Par Jeannette - 18/11/2008 19:33

Aujourd'hui, je demande à mon copain, qui est artiste, de réaliser un nu de moi. Je prends donc une pose dans le plus simple appareil. Après quelques instants, il me dit : "Au fait, chérie, tu veux que je te dessine comme tu es vraiment ou j'améliore certaines parties ?" VDM
Je valide, c'est une VDM 57 424
Tu l'as bien mérité 6 467

Dans la même collection

Top commentaires

Je ne pense pas qu'elle pense avoir une silhouette de mannequin ... Je pense plutôt qu'elle croyait, comme toutes les filles qui gardent un peu d'espoir en l'intelligence masculine, qu'il n'allait pas faire de commentaire là-dessus ! On se bat assez avec nos rondeurs en trop, la cellulite, la peau d'orange, les rides, les cheveux blancs (rayez vos mentions inutiles) pour que notre amoureux au moins n'en parle pas comme ça ... Alors en effet, VDM :)

Mia- 14

Fallait répondre "dessine moi comme tu me vois" après si il n'améliore pas... c'est matière à scène de ménage :-)

Commentaires

VDM pour ton copain qui n'a absolument aucun tact. Envoie le en pension pour se faire éduquer U.U

plou59 0

#31 explique-nous ! je pensais en avoir compris une bonne partie, en réussissant à faire tenir mon couple (malgré un paquet d'embûches...) mais je suis toujours curieuse d'en apprendre plus... cela dit je me pose une question : est-ce que toi, tu as compris quelque chose aux femmes?

Perso je vois pas trop la VDM ni la TLBM. Il est honnête, et il t'accepte tel que tu es, et après, tu trouves le moyen de te plaindre... Ha ces femmes, elles savent jamais ce qu'elle veulent! (et hop c'est parti pour un bon troll! :D)

oh peut être qu'il voulait seulement parler d'une cicatrice pas très jolie, d'une brûlure ou autre...qu'il aurait pu éviter de dessiner... S'il parle vraiment de ses rondeurs, je pense que j'aurais été un peu vexée aussi (ainsi sont les femmes) mais vu la façon dont il le dit, je ne pense pas que ça partait d'un mauvais sentiment. VDM oui peut être mais pas TLBM quand même !

LoveSniper 0

NI VDM ni TLBM, un artiste peut tjrs améliorer la réalité et ils ne s'en prive pas depuis la nuit des temps. Il aurait pu formuler la chose plus délicatement peut-être ? Si je peux oser une disgression comment répondez-vous au moment de faire une photo ou un dessin à la question-de-la-mort-qui-tue "Chéri tu ne trouve pas que j'ai grossie ? " . A tout les coups on se fait massacrer là, il y a surement une échappatoire. Allez les artistes du compliment : S.O.S

#31 > Explique-moi alors ... Si j'ai pas compris les hommes, j'ai au moins compris le mien, ce qui me paraît bien plus intéressant. En tous cas des hommes qui réfléchissent avant de dire un truc vexant, eh bien, ça existe. Si si, je vous jure. Le physique c'est une question délicate pour beaucoup de femmes. Les mecs qui se plaignent de ne rien comprendre aux femmes devraient au moins savoir qu'on ne dit pas explicitement à une fille "oh, regarde, ma puce, tu as de la culotte de cheval, là, une ride ici, et c'est fou ce qu'on voit ta moustache". Même si la psychologie féminine vous échappe, ça c'est quand même élémentaire ... En tous cas si j'ai rien compris aux mecs, les mecs nous comprennent de moins en moins !

plou59 0

#38: il faut répondre : "je te trouve de plus en plus belle ma chérie" (mais il faut y croire en le disant, c'est ça, la subtilité qui vous échappe souvent) si elle n'a pas senti l'authenticité amoureuse, elle insistera peut-être : "oui, mais, est-ce que j'ai grossi ou pas?" et là, non seulement il faut y croire +, mais aussi l'embrasser très tendrement, et lui dire : "je suis incapable de te le dire, puisque je te vois tous les jours, et qu'en plus, je ne suis pas objectif puisque je t'aime" normalement, à ce moment-là, elle est rassurée, et tout va bien. (je devrais écrire un livre pour hommes : "les femmes, mode d'emploi" ^^)

dire à quelqu'un qu'il a grossi ne veut pas forcément dire que tu es un un monstre cruel & sans coeur.... ça peut être une volonté d'aider la personne & se préoccuper dze sa santé (même si il faut dire ça avec tact bien sûr)

