Par Anonyme - 24/7/2021 14:01 - France

Silence

Aujourd'hui, au supermarché, mon fils et moi sommes derrière une dame. Après 2 minutes, mon fils me demande fort : "Maman, pourquoi elle sent pas bon là dame ? Elle aime pas le savon ?" Sur ce, la dame se retourne, me dévisage et reprend sa place. Mon enfant ajoute : "Elle est moche en plus." J'ai changé de caisse. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  RobineOfWood  |  15

Plutôt que de changer de caisse comme une grande lâche, vous auriez peut-être pu obliger votre fils à s'excuser auprès de la dame, non ? On ne peut pas laisser les mômes dire à haute voix tout ce qui leur passe par la tête, ce n'est pas leur rendre service car ça ne facilitera pas leur intégration dans la société (à moins d'être un parent laxiste et démissionnaire comme il y en a de plus en plus...)

Par  NPC  |  6

J'adore venir voir les commentaires moralisateurs sans humour du jour. Hé, pétez un coup, elle est rigolote cette histoire, faut vraiment vous décoincer et sortir dehors un peu.

COMMENTS
Par  RobineOfWood  |  15

Plutôt que de changer de caisse comme une grande lâche, vous auriez peut-être pu obliger votre fils à s'excuser auprès de la dame, non ? On ne peut pas laisser les mômes dire à haute voix tout ce qui leur passe par la tête, ce n'est pas leur rendre service car ça ne facilitera pas leur intégration dans la société (à moins d'être un parent laxiste et démissionnaire comme il y en a de plus en plus...)

Répondre
  cenlikin  |  25

Ce n'est pas une question de laxisme. Un enfant ne ce rend pas forcément compte qu'il fait une bêtise au moment il la fait. Vous pouvez être aussi sévère que vous le voulez, un gosse fera parfois des bêtises.
Pourquoi ne pas avoir demandé à l'enfant de présenter ses excuses? effectivement c'est une bonne démarche. Mais votre enfant viens d'insulter deux fois de suite une inconnue, vous avez peut être un peu honte et n'avez pas forcément envie de provoquer un scandale au cas l'autre serait une hystérique (ça arrive). Il y a des gens timides.

Par  kom1dune  |  19

Un peu lâche comme démarche, non ? Peut-être qu'il aurait été plus opportun de demander à votre fils de s'excuser (déjà) et puis en profiter pour lui expliquer ce qu'on peut dire tout haut et ce qu'on ne peut pas dire tout haut. Que la personne sente mauvais, c'est agréable pour personne, certes, mais est-ce du laisser-aller ou un problème de santé, qu'en savez-vous... Quant à dire qu'elle est moche, il est bien aussi d'apprendre à votre fils (quelque soit son âge), qu'en ce qui concerne la beauté, la mocheté, la taille, le poids, la couleur de peau, le handicap, la façon de s'habiller, l'accent, la provenance il n'y a pas de norme. Rien n'est anormal, rien n'est normal, cela dépend où on se place... l'acceptation de l'autre (quel qu'il soit), par contre, ça devrait entrer dans la norme de l'éducation que vous donnez à votre fils. C'est juste la base. Le sens commun. TLBM donc.

Répondre
  soweitsogut  |  18

Heureusement que tous les adultes sont comme ça : ça fait des exemples parfaits pour les enfants qui copient naturellement leur comportement sur le leur... C'est dans la norme de l'éducation mais pas dans celle de la société... Oups

Par  NPC  |  6

J'adore venir voir les commentaires moralisateurs sans humour du jour. Hé, pétez un coup, elle est rigolote cette histoire, faut vraiment vous décoincer et sortir dehors un peu.

Par  soweitsogut  |  18

Je me demande si ceux qui font des commentaires aussi moralisateurs ont des enfants... Il y a un proverbe qui dit "avant j'avais des principes, maintenant j'ai des enfants"...

Si ça se trouve le gamin ne se rend même pas compte que c'est une bêtise. Avant un certain âge, les enfants sont sans filtre, ils n'ont pas la notion du "socialement acceptable". Oui ça s'apprend et les parents sont là pour ça, mais c'est tout sauf intuitif : à la maison on peut dire que ça sent mauvais, mais pas au supermarché. Idem pour les questions, on peut les poser à la maison mais pas si tatie Danielle est là. En vrai pour un gamin ça doit être aussi clair que les règles sanitaires actuelles pour un adulte... Et puis quel parent pense à expliquer tout ça AVANT le dérapage ?

