Le cycle infernal

Par Anonyme - 15/02/2023 16:20

Aujourd'hui, malgré le fait que j'ai des règles très irrégulières, je sais toujours quand je vais les avoir : bien des jours avant, je fais des crises de boulimie, j'ai de la diarrhée, et des boutons partout pour m'avertir. Et ce jusqu'à la fin d'ailleurs. VDM
Je valide, c'est une VDM 4 414
Tu l'as bien mérité 461

Dans la même collection

Top commentaires

Leonne 20

Il faut voir le bon côté, tu t'y attends, tes règles n'arrivent pas par surprise

Krogoth, non, vraiment, n’essaie pas d’expliquer ce que tu ne comprends pas.

Commentaires

Leonne 20

Il faut voir le bon côté, tu t'y attends, tes règles n'arrivent pas par surprise

C’est en lisant ce genre de chose que j’apprécie vraiment d’être un homme. Je te souhaite bien du courage.

Non malheureux on ne peut plus dire homme ou femme, a la limite etre humain de sexe masculin et encore c’est limite!!! 🤣

Vindsval 61

« Je pense que quand on mettra les cons sur orbite, vous aurez pas fini de tourner. »

Ammon+ 17

Tu devrais essayer de manger un peu de maquillage pour être au moins un peu plus joli de l'intérieur.

MirabellePrune 36

Belle imitation. Dommage, le petit smiley à la fin signale un peu trop bien le "mode troll".

Light Of A Dead Star 7

C'est un emoji pas un smiley. Ce n'est pas du troll, ça se voit, ça se sent. Et quand bien même, c'est inamusant.

Ou alors c'est les crise de boulimie qui te donne la diarrhée er les crampes abdo qui précipitent tes règles. Quoiqu'il en soit j'espère que tu as ou que tu vas consulter sur la question ;)

Non. Ce sont des symptômes pré-menstruels très typiques, qui n'ont pas de causes les uns sur les autres. Dont souffrent malheureusement beaucoup de femmes, presque tous les mois de leur vie. Comme dit LadyBooh, il ne vaut mieux pas que tu t'improvises médecin, car c'est notre vie de tous les jours (en tout cas tous les mois), et on ne peut rien y faire. Nous sachons.

Attention à ne pas considérer qu'on ne peut jamais rien y faire. C'est à cause de l'état d'esprit "c'est normal que les femmes souffrent" qu'on ne parle de l'endormetriose que depuis quelques années

La Mouche du Coche : Attention, je ne dis pas que c'est normal de souffrir et qu'aucun remède n'existe, et que c'est comme ça, point barre, notamment concernant la douleur. Mais en ce qui concerne pas mal de symptômes du SPM, comme la poitrine sensible, le fait de devenir boulimique, d'avoir le corps qui gonfle, la diarrhée et autre joyeusetés, ça ferait prendre beaucoup de médicaments pour des choses inconfortables mais non douloureuses (bien sûr, chacune a son seuil de tolérance à l'inconfort et aux douleurs) Mais le fait de dore "Ah peut-être que t'as la diarrhée parce que tu manges trop [etc], tu devrais consulter !!" comme si c'était des symptômes inhabituels, et qu'il faudrait vérifier son état de santé, c'est montrer une méconnaissance, je pense, du SPM.

Krogoth, non, vraiment, n’essaie pas d’expliquer ce que tu ne comprends pas.

Ah ! Copine ! Ici tu peux ajouter à tout ça douleur de poitrine et ballonements !

Vive le SPM, yeahhh !! Bon courage à toi, nous sommes toutes dans la même galère, unies dans l'adversité.

Toutes... pourquoi généraliser ? On peut aussi avoir des règles en mode "cool"

Valou81 : Vive le SPM, yeahhh !! Bon courage à toi, nous sommes toutes (presque, exceptées celles qui ont des règles cools, celles qui n'ont aucun symptômes, celles qui ont des symptômes légers, celles qui ne font pas de boulimie, celles qui ne gonflent pas, celles qui n'ont pas de boutons à cause des hormones, celles qui n'ont plus leurs règles, celles qui ne les ont pas encore eues, qui ne les ont plus, qui prennent une contraception qui leur bloque leurs règles, celles qui sont enceintes et qui ne les ont pas, celles que ça ne dérange pas, etc) dans la même galère, unies dans l'adversité. C'est bon, là, ou bien j'ai oublié quelque chose, tu veux encore chipoter?

Celles à qui l'on ne reconnaît plus les douleurs et autres symptômes parce que la pilule en continu a stoppé les règles et que pour beaucoup de soignants: pas de menstruations=pas de symptômes, celles à qui l'on dit que c'est normal d'avoir mal et qui finissent par croire que le problème c'est donc forcément elles-mêmes, celles qui finissent par dire que "ça va" parce qu'elles n'en peuvent plus de devoir se justifier, celles qui ont subi les violences gynécologiques et obstétriques et vivent bien-sûr les mêmes effets que les victimes de viols et agressions sexuelles "en général" (comprendre hors du système médical).... Il existe des situations sans souffrance et ô quelle enviable situation! Mais il existe aussi (et surtout peut-être?) des situations de souffrances féminines tues, étouffées, déniées, dénigrées, balayées d'un revers de main au nom de... quoi? Au nom de quoi peut-on se permettre de dire à quelqu'un que sa souffrance n'a pas d'intérêt? est de sa faute, au moins partiellement? que l'on n'y peut rien, c'est comme ça? qu'il ne faut pas trop l'écouter/s'écouter? que ça va passer comme ça, avec un peu de patience? qu'on n'a pas de baguette magique (mais enfin s'adresse-t-on à un enfant en plein spectacle là?!)? qu'il faut se prendre un peu en main, madame? que d'autres vivent tout ça très bien? que c'est une question de volonté/de force de caractère?

asxefv 8

Je suppose que tu as déjà consulté, mais tu devrais envisager de prendre la pilule (pas forcément contraceptive). Ça m'a supprimé mon SPM (certes bien moins important que le tien) mais sait-on jamais. Bon courage!

Les jours ou ton corps te prévient et les jours de règles , ça ne te laisse pas longtemps de tranquillité .. Bon courage ...