24
Par patocle - / samedi 29 septembre 2018 16:00 /
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Ryudjinn  |  46

Je ne suis pas pour ce système. Perso on me l'a fait, et au bout d'un moment tu as l'impression de ne plus avoir le droit d'être un enfant. Fini de s'amuser, tu es responsabilisé. Que tu le veuilles ou non.

Commentaires
Répondre
  Ryudjinn  |  46

Je ne suis pas pour ce système. Perso on me l'a fait, et au bout d'un moment tu as l'impression de ne plus avoir le droit d'être un enfant. Fini de s'amuser, tu es responsabilisé. Que tu le veuilles ou non.

Répondre

Mais c’est pas un système. Les petits prennent exemples sur les grands frères/sœurs. Ils les idolâtres. Il y a un rôle important à jouer pour l’évolution du cadet, ainsi que pour l’entente et l’amour fraternel. C’est pas «  je pond des gosses et j’espère qu’ils vont bien s’entendre».Il faut leur apprendre a vivre ensemble, leur apprendre le sens des valeurs et du partage. Un aîné a bel et bien un devoir envers sont cadet et lui apprendre à le faire est un bon moyen de lui apprendre à se comporter en société.

Répondre
  Ryudjinn  |  46

En tant que frère et sœur, en tant qu'enfants, en tant que personnes vivant en société, oui, ils ont une façon de se comporter qu'ils doivent apprendre. Mais expliquer d'emblée au grand que maintenant il doit s'occuper du petit, ce n'est pas juste : d'une part, ce n'est pas lui qui a demandé ni fait un enfant supplémentaire, et d'autre part en tant qu'enfant lui-même il a le droit d'être traité en enfant de son âge, c'est-à-dire comme il l'aurait été s'il avait été enfant unique. Inculquer le sens des responsabilités d'accord, l'imposer non, surtout à un tout petit.

Répondre

Mais il y a une responsabilité. Celle d’être un exemple. Ça signifie que l’on est là pour lui et qu’on lui donne un peu de soi. Je suis désolé mais savoir que je devais prendre soin de mon petit frère n’a rien enlevé à mon enfance, au contraire. J’ai pu partager mes goûts pour la musique, pour les animaux, pour les sciences et pour plein d'autres choses qu’il a fait siennes. Aujourd’hui mon frère est un jeune homme très bien, il est TOUJOURS là pour moi et je suis heureux de savoir que c’est en partie grâce à moi si c’est quelqu’un de bien.

Répondre
  Ryudjinn  |  46

Tu vois, personnellement je l'ai vécu différemment. J'ai toujours eu l'impression que je devais m'occuper de mon frère en priorité, quoique je puisse avoir envie de faire. Et c'est très vite pénible, quand tu n'as rien demandé. Alors oui ça t'incite à te comporter au mieux pour qu'il prenne exemple sur toi, mais au final tu te retrouves quand même à devoir adapter ta vie à lui. Pour ma part, autant j'étais content d'avoir un petit frère, et je trouvais normal d'aider un peu mes parents, autant par moments j'aurais bien aimé pouvoir juste m'occuper de moi. Dans une précédente VDM j'expliquais que pendant longtemps je fus le prototype du copain qui n'a pas de caractère et ne s'occupe que des désirs de sa copine, et je crois que ce genre d'éducation y est pour beaucoup, car je me suis vite retrouvé à considérer qu'il était normal d'étouffer mes désirs et mes envies pour m'occuper de ceux des autres. Après je pense que ça dépend beaucoup aussi de l'écart d'âge avec ton frère/ta sœur, vos rapports, le comportement des parents, etc. Mais bref, quoiqu'il en soit ce n'est pas toujours une situation agréable que d'être responsabilisé comme ça.

Répondre
  unefilledaix  |  44

J'ai moi aussi été élevée comme ça, avec en sus le magnifique "tu es l'aînée, j'espère que tes frères ne suivront pas ton mauvais exemple" à chaque fois que je faisais la moindre petite bêtise d'enfant, à chaque fois que je n'obeissais pas parfaitement. Et encore aujourd'hui. Résultat ? Au delà de ma longue thérapie pour me libérer de cette hyperculpabilisation, j'ai coupé les ponts ou quasi, et surtout je fais enfin ce que je veux. Ce n'est pas aux aînés d'éduquer les plus jeunes, d'être exemplaires... Les parents décident de faire des enfants, à eux de montrer l'exemple. Ah, deuxième résultat : j'ai tellement eu le sentiment de ne pas avoir d'enfance parce que je devais être parfaite et toujours mature et raisonnable que je ne veux pas d'enfants.

Répondre
  MrDusse  |  21

J'ai rien contre le partage et le soutien entre frères et soeurs, enfants comme adultes, mais de là à reporter ses responsabilités de parents sur ses aînés, c'est quand même un peu excessif, non ?

Répondre
  MrDusse  |  21

Attention, j'ai déjà lu ça dans un magazine de faits divers (Histoires vraies je crois). À seulement 4 ans, la fillette a noyé volontairement son petit frère dans la baignoire.

Par  oct  |  23

Haaaaa ça me rappelle mon enfance, quand mes parents m'ont demandé si je voulais un petit frère ou une petite sœur j'ai répondu quelque chose de similaire, résultat toujours enfant unique 20 ans plus tard

Par  Trichelieu  |  20

Elle ne voit pas le côté pratique. Engraisser-le pendant un mois ou deux puis un petit séjour au congélo. Vous pourrez le ressortir au moment de Noël, déjà c'est familial, et en plus il peut faire foie gras et dinde aux marrons ! :D

Chargement…