Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  MadameDodue  |  64

Si seulement on nous avait donné des consignes de distanciation et d'hygiène pour éviter de se contaminer les un les autres. On aurait même pu appeler ça "gestes barrière" ou un truc comme ça, pour imager le barrage au virus. Si seulement.

COMMENTS
Par  MadameDodue  |  64

Si seulement on nous avait donné des consignes de distanciation et d'hygiène pour éviter de se contaminer les un les autres. On aurait même pu appeler ça "gestes barrière" ou un truc comme ça, pour imager le barrage au virus. Si seulement.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Scott, déjà tes gosses et tes animaux tu vis avec donc t'facons si tu es contaminé, il le sont aussi ; pour le reste il faudra voir en temps et en heure, mais comme il a été déjà été dit plein de fois plus bas, ce n'est pas parce que c'est la fin du confinement que c'est la fin de l'épidémie. Si on nous rabâche que l'incubation dure une quinzaine de jours, qu'il y a des malades asymptomatiques, qu'il faut éviter les rassemblements, qu'il faut éviter les contacts, qu'il faut éviter de se tenir trop près des gens et j'en passe, ce n'est pas dans le but de nuire à ta liberté d'aller faire des barbecues, hein. Maintenant si tu veux aller manger des cahuettes où tout le monde a plongé ses doigts libre à toi, mais il faut assumer les conséquences.

Répondre
  dysethnos  |  21

Les gestes barrières sont des consignes, pas des obligations ou des ordres, chacun fait comme il le sent à ses risques et périls. Même si je trouve ces manières d’agir irresponsables et irrespectueuses envers le personnel soignant qui se démène pour nous. Si ce gars meurt ça mériterait presque un Darwin awards

Répondre
  djoyeux  |  25

Commentaire modéré car il ne respecte pas la charte.. Voir le commentaire

Répondre
  MadameDodue  |  64

Dysethnos oui ce ne sont "que" des consignes, mais tu ne peux pas décider de ne pas les suivre pour ensuite venir chouiner parce que tu as peut-être été contaminé, il faut être un minimum cohérent.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Bah je sais pas Scott, tu réponds à mon commentaire en disant "pfioulala, les gens ils font rien qu'à juger" alors qu'en fait on s'en bat la couenne qu'il fête la fin du confinement. C'est son problème s'il veut manger des chips tripotées par tout le monde, c'est juste que par conséquent c'est aussi son problème s'il tombe malade.

Répondre
  Haythan  |  24

En tout cas Madame Dodue, si ce n'est pas tout cas, visiblement il y a plein de gens ici qui jugent le comportement de l'auteur et n'en ont pas rien à foutre. C'est bien, ce genre de propos et de comportements justifient toutes les dérives gouvernementales. Quand c'était le confinement, c'était: "c'est à cause de personnes qui sortent qu'il y a le confinement et qu'il va être prolongé, enfoirés..", sans penser une seule seconde que le confinement venait du gouvernement et que celui-ci est bien assez grand pour le prolonger tout seul.
Et là, maintenant qu'on est en déconfinement, gueulons sur ceux qui veulent sortir à nouveau, avoir une vie normale, une vie privée hors du travail. Tous des irresponsables. C'est bien, ça justifie totalement les interdictions gouvernementales , notamment les interdictions de manifester, même à cinquante alors que les petits festivals sont sensés être maintenus, même en respectant les gestes barrière. Après tout, ce sont des irresponsables de sortir à cette époque, ils risquent le covid.

Sinon, certes, le port du masque est peu compatible avec le fait de manger. Toutefois, selon le nombre de gens et la taille des lieux, il peut être possible de manger à plus d'un mètre les uns des autres. Il est tout à fait possible de ne pas se faire la bise, ne pas trop s'approcher, en bref faire attention. D'ailleurs, on peut espérer que les gens présents à cette soirée ne choppent pas le covid, et fassent plus attention par la suite.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Haythan s'ils ont respecté les distance et tout le tintouin, dans ce cas l'auteur n'a pas vraiment à s'inquiéter. Mais il parle quand même de beaucoup de monde et du mec à côté de lui. Alors évidemment tout est relatif, on n'a pas tous la même notion de "beaucoup de monde" et de "à côté", mais à mon avis sapuduku un peu quand même. Et il y a un autre truc qui me chiffonne pas mal. Le mec donne quand même plus l'impression de s'inquiéter parce qu'il pourrait avoir été contaminé que parce que son pote est malade.

