34
Par Anonyme - / mercredi 15 juin 2016 14:39 / France - Conflans-sainte-honorine
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Soda  |  72

En même temps, excuse moi mais si un gamin de CM2 a besoin que quelqu'un l'aide à faire ses devoirs DEPUIS PLUSIEURS ANNEES...... Tu faisais quoi au début? Coller des autocollants, colorier des dessins magiques?

Commentaires
Par  lilian99  |  32

Dis à sa mère qu'elle ne travaille pas ça lui apprendra ?

Par  Soda  |  72

En même temps, excuse moi mais si un gamin de CM2 a besoin que quelqu'un l'aide à faire ses devoirs DEPUIS PLUSIEURS ANNEES...... Tu faisais quoi au début? Coller des autocollants, colorier des dessins magiques?

Répondre
  Chaap  |  18

Attention à ne pas confondre école et garderie. Les enjeux du primaire sont considérables. On y apprend les bases essentielles pour poursuivre correctement son cursus scolaire. Les stats sont formelles après un CM2 raté il est rare d'accéder à des études secondaires. Et malheureusement, beaucoup d'enfants sont en difficulté très tôt... Il faut sortir de sa grotte.

Répondre

Oui, et l'aide aux devoirs, ce n'est pas donner les réponses ou faire les devoirs à la place du petit. Rien qu'en CP, le petit bout qui rame avec ses nombres à ranger dans l'ordre croissant, ses additions à retenue, faut réussir à lui expliquer, à garder sa concentration... Tu sais pas comment chaque cerveau est fichu, tu sais pas comment le gosse va interpréter ce que tu vas dire, trouver les mots justes pour que ça fasse tilt dans sa tête, c'est un bel exercice de style !

Par  Leduc49  |  26

La vérité sort de la bouche des enfants, et la vérité te rentre bien dans le....

Répondre
  adla94  |  23

Ben... En vrai les les parents de la fille que moquent que l'aide ait besoin d'argent (-> ils ne vont pas payer une personne pour leur enfant surdoué a qui il faut dire d'aller jouer)... Donc l'auteur vient surtout parce que la fille est mauvaise en cours. La petite, bien qu'ayant une très bonne repartie, n'a pas raison.

Répondre
  souris67  |  32

pas forcément, lorsque j étais en 3e j avais 15 de moyenne générale. Mes parents continuaient à me dire que j allais louper le brevet et que j allais redoubler (parce que je ne revisais jamais et ne faisais presque jamais mes devoirs). S ils avaient eu les moyens ils m auraient fait prendre des cours de soutient. Et pourtant, pour moi je ne suis pas "mauvaise" du tout en cours, au contraire.

Répondre
  scorpio5  |  49

exact #16 chacun apprend différemment. certain on besoin de beaucoup réviser, d'autres comprenne de suite en classe et finisse par s'ennuyer, on est pas tous égaux sur les méthode pour apprendre....

Par  kokeriko  |  15

Tu manques un peu de réparti aussi, personnellement je lui aurait répondu que si je lui donnait des cours de soutien c'est parce-que ses parents me le demande et qu'elle en a besoin.. pas parce-que j'ai besoin d'argent ! ;)

Par  linoanne  |  39

Prochaine étape: les cours de savoir-vivre de respect et de modestie! Préviens les parents que tu en auras pour encore pas mal d'années! Non mais j'hallucine! Ma fille aurait dis ça à quelqu'un elle aurait fait trois fois le tour de sa culotte sans toucher les élastiques! è_é

Répondre

Magique, cette expression ! Je la ressortirai. Mais ça c'est fabuleux, en faisant du baby-sitting/aide aux devoirs dans plusieurs familles différentes, je n'ai vu que des enfants impertinents, méchants, insolents, capricieux, moqueurs, méprisants. J'aurais fait le quart du dixième de ce qu'ils me font (voire ce qu'ils font à leurs parents), je m'en serais pris une belle ! Non, là, les parents soit se laissent faire, soit ils tentent l'éducation moderne à coup de négociations absurdes. Qu'est-ce que tu vas débattre avec un gosse de quatre ans qui hurle parce qu'il veut pas mettre son pyjama ? J'espère vraiment être tombée sur des cas.