#7 et #11 : oui car les filles avec d'humour et d'humilité pour comprendre la vanne du #7 sans sortir le couteau de boucher sont rares et/ou casées ! :-p #39 : ben oui, la vérité peut blesser, surtout quand elle est mal interprétée (et faudra que tu m'expliques le rapport entre tact et intelligence)... rien à voir avec le fait de réfléchir ou pas avant de parler pour l'homme, mais plutôt avec la façon dont sont interprétés ses propos par la femme, qui est généralement de nature chieuse, plaintive, et sur la défensive lorsqu'on parle en mal de son physique (pour preuve, VDM et les sites du même genre en sont pleins ! "mon copain m'a dit que j'ai du bide, le petit garçon il a dit que j'ai un gros cul, j'ai osé lever le bras en classe alors que j'étais pas épilée... gnagnagna ouin ouin !). Perso je préfère qu'on soit franc, honnête et direct pour mes défauts et pour mes qualités, quitte à manquer de tact... L'idéal serait un juste milieu, mais si je devais sacrifier le tact ou la vérité, ce ne serait pas la vérité... Les trucs du genre "tu ressembles à une fille de magazine surtout ne change rien" alors que c'est pas vrai (et bien souvent cette même fille de magazine ne ressemble pas à la photo d'elle dans ledit magazine (merci le maquillage et photoshop ;) ), je vois pas l'intérêt... par contre dire "t'as quelques kilos en trop mais je t'aime comme tu es" c'est mieux. A la limite même "t'as quelques kilos en trop tu devrais faire un petit effort" est préférable. Bien sûr évitons le "tu piques les yeux à regarder grosse vache", qui même si ça peut être la vérité, est plus une insulte directe qu'un petit manque de tact. xD Quant à faire la remarque dans ce cas précis, un artiste qui fait un nu de sa compagne, je trouve ça pas négatif du tout... il est juste honnête en disant à sa copine qu'elle n'est pas "physiquement parfaite" et qu'il ne tient qu'à elle de se faire immortaliser avec quelques défauts en moins, ou pas. C'est un peu la différence entre un "caressage dans le sens du poil pour ne pas froisser cet être psychologiquement fragile et potentiellement dangereux qu'est la femme lorsqu'on parle de son corps" (aussi appelé "hypocrisie" ou "je suis une lavette" selon les régions) et une "critique justifiée et non-négative sur les défauts physiques de tout un chacun" (aussi appelé "manque de tact"). Et puis franchement, foutez-nous (et foutez-vous !) la paix avec votre physique, chacun est comme il est (et n'est plus comme il était ya 10 ans, et pas encore comme il sera dans 10 ans) et ce qui compte c'est de s'assumer. Je préfère de loin une fille carrément "pas standard" et qui le vit bien, qu'une fille avec 358g et deux rides "en trop" et qui en fait une dépression... Commencez par vous aimer vous-mêmes, et les autres vous aimeront naturellement... kilos, rides, peau d'orange, poils, vergetures, pores dilatés, symétrie de la poitrine et odeur des pieds n'auront plus d'importance ! ;) Quand on s'assume on ne craint plus ce regard des autres qui fait dire, faire, et penser les pires absurdités... ;) Mais bon, si tu préfères un mensonge pour éviter que ça fasse un petit bobo à ton égo de femme en quête de perfection esthétique, libre à toi hein... mais n'oublie pas que les hommes vrais (ceux dont je parlais en #31) préfèrent les femmes vraies... :) #38 : c'est pour ça qu'existent les balances, pour avoir une référence objective (et un bouc émissaire "saleté de balance qui déconne !") dans ces cas là. xD

#42 > Je précise simplement qu'avec mes 5 kilos de trop (je dis 5, même si mon médecin prétend que ça serait plutôt 15), je suis loin d'être en quête de perfection esthétique. Par contre, des anorexiques/boulimiques/dépressives, j'en ai beaucoup autour de moi, et le fait que je sois "trop grosse" pour la moyenne des gens m'empêche de les aider, d'ailleurs. Ben oui, pour une fille qui voudrait peser 10 kilos de moins, un conseil d'une qui fait 15 kilos de plus, c'est pas un conseil. Ce que je voulais dire, c'est pas qu'il aurait du mentir, mais plutôt qu'il aurait du directement la dessiner sans trop poser de questions ... Après tout ça ne l'aurait (peut-être, si elle est capable de voir la réalité en face) pas gênée de se voir comme elle est sur le dessin : si elle est un peu complexée, elle doit connaître par coeur tous ses petits défauts. Bon, si c'est une ememrdeuse qui tient à ce qu'on lui répète chaque jour qu'elle est parfaite, je dis pas ... C'est justement ce "juste milieu" dont tu parles qui me convient. On a tous des défauts, mais c'est pas la peine de les mettre en valeur inutilement ! En gros, si je demande "tu crois pas que j'ai grossi ?" le but c'est qu'on me dise oui si c'est vrai. Les filles qui attendent qu'on leur dise "mais non, tu es parfaite", là je suis bien d'accord, c'est des chieuses. C'est vrai aussi que j'ai beaucoup "travaillé" pour avoir un rapport sain avec mon corps, dans la mesure où j'ai des kilos en trop depuis le collège, et qu'au lycée j'ai décidé de ne jamais faire de régime à la con. Par contre, si je demande "tu crois pas que j'ai grossi ?" et qu'on me répond "heureusement que tu t'en rends compte, tu te transformes en Primholstein", alors là, j'aurais de sérieuses raisons de faire la gueule :) Pour faire court, l'idée, c'est qu'en effet, il faut dire la vérité, mais en réfléchissant à la tournure (je suis d'accord qu'on dissèque trop et qu'on cherche la petite bête). Et quand c'est pas indispensable, c'est pas la peine de nous parler de nos bourrelets !