Répondre
  Haythan  |  24

L'auteur parle de "plusieurs amis" pour faire un "grand repas", ce n'est pas nécessairement beaucoup de monde. Ils peuvent être six et s'être explosés la panse comme jamais, c'est une possibilité. Ils peuvent ensuite en effet être une quarantaine (hors quarantaine, huhu), on ne sait pas.
Je trouve que la formulation concernant la maladie de son voisin n'est pas si problématique par contre. Ca peut en effet s'interpréter comme: "merde je vais tomber malade à cause de lui", ou comme: "ah merde, mon ami était malade, j'espère qu'il va bien et en plus, j'étais à côté de lui." Ensuite, selon le contexte, le premier cas se justifie, s'il apprend par exemple que l'ami en question savait qu'il était malade avant de venir, bon.

Répondre
  Harbard  |  30

On va faire simple. Les deux, vous faites un petit papier écrit comme quoi vous vous en foutez des règles sanitaires et si vous attrapez la covid19 vous ne souhaitez pas être soigné. Et si vos cas s'aggravent on vous laissera crever dans un coin.
Moi, je n'aurais aucun soucis avec ça.

Répondre
  Harbard  |  30

Ce qu'on va faire. Tu vas mettre de côté ton petit tablier, couper ta friteuse, tu vas arrêter tes petites préparations sauces et couper le feu de ton petit steak saignant et tu vas venir une semaine à l’hôpital 12h par jour pour voir comment NOUS on se fatigue pour sauver des personnes et surtout des personnes dans un état grave à cause du covid19. Tu verras ce qu'ils te diront.
Je suis prêt à t’accueillir.
Auras-tu les tripes pour ?

Répondre
  Harbard  |  30

Manque d'empathie ? Au contraire. Car des mecs (j'ai un autre adjectif en tête) comme toi qui balancent que ce n'est pas si grave, que de toute façon si la pandémie dure encore des semaines « on va continuer à culpabiliser ceux qui veulent mener une vie normale malgré la présence du covid? » alors qu'il y a risque majeur de seconde vague ? Avec le manque de matériel, d'énergie, de place, si il y a une seconde vague, les petites grandes bouches comme toi qui balancent sa petite prose de faiblard car monsieur ne peut pas avoir une vie normale pendant encore quelques semaines .., oui tu devrais écrire un petit papier comme quoi t'en avais rien faire des règles et tu ne devrais pas être en priorité pour être soigné en comparaison à quelqu'un qui aurait la malchance d'avoir la covid19 alors qu'elle aurait fait son maximum pour ne pas l'attraper. Car ce n'est pas juste.
Je savais que tu allais décliner, tu es une grande gueule.
C'est tout.
Merci de le montrer une énième fois à tout le monde.
Et bonne soirée. Défoule toi bien aussi, je veux dire, tu dois être éreinté, au bord de l’évanouissement après tant de débat et de songer à comment tu vas couper tes petits légumes. Ton cerveau doit être en ébullition.

Répondre
  Haythan  |  24

Sauf que ces recommandations, c'est deux poids deux mesures. On ne peut décemment pas demander aux gens d'aller bosser, de relancer l'économie, et de placer leurs enfants à l'école tout en leur interdisant de sortir à côté (ce qui d'ailleurs n'est pas le cas). C'est complètement irréaliste de croire que personne ne va sortir, chercher à avoir une vie privée, à sortir autrement que pour bosser, pour peu qu'ils aient le temps. Non parce que si on vous suit, tous les chômeurs et les personnes qui ne peuvent pas/plus travailler n'ont pas le droit de sortir ou de voir des gens. Parfait d'être seul et oisif pendant longtemps, bon cocktail, surtout quand tu es vulnérable pour X ou Y raison.
Et sinon, quand je vois la situation actuelle, les lois qui passent, notamment concernant le travail, les dérives du gouvernement en matière de libertés des individus (surveillance, interdiction des manifestations), et les dérives de la police, je ne suis absolument pas désolé de trouver un tout petit inquiétant cette tendance au jugement et à la stigmatisation de gens sous prétexte qu'ils ne respectent pas les consignes alors qu'il n'est nul part dit qu'on n'a pas le droit de se rassembler, tant que ça ne dépasse pas 10 personnes et 100 km autour de chez soi. Qui plus est, il n'est nul part dit dans la VDM que les précautions que nous sommes invités à prendre n'ont pas été respectées, ni où ils sont, dans un département très touché ou très peu. Certes il n'est pas possible de porter un masque, mais il est possible de se tenir éloignés les uns des autres, de se laver les mains régulièrement, etc.

