Par Thorgal - 23/11/2020 05:25 - Canada - Montréal

L'enfer de la bureautique

Aujourd'hui, après une longue introspection, j'ai découvert que la période la plus difficile de mes 4 années de doctorat, celle qui m'a donné le plus de stress jusqu'à en pleurer, c'était de me battre contre Word et Excel pour la mise en page de ma thèse. VDM
Thorgal46 en dit plus :
Salut, c’est ma VDM et j’ai retrouvé mon vieux compte, ce qui va me permettre de vous faire un petit florilège de ce qui m’a coûté tant de cheveux. Et tant pis pour ceux qui pensent que la solution était évidente et que je suis con de ne pas y avoir pensé, j’ai ma VDM et mon doctorat avec une belle mention 😊 - En remontant dans le document Word avec la roulette de la souris, le document rebondit sur certaines pages, impossible d’aller plus haut, alors qu’en prenant le curseur sur la droite ça fonctionne. - Mes courbes Excel avaient une ombre alors que l’option était décochée. Il fallait que je coche puis décoche, comme pour rappeler au logiciel que non il ne fallait pas en mettre. - Avec l’option « Renvoi » dans Word, parfois, en faisant une mise à jour du document, certains renvois prennaient la mise en forme du titre de la figure ou du tableau, et parfois non (donc à chaque mise à jour je devais reparcourir le document). - Un saut de section a été impossible à supprimer, il est toujours là, quoi que je fasse. Personne dans mon entourage n’a réussi. - À chaque ouverture d’Excel, les titres des axes de mes graphes sont déplacés. - Et le bouquet final, la fois ou j’ai versé quelques larmes de désespoir : au moment du dépôt de la thèse, ma prof m’écrit « tu as remarqué que toutes tes apostrophes ne sont pas pareilles ? »… et là effectivement, de manière qui semble aléatoire, certaines sont droites et d’autres en chevron, tout au long du document. Donc là j’ai fatalement pensé « non… je vais pas devoir me taper plusieurs heures à tout repasser pour une aberration pareille ». Heureusement j’ai rapidement pensé à l’option « Remplacer » qui a vite résolu le problème. Et puis je vous épargne les problèmes entre les différentes versions des logiciels (j’avais le malheur d’être sur Mac avec une version antérieure à celle de prof sur PC), les mises à jour, notamment d’Endnote… Merci à tous ceux qui auront lu ce pavé, bonne journée !
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Slyfried  |  63

Les principes généraux de typographie d'une thèse sont casse-pieds. En début de thèse, mon directeur m'a donné un guide de « présentation et frappe d'une thèse » de 54 pages...
Besoin d'un errata ? « Attention, il doit être centré en haut de la page sur laquelle commence le texte, en majuscules et sans marque de ponctuation ».
« Pour l'index nominum, il faut respecter une interligne simple, le patronyme en majuscules, LA VIRGULE, le prénom en minuscules, LA VIRGULE, numéros des pages où le nom apparaît », dans l'ordre chronologique et séparés par quoi ? DES FOUTUES VIRGULES !
C'est éreintant, je te comprends, mais c'est le jeu.
Cependant, n’oublie pas, rédiger un ouvrage d’une telle envergure est avant tout un apprentissage.
Courage.

Par  Thorgal46  |  34

Un autre message pour répondre à quelques commentaires :
- l'université nous fournissait un document Word préformaté, de même qu'un modèle Endnote pour respecter la charte graphique de l'université. Donc je n'ai pas été chercher d'autres logiciels.
- je ne suis pas "doué", j'ai même plutôt tout le temps été un étudiant moyen, mais mon doctorat s'est quand même globalement déroulé sans période vraiment difficile (à part une mais c'était particulier). Faut dire que je l'ai fait en partenariat avec une entreprise dans laquelle je travaillais depuis plusieurs années (donc je savais déjà vers quoi je m'en allais) et sous la supervision d'une professeure extraordinaire, toujours souriante et disponible. D'ailleurs quand j'ai été m'asseoir à mon bureau après la soutenance j'ai pleuré, car une belle aventure prestigieuse venait de se terminer. Donc oui, c'est peut-être aussi que je suis particulièrement nul avec tout ce qui touche à l'informatique, je ne le nie pas :)
Merci à ceux qui compatissent, merci à ceux qui ajoutent des commentaires rigolos, et bon courage à ceux qui font un doctorat :)

COMMENTS
Répondre
  ohsocupcake  |  24

tiens je connaissais pas !

Répondre
  tonga  |  16

Tiens ? Je connaissais la vieille guéguerre PSTricks/Tikz, voire XFig (d'ailleurs, c'est inutile, XFig : à force, on finit par savoir faire les figures à l'aveugle) mais pas R.

