59
Maoui2 en dit plus :
Je suis l'auteur de cette VDM, Pour la petite explication, ça c'est passé il y a presque 20 ans, j'avais 15 ans, lui 21 et se ventait de ses performances. C'était ma toute première expériences et déjà avant, je me posais de nombreuses questions sur mon orientation sexuelles. Alors certe maintenant je ne réagirai pas du tout pareil et aiderai mon ou ma partenaire à trouver les gestes qui me plaisent mais à l'époque, j'étais très timide et pour le coup, vraiment frustrée !
Par Maoui2 - / mardi 19 février 2019 10:40 / France - Aubervilliers
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  foxlapinou  |  31

Plutôt que te plaindre, il faudrait peut-être lui expliquer comment faire les choses correctement. S’il est puceau, il ne sait pas forcément comment s’y prendre, et ne risque pas de deviner si personne ne lui explique.

Commentaires
Par  foxlapinou  |  31

Plutôt que te plaindre, il faudrait peut-être lui expliquer comment faire les choses correctement. S’il est puceau, il ne sait pas forcément comment s’y prendre, et ne risque pas de deviner si personne ne lui explique.

Répondre
  Tharkun  |  38

Ce qu'il faut apprendre, c'est à analyser comment réagit la fille* pour voir ce qu'elle aime ou pas. Et là, l'expérience peur aider.

* J'ai écrit "la fille", mais je suis convaincu que ça marche dans les deux sens.

Par  GrrendeL  |  27

Ça laisse suis posé que l'auteur est une femme comme s'il y en avait sur la toile ne nous prendrait-il pas pour des crédules j'ai l'impression de relire cette citation de BashFR https://danstonchat.com/3632.html.

Par  chapelle16  |  62

Concrètement tu t'attendais à quoi ? T'as été une pornstar dès ta première fois toi ??? C'est lui qui va devenir gay à force de croiser des filles avec ta mentalité, ce que je ne lui souhaite pas.

Par  sophie8plume  |  27

Il serait grandement temps que les gens comprennent qu’on ne « devient » pas gay ou lesbienne. Et que prétendre l’inverse ne fait pas de toi quelqu’un de « cool » ou même un minimum « drôle ».
De plus si tu es en couple avec ce mec c’est que tu es censée l’aimer, je ne vois pas en quoi c’est le cas puisque tu te fous clairement de sa gueule ici alors que visiblement ce qu’il a cherché à faire c’est te donner du plaisir, même si c’était maladroit, il a essayé.

Répondre
  gazeleau  |  30

La culture, la société, la famille sont des contexte qui peuvent ne pas aider à découvrir ou assumer une homosexualité - ou encore plus une bisexualité. Il faut accepter aussi qu'on se découvre homosexuel ou qu'on l'accepte sur le tard. On fait certes un abus de langage en disant qu'on devient homo, mais on doit accepter que certains ne comprennent leur orientation que tardivement.

Répondre
  Supercat2004  |  18

Je ne suis pas contre ce que tu dit maos je tiens juste à préciser que, selon moi, l'orientation sexuelle/romantique tout comme l'identité de genre, sont fluides au cour d'une vie. Il est donc normal d'un jour aimer les hommes et d'après aimer les femmes. Ce n'est pas que quand on aimait les hommes on mentait ou on faisait semblant. C'est comme les gouts et les couleurs. Si on aime le vert et qu'après on aime le rouge.

Répondre

Mon dieu, quelle naïveté de croire que le " il est né comme ça " est une raison miraculeuse et fourre tout qui explique l'homosexualité. On peut l'appliquer a tout un tas de trucs alors?. "Lui, là il est raciste. On le devient pas, on naît comme ça". Ou, "Oula mais pourquoi aller a l'école?. Moi je suis con et je suis né comme ca" . D'ailleurs si c'est un écart de langage de dire que l'on le devient, ça l'est tout autant de dire que l'on le découvre. Je sais que certains voudraient croire que c'est dans les gènes. Mais c'est faux. La vie est aléatoire, elle va dans toutes les directions et les préférences peuvent faire de même.

Répondre
  sophie8plume  |  27

Puisque tu parles de science, renseignes toi BIEN et tu verras qu’il s’agit bien d’un fait établi bien avant la naissance. Ce n’est pas dans les gênes non. Les gênes c’est la couleur de cheveux par exemple. Mais tu divagues, le but premier de mon commentaire était de faire comprendre à la personne l’inutilité de rabaisser son partenaire.

Répondre

@sophie8plume ..Je serai ravi que tu partage un lien de cette étude " scientifique" qui prouve que l'on sera homo bien avant notre naissance. Je te prierai aussi, de pardonner mon air sarcastique, car je suis né comme ça. Un Chaman a scientifiquement prophétisé , il y a longtemps, bien avant que je naisse, que je serai un connard.

Répondre
  sophie8plume  |  27

Ahah si ça t’amuse de faire des comparaisons aussi stupides et bien soit. Je te laisse faire tes propres recherches, quand on se donne la peine de chercher des informations on les trouve. Bonne soirée à toi

Répondre

Je m'interroge sur la nécessité de comprendre d'où provient l'homosexualité. S'interroge t-on sur l'origine de l'hétérosexualité ? L'orientation sexuelle n'est ni génétique, ni environnementale. Elle est ce qu'elle est, une partie de chacun de nous, tout simplement.

« Depuis le début du 20e siècle, de nombreuses recherches ont tenté de démontrer le caractère inné (de naissance) de l’homosexualité. Par la suite, après la Seconde Guerre mondiale, d’autres recherches ont plutôt exploré l’influence de certains facteurs extérieurs, comme l’environnement, l’éducation, les conditionnements ou les comportements des personnes afin d’identifier des causes possibles à l’homosexualité.

Il est important de savoir qu’un grand nombre de ces études et travaux de recherche se sont déroulées à des époques où l’homosexualité était perçue comme étant soit contre nature, un péché mortel, une maladie mentale ou encore un crime.

En partant de ces croyances, il fallait donc en trouver les causes pour arriver à traiter et guérir les personnes homosexuelles. Les contextes sociaux, les mythes et les croyances qui prévalaient alors ont grandement influencé les motivations à mener ces études.

En résumé, il est impossible présentement d’arriver à une conclusion définitive concernant cette question. L’essentiel à se rappeler ici est que plusieurs des recherches menées pour trouver des causes à l’homosexualité comportaient des biais méthodologiques importants. Les résultats de celles-ci peuvent donc être remis en cause. » (site : monfilsgai)

Répondre
  sophie8plume  |  27

Bonsoir, j’apprécie ton commentaire et te remercie du temps que tu as passé à le formulé. Je suis absolument d’accord avec toi quant à l’origine de l’hétérosexualité, nous ne devrions pas avoir à nous interroger sur la provenance de l’amour

Répondre

@sophie8plume ..."nous ne devrions pas avoir à nous interroger sur la provenance de l’amour". Dit la nana qui a également dit "Il serait grandement temps que les gens comprennent qu’on ne « devient » pas gay ou lesbienne" et " L’homosexualité n’est pas que du sexe"...Quelle délicieuse hypocrisie. Si on ne doit pas s’interroger sur la provenance de l'amour, alors pourquoi ça te choque tant que l'on puisse virer de bord sans forcement s’être senti gay avant ?.

Similaires
Chargement…