Jolie image

Par Anonyme - 20/10/2021 22:22

Épicée
Aujourd'hui, à 18 ans, mon père accepte enfin que mon copain dorme à la maison. Par contre, il m'a mise en garde : "Sophie, il n'y a que deux personnes qui ont le droit de forniquer ici, et c'est moi et ta mère." VDM
Je valide, c'est une VDM 3 942
Tu l'as bien mérité 819
Reddit

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Bah, c'est leur maison, leurs règles, c'est comme ça.

"...C'est moi et ta mère, mais pas forcément ensemble"

Commentaires

Bah, c'est leur maison, leurs règles, c'est comme ça.

Grumpy Jack 25

Elle est majeure, elle a sa chambre.. et puis, ils peuvent aussi se faire discrets, les cris de jouissance ne sont pas obligatoires..

Bah si elle est majeure, elle peut travailler et se payer son appart si les règles de la maison DE SES parents ne lui conviennent pas, hein.

Bah si elle est majeure, elle peut travailler et se payer son appart si les règles de la maison DE SES parents ne lui conviennent pas, hein.

On sent que MC se prépare à vivre les mêmes choses avec ses filles. Mais c'est sa maison et ses règles. c'est trop facile de dire à quelqu'un : "je fais ce que je veux chez toi"

Perso, je dis juste que les parents ont des règles, il faut les respecter, c'est comme ça. Il n'y a même pas à faire "ouin ouin cacaprout slip", on vit chez ses parents, on respecte leurs règles. Et si ça plaît pas, bah tant pis, c'est comme ça. Alors ouaip, quand tu es ado ce n'est pas non plus super facile de savoir où baiser un coup. J'ne suis pas encore confronté à ça mais je pense que dans l'absolu, si une de mes filles veut faire un truc à la maison, je lui dirais juste de ne pas le faire quand il y a ses sœurs ou si je suis dans le coin. C'est aussi à eux de s'adapter et de respecter un minimum un tant soit peu les autres.

Je ne suis pas d’accord. La Maison familiale est aussi la maison des enfants tant qu’ils vivent dedans. Donc on ne peut pas leur donner que des obligations et aucun droit. Je ne suis pas d’accord avec les parents qui pensent avoir le droit de fouiller les chambres sous prétexte que c’est « leur maison ». Nos enfants auront une vie sexuelle/amoureuse, qu’on le veuille ou non, je pense qu’à un certain âge il fait s’y faire. On parle d’une jeune adulte de 18 ans , pas d’une enfant de 10 ans. Pourquoi en faire un tabou et un interdit ? Une histoire de contrôle de leur vie ? De tabou? Avec les études qui durent, à 22/23 ans c’est pas rare d’avoir encore les enfants à la maison. Ils ont juste le droit de se payer une chambre d’hôtel minable ou de forniquer sur un parking désert

Aucun droit? Sauf si elle paie un loyer... ses droits c'est d'être logée gratuitement, chauffée, nourrie, pouvoir utiliser la machine à laver (et encore si ça tombe ce sont les parents qui lui font), les produits d'entretien,... alors qu'elle est majeure. Si ses parents posent des règles, elle les respecte.

Grumpy Jack 25

Je rejoins @froxie sur son argumentation, plus développée que la mienne. Et je rajouterais qu'entendre ses parents ne doit pas être non plus très agréable (je parle au conditionnel car je ne l'ai jamais vécu) donc finalement, c'est 50-50. @MC : cela dit, je ne suis pas encore dans ce cas et j'ignore totalement comment je réagirai lorsque la situation se présentera. Et pour mettre tout le monde d'accord, au pire, l'auteure peut encore faire des cochoncetés quand ses parents sont absents... à moins que son père ne soit chômeur ou retraité... @CharlyLondon : Elle est encore mieux sur ma commode ! Bref, j'ai eu une ex particulièrement discrète et c'est franchement bien utile (la discrétion n'empêche pas les expressions du visage.. pour qui penserait qu'elle ne sentait rien).

Mais toi, tu as le droit de niquer fort ?

"...C'est moi et ta mère, mais pas forcément ensemble"

Et pour être sûrs que leur consigne soit respectée, ils ont mis des caméras de surveillance. Et ils n'ont pas le droit de dormir ensembles. Et ils sont ligotés. Et endormis avec des drogues. Ils portent des ceintures de chasteté. Et des détecteurs de mouvements ont été installés.

Oublie le 2nd degré ici, ils ne comprennent pas... ça fait des débats interminables pour une remarque qui se voulait drôle et légère

Moi à mon époque cela ne me serait jamais venu à l'idée de ramener mes copines chez moi... Je trouve ça trop bizarre en fait, la vie sexuelle c'est intime et cela ne regarde pas les parents... mais je sais que je suis d'une autre époque !

Il vaut mieux niquer chez ses parents, plutôt que n’importe où. Tu ne penses pas ?

Quand j'étais ado et même dans ma vie de jeune femme, ma mère, chez qui j'habitais, préférais qu'on ramène le copain à la maison plutôt que d'aller n'importe où, chez n'importe qui et dans n'importe quel état... Et je remercie ma mère pour le respect de notre vie privée et ça n’empêchait pas qu'on respectait ses règles et sa maison.

Tu peux aussi ramener des gens sans pour autant coucher avec.

C'est tellement con le coup du "au moins comme ça on ne baise pas n'importe où". Comme si on ne baisait que dans un lit.

Suffit d'avoir un minimum dl'imagination

Pour répondre aux réponses de mon 1er commentaire, la VDM parle de coucher, alors je parle de coucher, et le "il vaut mieux etc que n'importe où", ce n'est pas mon avis, pour moi il vaut mieux vivre sa sexualité loin de ses parents. Pour vivre heureux, vivons cachés ! Après j'essaie pas de convaincre qui que ce soit... Chacun fait comme il veut, mais au moins je ne me suis jamais retrouvé en situation de frustration comme l'auteur de la VDM... Et je rajouterai pour terminer que baiser ailleurs que dans un lit est bien plus émoustillant que de savoir ses parents dans la chambre à côté ! Beurk !

Tous les psy vous le diront : il ne peut y avoir qu'un seul couple sexuellement actif au sein d'un même foyer...

Et beh ! Les mœurs sont vieillottes sur VDM. On doit demander à nos parents qui épouser aussi ??

ecoute, je ne sais pas déjà plus ton pseudo, on va dire machinanonyme1145, si tu aime t'astiquer ton rikiki zob en entendant tes enfants ou parents se faire démonter à quelques mètres de toi ce n'est pas un soucis de moeurs mais plus d'une grosse et longue thérapie que tu as besoin.

Tu aurais pu lui dire que tu comptais seulement goûter toi aussi à cet art de la fornication qui leur réussit si bien, lui et ta mère. Et qu'il n'y a pas d'endroit spécifique pour ça !