clydounet27 nous en dit plus

Salut, je suis l'auteur de l'anecdote ! Ça s'est passé hier...et heureusement je suis sain et sauf ! Pour la petite histoire, ça s'est passé à Yaoundé au Cameroun. J'attendais ma collègue qui mettait du temps à arriver (1h de retard) donc en attendant je faisais les 100 pas, j'envoyais des textos etc. Ils m'ont demandé ce que je faisais (attendre ma collègue répondais-je) et au bout d'une demi-heure ils ont arrêté d'y croire et m'ont embarqué. J'ai du répondre à un interrogatoire, faire une déclaration et tout le tralala. Toute cette histoire tient surtout aux problèmes de Boko Haram, quand la vigilance s'allie à la parano ! Celui qui a demandé à ce qu'on m'interpelle disait travailler à Maroua (près du Tchad), et clamait qu'il connaissait bien les blancs qui viennent espionner les commissariats pour l'Etat, et que ça faisait au moins 3 heures que je les surveillais. Je me suis quand même demandé qui ne nous deux le commissaire allait croire. Ce qui est sûr c'est que si ma collègue n'était pas arrivé quelques dizaines de minutes plus tard, ça aurait mal tourné car je n'aurais eu aucune preuve de ce que j'avançais !

Ajouter un commentaire

Vous devez etre inscrit afin de commenter

Top commentaires

Salut, je suis l'auteur de l'anecdote ! Ça s'est passé hier...et heureusement je suis sain et sauf ! Pour la petite histoire, ça s'est passé à Yaoundé au Cameroun. J'attendais ma collègue qui mettait du temps à arriver (1h de retard) donc en attendant je faisais les 100 pas, j'envoyais des textos etc. Ils m'ont demandé ce que je faisais (attendre ma collègue répondais-je) et au bout d'une demi-heure ils ont arrêté d'y croire et m'ont embarqué. J'ai du répondre à un interrogatoire, faire une déclaration et tout le tralala. Toute cette histoire tient surtout aux problèmes de Boko Haram, quand la vigilance s'allie à la parano ! Celui qui a demandé à ce qu'on m'interpelle disait travailler à Maroua (près du Tchad), et clamait qu'il connaissait bien les blancs qui viennent espionner les commissariats pour l'Etat, et que ça faisait au moins 3 heures que je les surveillais. Je me suis quand même demandé qui ne nous deux le commissaire allait croire. Ce qui est sûr c'est que si ma collègue n'était pas arrivé quelques dizaines de minutes plus tard, ça aurait mal tourné car je n'aurais eu aucune preuve de ce que j'avançais !

Imagine ce qu'il se serait passé si tu avais eu du porc séché en bocal sur toi, et que tu en ai eu plusieurs... Tu aurai donc été pris avec des bocaux haram.

Commentaires

T'as essayé de marchander avec eux pour sortir?

C'est pas akuna mathata là.

Hakuna Matata? Je n'ai pas compris appart le fais que ça se passe en Afrique le seul rapport. Si tu veux bien m'explique car j'essaie de comprendre sans réussir à comprendre. Un pauvre volontaire se fais arrête, et toi tu parle du Roi Lion? Alors à moins que je sois vraiment con je n'ai pas compris ?

Akuna Matata, ces mots signifient que tu vivras ta vie, sans aucun souci. Voilà le rapport. Enfin je pense.

Lego 42

Effectivement, ça veut dire "pas de soucis" ;)

On sait jamais ! !

Essaye d'échanger ta liberté contre deux gazelles et un éléphant

Ça a vachement augmenté!

Dis leur : "je suis le passant qui passe !" (avec voix de Michel Lebb)

Elle m'a bien fait rire celle là ;) VDM évidemment !

C'était les flics qui t'ont donner rendez vous ?

Au moins tu étais à peu près en sécurité ^^

Au moins tu étais vraiment à l'abri pour le coup :) Comment ça s'est terminé??

tu as été volontaire la aussi??? paye ton Bakchich et tu es dehors dans la minute. FREE CLYDOU