Panier percé

Par Anonyme - 16/08/2022 14:20

Aujourd'hui, après avoir payé un pique-nique et un restaurant à une amie et ses enfants, car elle ne s'en sort pas financièrement, nous sommes allés dans un magasin de vêtements, où elle a dépensé plus de 50 euros. VDM
Je valide, c'est une VDM 3 578
Tu l'as bien mérité 837

Dans la même collection

Top commentaires

Frites 8

Grâce à toi elle n'a pas eu à choisir entre manger et s'habiller

50€ ce n'est pas énorme, on y arrive vite ! 2/3 pièces pour adulte ou 5/6 pièces pour enfant. Rien qu'un lot de slip ça coûte la pot des fesses aujourd'hui ! Et peut-être que c'était un besoin comme la nourriture s'ils n'ont plus rien de potable à se mettre. Je n'ai pas d'enfants, mais si demain j'en ai et que j'ai une mauvaise passe financière, je préfère me passer de repas et leur offrir une nouvelle tenue chacun pour la rentrée scolaire que les envoyer à l'école avec de vieux vêtements trop petits. J'ai été victime de harcèlement scolaire, c'était déjà la honte d'arrivée en septembre et d'être la seule à ne pas savoir quoi écrire pour la dissertation sur les vacances... Les gens sont cruels, et les gosses à l'école sont violents entre eux !

Commentaires

pour certains les vêtements sont plus important que la nourriture ...

cela dépend aussi de ce qu'elle a acheté si vraiment c'était nécessaire ...

Elle a droit à un découvert c’est pour cela 😅

Frites 8

Grâce à toi elle n'a pas eu à choisir entre manger et s'habiller

50€ ce n'est pas énorme, on y arrive vite ! 2/3 pièces pour adulte ou 5/6 pièces pour enfant. Rien qu'un lot de slip ça coûte la pot des fesses aujourd'hui ! Et peut-être que c'était un besoin comme la nourriture s'ils n'ont plus rien de potable à se mettre. Je n'ai pas d'enfants, mais si demain j'en ai et que j'ai une mauvaise passe financière, je préfère me passer de repas et leur offrir une nouvelle tenue chacun pour la rentrée scolaire que les envoyer à l'école avec de vieux vêtements trop petits. J'ai été victime de harcèlement scolaire, c'était déjà la honte d'arrivée en septembre et d'être la seule à ne pas savoir quoi écrire pour la dissertation sur les vacances... Les gens sont cruels, et les gosses à l'école sont violents entre eux !

Pour 40 euros j'ai obtenu un lot de vêtements quasiment neufs pour mon aîné sur lesitequiparleduncoinpasmal. Je guette régulièrement les bonnes affaires, et je recouds au moins 1 fois les vêtements troués. Mes deux puinés mettent les vêtements de leur frère aîné. Ils n'ont des vêtements neufs que lorsque les membres de la famille leur en offrent. Ou pour les chaussures et les sous vêtements. Quant à mes fringues et ceux de mon mari, on les use jusqu'au bout. Pourtant nous sommes des CSP+. Mais on n'aime pas acheter des vêtements neufs. Ou alors quand c'est vraiment nécessaire. Et c'est la pratique que je vois autour de moi. Les véritables riches n'aiment pas les vêtements trop beaux, qui jouent trop la frime. Généralement ceux qui se la pètent avec les fringues ce sont les nouveaux riches frustrés et les pas riches qui veulent paraître.

À deux doigts de s' exclamer que les millionnaires et milliardaires s'habillent chez Kiabi ou qu'ils font de la recup. La plupart portent sur eux des marques et de la qualité que tu ne connais pas et que tu ne connaîtras jamais. C'est peut-être sobre et moins vulgaire que des pseudos marques de luxe qui font fantasmer le grand public, mais ça vaut bien plus cher. Alors ne viens pas nous faire croire que toi, tu es comme les très grands riches, car c'est faux.

Bwhahaha. "Z'avez vu hein, Elon Musk ne porte pas de marque ! Il est comme nous, il a un sweat à capuche et des baskets !". Analyse : montre Patek Philippe à plusieurs centaines de K €, un sweat-shirt à capuche Etro à 1000 balles, petit pantacourt en laine Fendi à 1500 et des petites sneakers John Lobb à 800 balles. MÉWÉ IL SE FRINGUE COMME TOUT LE MONDE !

MirabellePrune 36

Votre vrai nom serait-il Marc Beaugé ?