Répondre
  Harbard  |  30

Scott, j'ai besoin de ton domaine d'expertise, dans la sauce césar, on met du parmesan en copeaux ou râpé ?
Merci d'avance.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

Ce que tu appelles de la mauvaise foi, j'appelle ça la défense d'une cause perdue et bafouée de tous. Ce qui a bien plus de mérite que les multiples commentaires agressifs et pathétiques envers l'auteur.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

Ah. bon ? Où ça ?
En ce qui me concerne j'ai la conscience tranquille, et je n'ai pas peur de défendre ce en quoi je crois.

La seule rengaine pleureuse que je vois est chez ceux qui soulagent leur mal-être en jetant la pierre à l'auteur, ainsi qu'à Scott et Haythan.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Ryan, Scott, Haythan, petite question, vous avez travaillé durant le confinement (mais genre pas en télétravail, un truc où quelqu'un a décrété que vous étiez indispensable et que du coup il y avait tellement de taf que vous en avez chié votre race) ou vous êtes gentiment resté chez vous ? Non parce que personnellement, j'ai donné et je n'ai pas envie d'un reconfinement, une fois ça va bien. Donc si les gens voulaient bien faire un minimum gaffe pour ne pas qu'on se paie une deuxième vague vous voyez ça serait cool. Et vous savez ce qui est le pire ? C'est que j'en ai chié à mort, mais je pense que ce n'était rien à côté de ce qu'a dû se farcir Harbard.

Répondre
  MadameDodue  |  64

"si tout le monde avait continué à bosser normalement les hôpitaux aurait été encore bien plus pleins que ça..." ben justement, si on ne veut pas que ça recommence, faudrait ptêtre se comporter responsablement un peu. Ça ne veut pas remettre ses gosses à l'école, mais pour les emmener à l'aire de jeux au milieu d'autres gosses y avait pas de soucis." Et on aura pas droit au chômage si on ne les remet pas à l'école, les salauds !" Ça ne veut pas retourner bosser parce que l'épidémie n'est pas encore finie, mais ça va manger chez mamie le week-end de pâques. "Tu comprends, j'ai pas le choix." Ça veut rester à la maison mais ça voudrait que les usines de Nutella tournent plein pot. "franchement, c'est abusé les ruptures. Déjà que les mc do sont fermés." J'ai vu les achats, j'ai entendu les conversations, ce qu'une bonne moitié des gens voulaient, c'étaient des vacances aux frais de la princesse. Ils voulaient être mis à l'abri du virus, mais il aurait fallu que le reste du monde continue de tourner pour leur petit plaisir. Donc forcément, ils vont se faire des bouffes entre potes et ils chouinent après parce que machin les a peut être contaminé.

Répondre
  MadameDodue  |  64

C'est pas une question de savoir qui a bossé ou qui a rien foutu, Scott. C'est simplement que pour la plupart des gens, le principal problème était de ne pas pouvoir sortir. Pour d'autres c'est le fait de devoir bosser sans relâche, 3 fois plus que la normale avec 2 fois moins d'effectifs pendant plus de 2 mois (oui parce que l'aflux de boulot a commencé début mars pour moi, et ça commence tout juste à se calmer). Ce qui signifie fatigue, stress, douleurs. J'ai des douleurs dans les articulations des pieds, sérieux. Pas les chevilles (enfin si, aussi), les pieds. Le truc improbable. Sachant que de base je marche 15 bornes par jour, hein. C'est pas comme si c'était dû à une soudaine reprise d'activité. Et ne ne suis pas dans le médical, j'imagine que c'est bien pire pour eux. Donc si on pouvait éviter que ça ne recommence ça serait assez cool parce qu'à ce rythme je ne suis pas sûre que tout le monde tienne le coup.

