagnement indispensable qu'elles apportent enfants handicapés, quand ce ne sont pas des membres du personnel enseignant qui les méprisent et ne les laissent pas apporter leur aide à l'élève sous prétexte que ce ne serait « pas leur rôle ». Donc, je compatis...

Accompagnants d'Elèves en Situation de Handicap (AESH). Voilà, je me suis tapé la recherche Google pour tous ceux qui ont la flemme de le faire, c'est ma tournée je suis généreux aujourd'hui !

Commentaires

Au final, c'est la prof qui a eu l'air conne.

J'ai lu plusieurs fois des témoignages d'AESH, et beaucoup souffrent de conditions de travail précaires, de salaires très faibles, d'un manque de considération et de reconnaissance de la part de l'éducation nationale pour l'accompagnement indispensable qu'elles apportent enfants handicapés, quand ce ne sont pas des membres du personnel enseignant qui les méprisent et ne les laissent pas apporter leur aide à l'élève sous prétexte que ce ne serait « pas leur rôle ». Donc, je compatis...

Il y a aussi des AESH qui sont désagréables et causent une mauvaise ambiance dans la classe, vont agir violemment (sans frapper, mais en attrapant un élève par le bras et en le tirant franchement, le tout en hurlant sur l'enfant) Et pourtant, tous les enseignants que je connais sont loin de mépriser les AESH, au contraire, ils aimeraient en avoir dans leur classe, comme ils le devraient. Et ils se retrouvent seuls face aux élèves alors qu'il est prévu 1 enseignant + 1 AESH + 1 ATSEM. Et c'est la normalité. C'est hélas tout le personnel de l'éducation nationale qui souffre de salaire faible, de manque de considération et de reconnaissance de la part du reste du monde. Les enseignants ne roulent pas sur l'or, et, du moins pour ceux du primaire, ont des conditions de travail assez exécrable (8h-16h30 avec les élèves, sans pause dans la journée car il faut surveiller la récréation et le repas du midi, faire de l'accompagnement personnalisé le midi, ou encore des réunions, ensuite souvent des réunions le soir, jusqu'à deux fois par semaine dans certaines écoles... Puis les cours à préparer, les copies à corriger... On dépasse largement les 45h / semaine en comptant le travail à la maison... Pour un peu plus qu'un SMIC, cool :) )

En effet, il y a beaucoup de choses à revoir dans l'éducation nationale. N'ayant pas d'enfants et travaillant dans un tout autre milieu je suis très loin d'imaginer ce qui s'y passe réellement. Mais une discussion avec une ancienne camarade de classe m'avait choquée. On discutait de ce qu'on était devenu, je lui expliquais m'éclater dans mon bulot et adorer ce que je faisais. Elle était maîtresse en primaire depuis 2 ans et m'a répondu : "si tu t'éclates à ce point c'est que tu dois pas beaucoup bosser alors". J'ai trouvé ça tellement triste, aussi bien pour elle que pour ses élèves... Pour moi le boulot ne doit pas être uniquement une corvée, surtout vu le temps qu'on y passe, et encore plus quand, comme elle et moi, on a la chance d'exercer le métier qu'on rêvait de faire. Je ne sais pas si c'est qu'elle est devenue aigrie du fait de ses conditions de travail dans l'éducation nationale ou si dans le fond le travail a toujours rimé avec corvée pour elle... J'ai également un autre ami prof de math, il enseigne dans un collège en zone prioritaire. 5 ans qu'il bosse fasse à des élèves qui n'ont envie de rien et sont persuadés qu'ils ne feront jamais rien de leur vie. 5 ans, qu'il se bat chaque année pour ses élèves car il sait quand dans le lot, ses cours serviront au moins à l'un d'entre eux plus tard. Chaque année, la première question qu'on lui pose : "Monsieur, est-ce que vous serez encore là l'année prochaine ?" car malheureusement ces gamins savent que tous les profs sont là par obligation et attendent avec impatience leur mutation. Le système de l'éducation nationale est mal foutu, enseignants, accompagnateurs, élèves... ils attendent juste que le temps passe et ont perdu toute motivation.

VDMYRIAM 36

Ici je pense que le professeur a fait une erreur, moi j'aurais rigolé. Après oui il y a certains maîtres-esses ou professeurs qui sont très désagréables avec les AESH, comme il y en a, Dieu merci, et c'est une grande majorité qui traite les AESH avec respect et qui ne les prends pas de haut. D'un autre côté certains AESH, sont recrutés en mode speed dating (une 10aine dans la même salle en même temps), aucun diplôme requis et qui sont largués sans formation directement dans les classes, pour un salaire de 700 euro par mois, ils font comme ils peuvent/savent malheureusement

Donc personne ne va expliquer c'est quoi AESH ?

Accompagnants d'Elèves en Situation de Handicap (AESH). Voilà, je me suis tapé la recherche Google pour tous ceux qui ont la flemme de le faire, c'est ma tournée je suis généreux aujourd'hui !

nanou*67 0

Accompagnant d'Enfants en Situation de Handicap

VDMYRIAM 36

Accompagnant d'Élèves en Situation de Handicape anciennement dit AVS Aide de Vie Scolaire

emleum 16

Elle connait bien ses élèves...

JennyBibi 20

tu dois faire plus jeune que ton âge !

Pour prendre ma propre défense (je ne suis pas l'enseignante concernée, mais je suis enseignante), ça m'est malheureusement déjà arrivé de faire ce genre de chose, avec humour, pour tenter de signifier subtilement à une de mes collègues (parce que, oui, nous travaillons avec ces personnes, ce sont donc des collègues, n'en déplaise à certains de mes homologues) qu'elle pouvait ré-expliquer les consignes à l'élève une fois qu'il aurait écouté les miennes s'il ne les avais pas comprises. MAIS ! oui, tout le monde est mal payé dans l'éducation nationale, quel que soit le rang (sauf peut-être les ministres et les recteurs), et c'est particulièrement vrai pour les PE (c'est d'ailleurs pour ce que j'ai choisi le secondaire), les AESH et les contractuels... Les agents de maintenance aussi, dans certaines régions... Et les AESH sont malheureusement très mal formé.e.s, on les laisse se débrouiller par leurs propres moyens, et je peux comprendre qu'avec le stress, l'accompagnement qu'ils/elles encadrent leur paraissent parfois prioritaire face au bon déroulement du cours pour l'ensemble de la classe. Et, oui, il existe malheureusement aussi des AESH (certainement qu'il reste encore des enseignants de cette trempe vu le passage sous silence que certaines situations connaissent) qui se permettent de dire "ferme la" à un élève, de le tirer, lui donner des tapes sur la main, l'arrière de la tête... J'ai déjà malheureusement dû en signaler un cas cette année... Perso, j'aime bien rencontré les AESH avec lesquel.le.s je vais travailler en début d'année et leur dire ce que j'accepte et n'accepte pas dans ma classe, comment je fonctionne, pour qu'on puisse avoir un fonctionnement similaire, au moins aux yeux des enfants...