Pas pressé

Par Anonyme - 25/05/2021 18:01

Aujourd'hui, enceinte de 9 mois, je réveille monsieur en pleine nuit, lui précisant que l’accouchement était pour bientôt car je sentais que les contractions se rapprochaient et qu’il faudrait se rendre à la maternité prochainement. Sa réponse ? "Ça te dérange si je me rendors un peu ?" VDM
Je valide, c'est une VDM 3 972
Tu l'as bien mérité 410

Dans la même collection

Top commentaires

Tu me réveille en plein nuit en me disant "on part prochainement", je te grogne dessus et je te grommèle de me réveiller quand ce sera l'heure de partir. Si tu sens que c'est le moment, c'est un "on y va maintenant". C'est pas le moment pour les allusions, les sous-entendus ou le tact.

Alors je ne sais pas du tout comment se passe l'accouchement et ses prémices donc je vais peut-être dire une bêtise, mais quand je lis « prochainement » je pense « dans les prochaines X heures, c'est pour bientôt mais pas tout de suite » or tu sembles penser qu'il est déjà temps d'aller à la maternité face à l'imminence des contractions. S'il ignore jusqu'où le temps presse, sa question ne me choque pas, dans la mesure ou tu lui envoies des signaux divergents (le réveiller avec l'espoir d'une réaction immédiate de sa part, mais ajouter « prochainement » comme pour temporiser). À moins qu'il rechigne vraiment à t'y emmener, il suffit de lui répondre par la négative pour lui faire comprendre que le moment est venu de se préparer. Sinon, inutile de le réveiller si tôt.

Commentaires

Faudra pas trop compter sur lui pour les biberons de nuit alors... Bon courage !

Ah bah oui, c'est évident. On peut même dire qu'il sera un très mauvais père !

Plus tard il abandonnera l'enfant au fond d'une forêt.

Alors je ne sais pas du tout comment se passe l'accouchement et ses prémices donc je vais peut-être dire une bêtise, mais quand je lis « prochainement » je pense « dans les prochaines X heures, c'est pour bientôt mais pas tout de suite » or tu sembles penser qu'il est déjà temps d'aller à la maternité face à l'imminence des contractions. S'il ignore jusqu'où le temps presse, sa question ne me choque pas, dans la mesure ou tu lui envoies des signaux divergents (le réveiller avec l'espoir d'une réaction immédiate de sa part, mais ajouter « prochainement » comme pour temporiser). À moins qu'il rechigne vraiment à t'y emmener, il suffit de lui répondre par la négative pour lui faire comprendre que le moment est venu de se préparer. Sinon, inutile de le réveiller si tôt.

Donc quand on ne sait pas, on s’abstient. ;) Au bout de 9 mois de préparation à la grossesse Monsieur doit savoir que: - le terme est imminent; - quand Madame dit que ça arrive il faut aller à l’hôpital.

Si les parents sont allés aux cours de préparation à la naissance (qui pour nous ressemblaient en fait à de grossiers cours de SVT faits par une sage femme qui n'accouche plus les femmes depuis des années), ils savent que ça ne vaut pas la peine de venir à la maternité tant que les contractions ne sont pas espacées de 5 minutes (pour un premier), ou alors si la poche des eaux est rompue. Et encore, ça ne sert à rien de paniquer non plus comme dans les films américains.

1known, je ne suis pas partisan du fait de ne s'exprimer que sur des sujets qu'on connaît et maîtrise sur le bout des doigts, sinon ça réduit fortement l'éventail des discussions possibles, et c'est me priver d'occasions de m'instruire en échangeant avec des personnes plus éclairées qui me corrigeront si je commets une erreur.

Ayant moi-même accouché et donc ayant un insight : pendant les cours à l'accouchement ma sage femme nous a dit qu'il valait mieux se reposer le plus possible car l'accouchement est long, entendu le futur père et la future mère. Il se trouve que c'est mort pour la future mère^^ mais si au moins le père peut dormir, c'est bien car il faudra être d'un soutien sans faille pour le travail dur mais aussi pour la suite, quand la maman va être vraiment crevée du travail et de l'accouchement et qu'elle sera bien contente d'avoir un relais. Comme dit Humour_bizarre, il faut attendre que les contractions s'espacent de 5 minutes et ça peut prendre beaucoup de temps (j'ai été déclenchée donc avec de l'aide d'hormone mais il a fallu 7h avant d'avoir ces fameuses 5 min et 5h de plus pour que ce soit toutes les 2 min et que je craque pour une péri, puis 10h de plus avant l'accouchement. Evidemment je ne suis pas une généralité mais je crois qu'on parle de 8 h en moyenne entre les fameuses 5min et l'accouchement

Tu me réveille en plein nuit en me disant "on part prochainement", je te grogne dessus et je te grommèle de me réveiller quand ce sera l'heure de partir. Si tu sens que c'est le moment, c'est un "on y va maintenant". C'est pas le moment pour les allusions, les sous-entendus ou le tact.

Il faut bien qu’il y en ait un qui fasse ses nuits

Llonewo 21

Quand on réveille en pleine nuit c'est pour partir immédiatement car c'est le moment où partir dans l'heure car c'est imminent... là vu comment c'est tourné c'est ni l'un ni l'autre.

Si c'est ton premier il faut attendre que les contractions soient espacées de 5 minutes. Une de mes copines a été renvoyée chez elle car elle était venue 12h trop tôt (contractions espacées de 10 minutes). Bon par contre pour le 2eme c'est pas 5 mais 10. Faut pas faire comme moi en me rendormant entre chaque contraction. Quoi que, c'était certainement mieux de rester au lit chez moi avec mon mari endormi, et arriver dilatée à 7cm, plutôt que de paniquer et aller à la maternité à 2h du matin. Bref...félicitations pour la naissance du p'tit bout.

Euh désolée mais si c'est son premier, elle devait être en train de vivre un grand moment, plein d'appréhension, de stress et d'enthousiasme. Vivre ça toute seule pendant 1h ou 2 pour laisser monsieur dormir encore un peu je trouverais ça étrange. C'est quand même le père et le mari. Donc on peut imaginer qu'il devrait lui aussi partager les émotions de la mère et si ce n'est pas le cas, au moins la soutenir et être présent quand elle vit un moment aussi intense. Sérieusement, qu'est ce que ça coute une nuit blanche ou quelques heures de sommeil de perdu, pour un moment aussi unique ? Je trouve ça dingue que vous jugiez tous cette femme pour ne pas avoir laissé son mari roupiller encore quelques heures alors que c'est un des moments les plus important de leur vie (ou au minima de la sienne).

j'ai eu le droit aussi à: ça peut pas attendre ce soir j'ai encore beaucoup de boulot cet après-midi....

Bah non mon chéri vas-y je vais serrer les cuisses....