Répondre
  MadameDodue  |  64

"si on respecte les gestes barrière" mais oui bien sur, ils ont dû manger avec un masque chacun à un mètre de l'autre, chacun ayant apporté sa gamelle, ses couverts et ses bouteilles (ou chacun allant se laver les mains chaque fois qu'il se sert de l'eau ou à manger, au choix). Autant se faire une visio-bouffe à se tarif, au moins c'est zéro risque et tu peux boire tant que tu veux, tu n'as ps la route à prendre. D'ailleurs ils ont tellement bien dû respecter les gestes barrière que si l'auteur s'inquiète d'avoir été assis à côté d'un malade, c'est uniquement parce qu'il s'inquiète pour la santé de son pote. Rien dans la formulation n'indique qu'il se préoccupe pour sa propre santé... Sérieusement c'est déjà compliqué de faire attention à tout au boulot sachant qu'on a rarement un rapport de proximité avec ses collègues, alors une soirée avec des potes...

Répondre

Alors déjà, ils ont passé la soirée côte à côte, si l'auteur craint d'avoir le virus c'est qu'il mesure qu'ils ont pris un risque et n'ont probablement pas respecté toutes les précautions d'hygiène et de distanciation. Ensuite comme l'a dit Dodue, si tout le monde partage les amuse-gueules, en mettant les mains dans le même bol par exemple, ils peuvent se transmettre le virus. Sans compter que manger avec un masque est impossible (C'est bon, j'ai rempli mon quota de portes ouvertes enfoncées ?) donc ils se sont exposés aux éventuelles projections de postillons et tout le reste (m'étonnerait qu'ils soient restés muets durant tout le repas).

Et je ne suis pas calé sur le sujet, mais j'imagine qu'il y a plus important à faire pour l'économie que de se réunir entre amis pour faire la fête et consommer ce que l'on peut aussi bien faire seul ou en visio.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Non mais tu as raison Scott, des arrêts maladie d'un mois ça va super bien relancer l'économie. Ce qu'il faudrait c'est que les gens soient un minimum responsable, là on a trop de personnes qui agissent comme si le confinement était une punition, qu'elle a été levée et qu'on peut recommencer comme avant. C'est évident que pour l'instant il y a des activités à éviter. Ça tombe sous le sens. Tant que certains ne seront pas capables d'agir comme des adultes il y aura des activités à éviter.

Répondre

Justement, c'est bien parce que le risque zéro n'existe pas que se réunir pour manger et faire la fête alors que le virus circule encore n'est pas une bonne idée. Lorsqu'on est en groupe, même en restant vigilants, il est très difficile, voire impossible, de ménager tout le monde à la fois pour écarter tout risque de transmission ; à moins d'être réglés comme du papier à musique on ne peut pas parfaitement se coordonner et il y aura forcément des failles de la part des uns ou des autres. Même dans l'espace public on ne peut pas tout esquiver venant de certains passants, alors une fête à domicile... C'est évident que si l'un des convives était porteur du virus, il risquait fort de le transmettre à ses voisins de table.

Tu organises une réunion, rien ne te l'interdit mais tu sais à quels risques tu t'exposes en le faisant ; donc si tu as un minimum de jugeote tu ne viens pas te plaindre d'avoir (peut-être) attrapé le virus, ce n'est pas comme si tu n'avais pas ta part de responsabilité dans ce qui t'arrive.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Bah oui mais personne ne dit qu'il ne faut pas consommer normalement. On dit juste qu'il faut arrêter d'agir n'importe comment et se plaindre après quand il faut subir les conséquences.

Répondre

Autant certains risques de contagion sont inévitables (je parle des risques, pas de la transmission en elle-même) par exemple lorsque tu vas au supermarché pour te nourrir, autant certaines choses superflues, tu as le choix de les éviter. En l'occurrence il pouvait tout à fait se passer de faire la fête pour quelques semaines au moins, de même que tu peux choisir de ne pas prendre l'ascenseur en même temps que ton voisin.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Scott, s'ils ont mangé avec un masque (tu m'expliqueras comment c'est possible) leur Tupperware chacun à 2m des autres, il devait y avoir une chouette ambiance à cette soirée, ça a dû guincher de ouf (va pas me dire qu'un apéro en visio n'aurait pas été plus sympa). Et je te rappelle quand même qu'il parle de l'ami à côté de lui, pas du gars à l'autre bout du canapé.