Je parle des véritables riches, issus de familles de riches, qui n'ont jamais connu le besoin. Pas des parvenus, ni des hypra méga riches. Et je parle des fringues, pas des parures. Le parrain de mon fils est vraiment TRÈS TRÈS riche, et il porte quasiment toujours le même t-shirt et le même maillot. Il a son VW qui date d'une éternité. Mais à côté il a une baraque de malade, une montre qui vaut un SMIC ou 2, ses lunettes sont méga chères,... Quand il se balade au Ferret ou sur le Bassin il ne se la péte pas mais pourtant il fait partie des plus riches du coin. Et ce n'est qu'un exemple parmi tant d'autres. Il y a de la marque, mais de la marque sobre, et solide. Qui tient pour plusieurs enfants, ou pour plusieurs années quand on est adultes. Mais si vous croisez ma tante, une parvenue, elle aura tous les signes ostentatoires de richesses. Elle a 15 sacs Vuitton, des lunettes de toutes les marques ostensiblement chères, va chez Dessanges toutes les semaines pour se faire voir...et elle achète des fringues qui valent un SMIC. Mais c'est une parvenue. Pas comme dans la famille de mon père.

Une montre qui vaut un ou deux SMIC ? Mazette ! Mais c'est Mansa Mousa !

Une tenue neuve par enfant pour un total de 50€ ce n'est pas de la marque pour se la péter ! ça se trouve chez Kiabi et Gémo. Et une tenue neuve par enfant pour la rentrée, on se doute bien qu'ils n'auront pas qu'une seule tenue pour toute l'année. Pour le reste, on reprend les vêtements des frangins, frangines plus grands, les cousins, cousines etc. Et ça n'empêche en rien d'avoir également des vêtements achetés d'occasion. J'ai pas mal de vêtements chez moi, mais je dois acheter max une tenue par saison neuve parce que ça me fait plaisir et deux ou trois d'occasion par an. Mon conjoint s'achète un jean et un lot de t-shirt tous les 3-4 ans. Son pull le plus récent lui a été offert à un Noël il y a déjà quelques années. Je porte encore mes fringues d'il y a 10 ans. Je les use tellement avant de m'en séparer qu'ils ne peuvent même pas être revendus ou donnés. Et perso vos aprioris sur les classes sociales... on est tous les deux issus de familles ouvrières vivant en campagne et vos méthodes sont justes la norme que l'on connait depuis toujours chez nous. Quand les vêtements des enfants sont trop petits on les donne aux plus jeunes ou à d'autres membres de la famille.

Grumpy Jack 26

La pot des fesses....c'est culte ton orthographe !!!

oups ! ça m'apprendra à jamais me relire avant de valider ;)

seiya82 30

Et oui! Comme ceux qui se plaignent de ne pas avoir de thunes mais qui bizarrement en trouvent pour s’acheter des clopes…

Des enfants euros, ça n'a pas de prix ?

En soit 50€, ça fait à peine une tenue. Rien n'indique qu'elle s'achète des fringues dans tous les sens et vu sa situation il n'est pas impossible qu'elle passe des entretiens d'embauche. Du coup, ce n'est pas forcément choquant. Elle aurait réclamé à manger faute de moyens et se serait acheté son T-shirt à 80 balles hebdomadaire dans la foulée là oui ce serait inadmissible, mais là le contexte est super flou.

Là n'est pas la question. Manger : vital. Vêtements : pas vital et encore moins nécessaire. Je ne connais personne dont TOUS les vêtements sont tâchés, troués etc au point de ne pas pouvoir attendre quelques mois.

Frites 8

Toi tu connais que des riches, va faire une distribution au secours populaire d'urgence histoire de comprendre à quel point des vêtements c'est nécessaire et vital

50 euros de nourriture ça part vite. 50 euros de vêtements neufs, ça tient plusieurs années.

Frites 8

Sans vouloir la jouer nostalgique, la plupart des vêtements aujourd'hui faut plutôt dire qu'ils tiennent plusieurs lavages plutôt que plusieurs années.

Euh, plusieurs années avec des vêtements achetés 50 € ?

Ah oui, j'ai ptètre grossièrement surestimé leur durée de vie. ^^ Surtout en ayant oublié que moins on en possède, plus on porte souvent les mêmes et plus vite ils s'usent.

Si c est pour ses enfants ça peux se comprendre

50€ pour des vêtements neufs, vu le coût de l'habillement, ce n'est pas beaucoup surtout s'il y en a aussi pour les enfants. Toutefois, il y avait d'autres solutions vestimentaires que de claquer pareille somme alors qu'elle a des difficultés financières : vides-greniers, Emmaüs, ...