Par  Slyfried  |  63

Les principes généraux de typographie d'une thèse sont casse-pieds. En début de thèse, mon directeur m'a donné un guide de « présentation et frappe d'une thèse » de 54 pages...
Besoin d'un errata ? « Attention, il doit être centré en haut de la page sur laquelle commence le texte, en majuscules et sans marque de ponctuation ».
« Pour l'index nominum, il faut respecter une interligne simple, le patronyme en majuscules, LA VIRGULE, le prénom en minuscules, LA VIRGULE, numéros des pages où le nom apparaît », dans l'ordre chronologique et séparés par quoi ? DES FOUTUES VIRGULES !
C'est éreintant, je te comprends, mais c'est le jeu.
Cependant, n’oublie pas, rédiger un ouvrage d’une telle envergure est avant tout un apprentissage.
Courage.

Répondre
  boblatex  |  2

Il y a des logiciels qui permettent de séparer le fond (le texte, les données, ...) et la forme (la mise en page et les virgules que tu évoques) et qui donnent un très bon rendu. Il est dommage de ne pas s'en servir ! Latex est l'un de ces logiciels. Je n'en connais pas d'autre car celui-là me convient. On ne me fera rien écrire de sérieux avec open office (ou word) !

Répondre
  MrEtMelleVDM  |  31

J'approuve Mr Hofmann, R est pour moi le logiciel le plus simple à utiliser... Je serais curieux de savoir le(s) problème(s) !

Par  Thorgal46  |  34

Salut, c’est ma VDM et j’ai retrouvé mon vieux compte, ce qui va me permettre de vous faire un petit florilège de ce qui m’a coûté tant de cheveux. Et tant pis pour ceux qui pensent que la solution était évidente et que je suis con de ne pas y avoir pensé, j’ai ma VDM et mon doctorat avec une belle mention 😊
- En remontant dans le document Word avec la roulette de la souris, le document rebondit sur certaines pages, impossible d’aller plus haut, alors qu’en prenant le curseur sur la droite ça fonctionne.
- Mes courbes Excel avaient une ombre alors que l’option était décochée. Il fallait que je coche puis décoche, comme pour rappeler au logiciel que non il ne fallait pas en mettre.
- Avec l’option « Renvoi » dans Word, parfois, en faisant une mise à jour du document, certains renvois prennaient la mise en forme du titre de la figure ou du tableau, et parfois non (donc à chaque mise à jour je devais reparcourir le document).
- Un saut de section a été impossible à supprimer, il est toujours là, quoi que je fasse. Personne dans mon entourage n’a réussi.
- À chaque ouverture d’Excel, les titres des axes de mes graphes sont déplacés.
- Et le bouquet final, la fois ou j’ai versé quelques larmes de désespoir : au moment du dépôt de la thèse, ma prof m’écrit « tu as remarqué que toutes tes apostrophes ne sont pas pareilles ? »… et là effectivement, de manière qui semble aléatoire, certaines sont droites et d’autres en chevron, tout au long du document. Donc là j’ai fatalement pensé « non… je vais pas devoir me taper plusieurs heures à tout repasser pour une aberration pareille ». Heureusement j’ai rapidement pensé à l’option « Remplacer » qui a vite résolu le problème.
Et puis je vous épargne les problèmes entre les différentes versions des logiciels (j’avais le malheur d’être sur Mac avec une version antérieure à celle de prof sur PC), les mises à jour, notamment d’Endnote…
Merci à tous ceux qui auront lu ce pavé, bonne journée !

Répondre
  professeurtournesol  |  14

Félicitations !!🍾

Par  Thorgal46  |  34

Un autre message pour répondre à quelques commentaires :
- l'université nous fournissait un document Word préformaté, de même qu'un modèle Endnote pour respecter la charte graphique de l'université. Donc je n'ai pas été chercher d'autres logiciels.
- je ne suis pas "doué", j'ai même plutôt tout le temps été un étudiant moyen, mais mon doctorat s'est quand même globalement déroulé sans période vraiment difficile (à part une mais c'était particulier). Faut dire que je l'ai fait en partenariat avec une entreprise dans laquelle je travaillais depuis plusieurs années (donc je savais déjà vers quoi je m'en allais) et sous la supervision d'une professeure extraordinaire, toujours souriante et disponible. D'ailleurs quand j'ai été m'asseoir à mon bureau après la soutenance j'ai pleuré, car une belle aventure prestigieuse venait de se terminer. Donc oui, c'est peut-être aussi que je suis particulièrement nul avec tout ce qui touche à l'informatique, je ne le nie pas :)
Merci à ceux qui compatissent, merci à ceux qui ajoutent des commentaires rigolos, et bon courage à ceux qui font un doctorat :)

Par  Mr Hofmann  |  5

Words et excel, mais quelle idée d'utiliser ces bouzes !

Faut faire ses documents en LateX, analyser ses données et générer des graphiques avec R, utiliser Tikz pour les schéma, et bien expliquer aux gens normaux que oui, vous êtes un peu dérangé, mais pas dangereux ^^

Par  Marc Espie  |  5

c'est bien pour ça qu'il ne faut pas utiliser les outils microsoft.

word n'est toujours pas adapté à la préparation de documents PROPRES qui dépassent la vingtaine de pages, on recommande toujours aux scientifiques de faire du LaTeX.

C'est incomparablement moins buggué comme outil.

et côté excel, bah de nos jours, t'as de la visu propre en python, par exemple, où tu peux obtenir exactement ce que tu veux.