Répondre

En Suède, nous avons tourné le dos au confinement strict et aux mesures restrictives de la population pour garder notre économie en état de marche. Jouons carte sur table, le bilan est en demi-teinte : Nous n'avons pas réussi à protéger nos aînés; c'est une honte, et nous avons un très haut taux de mortalité (si on rapporte au nombre d'habitants et aux autres pays scandinaves).
Pour vous donner une idée, l'espace urbain a été réaménagé, les restaurants respectent la distanciation sociale, des marquages au sol invitent la population à respecter les distances de sécurité, les autorités inspectent les lieux publics, la majorité des actifs se sont mis au télétravail, nous donnons les cours par correspondance et nous n'avons pas une explosion de l'épidémie.
Pourquoi ?
Si je puis me permettre : l'esprit civique et l’auto-discipline. Ce qu'il manque cruellement aux « latins ». Nous considérons que le virus ne va pas disparaître de sitôt et qu'il faut vivre avec. Pourtant, vous ne verrez pas de suédois faire la fête chez eux avec des amis. Ce serait mal vu et inconscient.
Pythagore a dit que « nul n’est libre qui ne sait se maîtriser. » et j'ajoute cette citation d'Eschyle, « la discipline est mère du succès ».

Néanmoins, je me pose des questions : Est-ce sacrifier une partie de nos aînés au nom de l'économie est une bonne solution ? Est-ce qu'un confinement strict aurait permis de limiter le taux de mortalité élevé de nos seniors ? Pour cette dernière il est encore trop tôt pour le savoir, toutefois, j'estime que la vie, ne serait-ce que d'une seule personne vaut plus qu'un point de PIB.

Répondre

« Ce qui me tue c’est que c’est que personne ne veut savoir si machin ou machine se tenait à 10 m l’un de l’autre ou pas. Ce qu’il jugent c’est la réunion et qu’il y ai eu des gestes barrières ou pas, ils s’en cognent... »

Ce n'est pas toi qui au début de la discussion décriais ces mêmes gestes car ils nous privent de contacts physiques et empêchent de vivre normalement ?

Oh tu sais quoi j'abandonne. Si même avec nos explications tu ne comprends pas qu'ils se tenaient côte à côte et non à 10 mètres... Vraiment je me demande pourquoi j'ai perdu mon temps avec toi.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

@mme dodue : Malheureusement non, car je travaille dans le spectacle vivant. Autant dire qu'il n'y a aucun recours possible au télétravail, et que même si le confinement est levé depuis 10 jours, ca ne va pas reprendre de sitôt ... Du coup, avec mes associés, on prend notre mal en patience et on se contente de surveiller l'évolution de la situation et d'espérer.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Ryan, et tu ne te dis pas que si les gens arrêtaient de faire n'importe quoi, ton boulot reprendrait plus vite ? Genre par exemple (au pif) si les gens agissaient comme si les autres (ou eux même, ça marche aussi) étaient malades, et que par conséquent, il faudrait faire comme si on ne voulait pas se contaminer les uns les autres. Et on appellerait ça "gestes barrière". Bah ptêtre que si les gens agissaient responsablement, la contagion serait ralentie et on finirait par voir le bout du tunnel. Ou alors on fait n'imp et après on se plaint qu'on a peut être été contaminé, plutôt que d'assumer un minimum.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

Si, bien sûr.
Et c'est exactement ce que j'applique de mon mieux à chaque fois que je sors (masque & désinfection des mains).
Après, les agissements des autres, je ne peux pas y faire grand chose.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Donc Ryan, convient que celui décide de ne pas appliquer les gestes barrière de son plein gré doit en assumer les conséquences, dont le fait de pouvoir être potentiellement contaminé.

Répondre
  Haythan  |  24

Non mais vous êtes sérieux là ? Vous avez vu tout ce que vous avez posté en une journée?! :p

Je m'excuse dès maintenant pour la taille du pavé à venir, j'avais trop de choses à dire.

