Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  chapelle16  |  67

Même moi qui suis une handicapée de l'empathie, je suis touchée, c'est toujours dur de ne pas pouvoir faire plaisir à son enfant par manque de moyens. Je te souhaite de passer vite cette mauvaise passe, et bravo pour ton explication elle est mignonne et bien trouvée !

COMMENTS
Par  chapelle16  |  67

Même moi qui suis une handicapée de l'empathie, je suis touchée, c'est toujours dur de ne pas pouvoir faire plaisir à son enfant par manque de moyens. Je te souhaite de passer vite cette mauvaise passe, et bravo pour ton explication elle est mignonne et bien trouvée !

Par  qi907  |  46

En même temps en France il faut se conformer à ces règles obligatoires pour être bien vu :
- dent = cadeau
- anniversaire = cadeau (déballé bien à la vue devant tout le monde, évidemment)
- Noël = cadeau
- mariage = cadeau
- arrivée bébé = cadeau (d'où l'intérêt de faire les enfants tôt pour avoir un max de famille encore vivante, si tout le monde au-dessus est déjà mort les anniversaires du gosse ne rapporteront rien)
- invité à l'apéro = cadeau
- nouvel appart = cadeau
- nouveau poste au boulot = payer viennoiseries (et de la boulangerie obligatoirement, attention)
- départ en vacances = payer viennoiseries au boulot
- fin de mission au boulot = viennoiseries encore
- anniversaire au boulot = viennoiseries toujours (genre t'es responsable de ta naissance en gros)
Trouver un événement n'incluant pas le pack de série cadeau obligatoire relève aujourd'hui du miracle, tu m'étonnes que les gens n'aient plus un rond et/ou préfèrent rester chez eux, ça coûte mois cher. Entre rester chez soi pépère devant un bon film et sortir voir machin qui va nous coûter en carburant et un cadeau souvent le choix est vite fait !
Pour le gosse, TLBM, quand on en fait un gosse on doit l'assumer jusqu'au bout.

Répondre
  myam1myam  |  41

«  quand on fait des gosses on doit les assumer jusqu’au bout »
Mademoiselle est donc Devin ? Il sait exactement quand il se retrouvera au chômage ? Ou s’il sera veuf ?
Non seulement cette phrase est totalement dénuée de compassion envers ce parent qui vit déjà très mal cette situation mais surtout on peut très bien avoir une bonne situation aujourd’hui et que tout s’arrête demain

Répondre
  nadia72  |  13

J assume mes enfants je te rassure ce n’est pas parce que je n’ai pas eut les moyens de poser une pièce qu’il est malheureux je te rassure me suis rattraper depuis cette anecdote