Répondre
  linoanne  |  39

haaaa enfin quelqu'un de sensé!! A notre époque, dire que tu punis ton gosse ou que tu lui met des fessées occasionnellement fait automatiquement de toi un monstre. J'en ai déjà entendu de belles sur ma façon d'éduquer! Ça me fait marrer les parents qui "éduquent" leurs enfants à coups de "veut-tu bien te calmer s'il te plaît!" quand leur gamin hurle en sautant sur le canapé... J'espère aussi comme toi qu'il y a encore des enfants normaux, et que ceux qu'on voit dans Super Nany sont juste des cas, hélas, j'ai peu d'espoirs en voyant les parents :'( (d'ailleurs quand l'émission passe, je dis à ma fille "regarde ma puce, c'est tout ce qu'il faut pas faire!" mdr)

Répondre

Peut-être que "normal", c'est simplement pas odieux. Dans les enfants dont je m'occupe, (dont je ne suis pas chargée de l'éducation, mais du bien-être et pour certains des devoirs et de leur enseigner la musique), quand j'ai eu droit à des insolences ou des marques de méchanceté, au début, j'étais plus gentille, explicative, compréhensive, mais après avoir jaugé les uns et les autres, il s'avère que "puisque tu me parles comme ça, je ne t'aide plus" (en s'éloignant et en faisant autre chose - ouvrir ostensiblement un livre par exemple), pour les caprices de la petite de 4 ans, ça marche super, le parler franc avec humour pour la petite de 6 ans un peu brute qui se prend pour une princesse, ça la fait redescendre (et donc me parler mieux), quant à la pré-ado égocentrique et insolente qui ne se prive pas d'écraser sa mère sous mes yeux, quelques remarques un peu moqueuses sur son comportement, genre un "Ah ben t'es aimable, aujourd'hui, ça fait plaisir !", ça l'a pas mal calmée (en tout cas devant moi. Je ne peux pas l'empêcher d'être odieuse le reste de la journée). En effet, chaque enfant est différent, on s'adapte. Mais beaucoup ont besoin de repères que des parents tout doux tout mous ne donnent pas forcément. Dans ce cas c'est pas une question de caractère, d'âge, ou de mal-être, c'est une question d'éducation. (pour beaucoup. Je ne prétends pas parler pour tous les enfants.) Beaucoup ne sont pas odieux par nature (bien que ça existe aussi), mais le deviennent parce qu'on les y autorise. Surtout que les éducateurs modernes, des Super-Parents-Dolto-Négociator, j'en ai vu à l'oeuvre. Après s'être fait écraser, après avoir tenté la discussion dans le vide, y a des moments où la patience s'effrite, ou des soirs où ils sont fatigués, et pouf, ils s'énervent pour rien, c'est injuste, et le gosse pleure. Oui, même la pré-ado soit-disant dure à cuire. Comment voulez-vous qu'ils y comprennent quelque chose, ces mômes, tiens.

Répondre
  linoanne  |  39

#27 je passe pas mon temps devant la télé du tout, je préfère largement bouquiner, et ma fille est ULTRA limitée en télé, donc super nany c'est 1 fois tout les 36 du mois! Et je considère pas ce programme comme ayant le même niveau intellectuel que "les anges" et autres débilités du même acabit. Un enfant a besoin de repères et de gardes-fous, à trop vouloir faire l'éducation permissive sans contrariétés pour l'enfant on ne leur rend pas service du tout! Les 8 premières années de vie d'un enfant sont cruciales pour la construction de sa personnalité et de son caractère, et sans parents derrière pour recadrer correctement les insolences, bêtises et crises d'égoïsme aiguë on en vient à ce que l'on voit de plus en plus aujourd'hui dans les collèges et lycées: des ados qui ne respectent pas les adultes, qui se croient tout permis et pensent que tout leur ai dû par les hautes autorités de leur nombrilisme sans pareille.

Chargement…