Sinon, pour en revenir à nos moutons, pour ma part je n'estime pas comme scott qu'il faudrait impérativement sauver l'économie, avoir impérativement une vie normale, consommer et etc. Non, je pense juste que vous vous trompez de responsables. Accuser les gens d'être responsables du confinement et de son prolongement, c'est oublier l'implication du gouvernement. Sa gestion incohérente de la crise, la casse du système de santé publique et donc des hôpitaux (à entendre Harbard, on dirait presque que si c'est la merde dans son boulot, c'est juste la faute des patients et non la faute aux politiques de santé successives depuis des années). Si on a eu besoin d'un confinement, c'est notamment à cause de ça. Je trouve qu'accuser et reporter toute la responsabilité des choix du gouvernement sur les individus, c'est comme dire que le réchauffement climatique, c'est à cause des individus qui prennent leurs voitures et polluent, en oubliant que derrière il y a des entreprises qui polluent bien plus. Qui est-ce qui a autorisé les gens à sortir et se réunir ? Ce sont les gens ? Non, c'est le gouvernement. A partir de ce moment-là, c'est normal que les gens se réunissent et sortent. D'autant plus quand ils ont repris le boulot. Que le gouvernement utilise ces gens pour justifier leur politique, c'est de bonne guerre, mais ce n'est pas la peine de relayer ces éléments de langage et de légitimer leurs actions et leurs erreurs.
A ce petit jeu de la responsabilisation individuelle, je peux vous proposer autre chose. On peut facilement tomber dans un monde où les gens ne font que bosser et où la vie sociale de chacun est contrôlée, soumise aux résultats en entreprise et nécessite un papier pour pouvoir en profiter. Et ce sera probablement de votre faute à encourager le gouvernement ainsi. On est d'accord que ce raisonnement est absurde, non?

Ensuite, je suis désolé, mais vous me faites rire avec votre double discours. D'un côté ça demande ce qu'on fait, si on a bossé pendant le confinement, de l'autre ça dit que ce n'est pas important de savoir qui a bossé ou non, mais ça nous fait clairement comprendre qu'on est moins légitimes à parler de ce sujet si on n'a pas bossé. Non, je n'ai pas bossé pendant le confinement, je fais partie de ceux qui touchaient le chômage avant le confinement, et j'ai eu la chance du coup qu'il n'impacte pas tellement ma vie. Éventuellement, ça m'a fait du bien pendant sa durée de ne pas penser tous les jours à l'après chômage et au fait de devoir rechercher du boulot. Maintenant, si vous voulez réfuter tout ce que je dis en partant de cette info, faites vous plaiz', c'est gratuit. ;)
Par contre, Madame Dodue, tu dis que la plupart des gens voulaient juste sortir et ne pas travailler, là où pour ma part j'ai eu la sensation inverse. Des gens avec lesquels j'ai discuté, et que j'ai entendus parler, les gens au contraire n'avaient pas envie de rester enfermer chez eux à rien faire et auraient bien voulu travailler. C'est d'autant plus vrai pour tout un tas de personnes qui ont juste perdu leur travail, parce qu'elles étaient en intérim ou en CDD, du coup non renouvelés. Et celles-là, pour peu qu'elles ne touchent pas le chômage (et encore), ça les fout dans une merde noire. Ce genre de situation est stressante et pesante aussi. Outre le fait que l'oisiveté, ça pèse et etc. Je ne dis pas que leur situation était plus difficile que la tienne, juste qu'il est faux de prétendre que les gens ne voulaient pas travailler et voulaient juste profiter, bref il est faux de prendre les gens pour des jambons.

Ensuite, on n'est bien d'accord qu'il faut faire attention à soi et aux autres, respecter les gestes, les distances, etc. Mais là, je persiste qu'on ne sait pas si c'est le cas ou pas, pas plus qu'on ne sait si c'est régulier ou juste exceptionnel. On peut être à côté de quelqu'un et à un mètre de distance si le nombre de personne et la place le permet. On ne peut certes pas porter de masque au moment où on mange, mais on peut avant et après, soit les moments où il risque le plus d'y avoir du contact entre les gens. On peut se laver les mains, désinfecter ce qu'on utilise, porter des gants pour peu qu'on en ait. Faute de savoir s'ils ont fait ces choses-là ou non, si leur réunion s'est faite en toute sécurité et respect des gestes ou non, je pense que la présomption d'innocence devrait primer.
Ce qui n'empêche toutefois pas d'être responsables, d'éviter de prendre trop de risques, de faire attention à son prochain, ce qui n'est pas incompatible avec le fait d'avoir une vie et de voir des gens.

Encore désolé pour ce pavé.