Pour les excuses idem je m'interroge : il s'excuse de quoi ? D'avoir fait part de son ressenti à haute voix ? Ok sur le principe, même si je ne suis pas sûre que la dame en question apprécie (pardon Madame, ce ne sont pas des choses qui se disent - même si on les pense très fort). Franchement à part expliquer au gamin que certaines choses ne se disent pas à voix haute parce que ça va blesser les gens, je ne sais pas ce que j'aurais fait à la place de l'auteur... En vrai je compatis (et je vais aller briefer mon kid, des fois que...)

Répondre

« Et puis quel parent pense à expliquer tout ça AVANT le dérapage ? »

Je suis particulièrement d'accord avec cette phrase, j'ai parfois été réprimandé sans avoir eu conscience de mes torts à l'origine. Et au lieu de m'expliquer calmement les choses, on me les disait sur un ton de reproche, comme si j'étais déjà censé savoir ce qu'on ne m'avait pas appris... C'est comme ça que j'ai su un beau jour que le verbe « déconner » était considéré comme un gros mot, alors que j'entendais mon père l'utiliser naturellement et sans filtre, et l'avais répété par mimétisme.

Comme vous, je ne peux pas blâmer les parents de ne pas être préparés à toutes les éventualités, ne ne pas avoir su anticiper tous les torts de leur enfant qui n'a pas encore tous les codes de bonne conduite. C'est humain.

Par contre, je suis d'accord avec l'idée de demander à l'enfant de s'excuser (« je te demande pardon, c'était mal de ma part ») ou simplement expliquer à l'enfant que ce n'est pas respectueux puisque comme vous le dites, il n'en a probablement pas conscience.

Par  liiiiili  |  2

Assez virulents les commentaires... C'est un enfant.. Alors ok que suite à ça, que le parent explique à l'enfant que non il ne faut pas dire tout haut ce que l'on pense tout bas, expliquer à l'enfant que ça peut être du à un manque d'hygiène ou un handicap et expliquer ce qu'est le handicap... Avec des mots adaptés... Expliquer que les mots peuvent être une arme et blesser les gens. Pour les excuses, pour le elle est moche en plus oui j'avoue .... là c'est mérité...Mais je pense sincèrement que c'est plus à la réaction de la personne qui s'est retournée et que l'enfant réagit (mal oui mais c'est un enfant!!! il n'a pas les codes) mais certainement pas l'engueuler ou le réprimander. Faire comprendre à l'enfant, lui expliquer.... Communiquer. Et le fait de changer de caisse... Carrément "être lâche" .... NON juste humain....Une situation qui nous dépasse.... Une honte qui nous envahie... Je comprends.. Facile de juger après coup... Peut-être pas la meilleure réaction .... mais compréhensible!

Répondre

Personne n'a parlé de réprimander l'enfant. En fait, vous abondez à peu près tous dans le même sens, hormis sur le fait de changer de caisse où vous êtes en désaccord sur la notion de lâcheté et le fait que l'auteure ait pu se sentir dépassée.

Par  liiiiili  |  2

Oui enfin les réaction ne sont pas les mêmes... entre ceux qui jugent.... ceux qui font la morale.... Ceux qui sont bien plus virulents dans leurs réponses... Dès fois prendre un peu de recul, respirer, analyser.... ça fait du bien. Et ne pas oublier qu'on est humain... donc faillible... donc on peut faire des erreurs ....Et se dire que oui la prochaine fois, je ferai mieux... Se mettre à la place de l'autre avant d'apporter un jugement de valeur....critiquer.... Prendre du recul et analyser le pourquoi du comment...Et plutôt que d'être dans la critique négative, apporter quelque chose .......... de constructif!! et donc de positif au final ...

Par  jesuisbordelique  |  28

petite suite improbable où la dame se retourne et dit à ton fils
- tu connais le pere noel
- non, vous le connaissez?
- non plus, parce qu'il..........
et vous : bon ok, je vous demande pardon au nom de mon fils
la dame : j'espere que ça se reproduira plus car je peux finir la phrase tout de suite
vous : oui bonne journée
le gamin : parce qu'il quoi?
vous : parce qu'ils ne se connaissent pas et shut jusqu'à la maison.