Le bonheur est dans le pré

Par Marion.C - 09/08/2020 20:02

Aujourd'hui, nous habitons à la campagne. Le fermier a répandu du fumier à côté de chez nous. Nous sommes en pleine canicule, donc la nuit on a le choix entre mourir de chaud, ou se faire enfumer et envahir de mouches. VDM
Je valide, c'est une VDM 5 250
Tu l'as bien mérité 941

Dans la même collection

Top commentaires

Il faut venir habiter en ville, la canicule est tellement plus supportable entre le bitume surchauffé, les rodéos nocturnes et les voisins qui font la fête et/ou baisent et/ou s'engueulent (voire les 3 en même temps).

eh oh la meute tous contre un c'est pas sympa! On peut aimer la campagne et se plaindre un peu. Il y a des désavantages à vivre en ville ou la campagne. on fait un choix, mais on a le droit de râler un peu sur les désavantages (sinon les parisiens n'auraient pas le droit de raler sur les transports en commun!! et on ne se génent pas!) il y a une différence entre râler et faire un procès parce qu'un coq chante!

Commentaires

JillValentine65 20

Je prend le "mourir de chaud"

mode technique ON: le fumier doit être enterré dans les 24h. Le lisier, lui c'est plus compliqué et ça pue plus que le fumier! La galère est le stockage donc on épend et la canicule n'aide pas... Je compatis mais ça reste un mauvais moment à passer.

En soit, sauf à ouvrir en grand à 15 h, ça se gère: tu ouvres en soirée et le matin, aux heures les plus fraîches, comme ça, tu refroidis ta maison et tu le fais à un moment où les odeurs (et l'activité des mouches) ne sont pas aggravées par la chaleur. Le reste du temps, tu gardes fenêtres et volets fermé en espérant que l'isolation, tant thermique qu'olfactive, de la maison fasse le taf.

Bah tu chipotes, les études du gouvernement ont montré que les épandages à plus d'un mètre cinquante n'ont plus d'effet.

et tu vois Carine Lemarchand dans le coin?