Répondre
  MadameDodue  |  64

Haythan, donc selon toi, si on avait des hôpitaux à ne plus savoir quoi en faire et du personnel soignant tout le tour du ventre, on pourrait laisser les gens se contaminer entre eux pépouze, genre ils partent en réa mais on s'en fout on a assez de lits ? Et d'une manière générale, ce n'est pas parce que le gouvernement a fait de la merde qu'on peut se permettre de faire n'importe quoi parce que hé ho c'est leur faute hein. Des gens crèvent mais on fait nimp, c'est pas moi c'est eux. Au contraire même, il faut faire d'autant plus attention. En fait peu importe le motif du manque de lits, que ce soit la faute du gouvernement, des reptilo-illuminati ou du lapin géant bouffeur de planètes, le fait est qu'il en manque actuellement de toutes façons et qu'à notre niveau, la seule contribution que l'on puisse apporter c'est de faire un minimum attention à ce que l'on fait pour éviter de trop remplir les lits restants. Genre par exemple se faire une bouffe et venir pleurer après parce que Dédé il était contagieux, c'est pas terrible terrible comme comportement.
Et la question de savoir si vous aviez bossé ou pas, si tu avais le commentaire en entier, tu aurais pu voir que c'est simplement parce que ceux qui en ont chié grave pendant 2 mois, ils n'ont pas envie de se taper une seconde vague de 2 mois de plus.
Edit : en terme de boulot les grandes surfaces (et les boîtes d'intérim) recrutaient à balle.

Répondre
  Haythan  |  24

Non, je pense que si on avait eu les lits et les moyens nécessaires dans les hôpitaux, que si le gouvernement avait agi plus tôt, s'il avait poussé les gens à avoir confiance en lui plutôt que de mentir depuis deux ans et demi, s'il avait fait des annonces cohérentes, on aurait pu limiter la nécessité d'un confinement. On n'aurait pas forcément eu à tout interrompre, on aurait pu faire ça selon les régions ou les lieux, plutôt que de tout appliquer bêtement. Je pense que pour toutes ces raisons, il ne faut pas accuser les gens qui sortent d'être responsables du confinement ou d'un éventuel reconfinement. Éventuellement, j'dis pas, ils sont responsables d'avoir transmis le covid. Les gens que vous qualifiez de responsables du (re)confinement sont les outils d'une très bonne communication: "si on est obligés de faire ça, c'est pas à cause de notre incompétence, c'est à cause de la bêtise du peuple."
Par contre, ca ne veut nullement dire qu'il faut tous se frotter les uns les autres et faire des orgies en place publique. Oui, il faut respecter les gestes barrière. Oui, il faut faire attention les uns aux autres. Non, il ne faut pas accuser de tous les maux de la terre ceux qui se sont vus, à plus forte raisons sans preuve aucune qu'ils n'ont pas fait attention. Ensuite, selon le contexte de la VDM, ça peut être amplement mérité, ou pas du tout. Est-ce qu'on sait quelque chose du contexte, si ce n'est qu'ils se sont vus? Non.
J'entends parfaitement qu'autrui n'ait pas envie d'un retour un confinement, que la situation n'a pas été facile du tout pour ceux qui ont travaillé. Et c'est d'ailleurs pour vous plus que pour moi que j'espère qu'il n'y aura pas de reconfinement. Qui s'il vient ne saurait être imputable à tous ces « irresponsables » qui sortent.
P.S: Et vue la masse de gens qui avaient besoin d'un emploi, je doute qu'ils en aient tous trouvé via juste les grandes surfaces ou ce qui était ouvert.

Répondre

Haythan, j'ai moi-même une piètre opinion de l'état, de notre gouvernement et de leur action, et Dieu sait comme j'exècre Macron et compagnie, mais tu ne veux pas ravaler 2 minutes ta haine des instances dirigeantes ? À quoi bon s'échiner à rechercher un coupable alors que dans la grande majorité des conflits et des crises, les torts sont partagés ? Nous avons tous notre part de responsabilité dans cette situation, à chacun d'agir à son niveau pour éviter que le virus ne se propage. C'est grâce aux efforts groupés des autorités, du personnel de santé et des citoyens que nous aurons une chance d'enrayer la pandémie.

« Qui est-ce qui a autorisé les gens à sortir et se réunir ? Ce sont les gens ? Non, c'est le gouvernement. A partir de ce moment-là, c'est normal que les gens se réunissent et sortent. »

Tu vois, c'est exactement ce que souligne Docendo_Discitur quand il explique que l'esprit civique et l’auto-discipline font cruellement défaut aux latins. C'est aussi à nous de prendre les bonnes initiatives, de nous informer, de rester vigilants et ne pas faire n'importe quoi. Obéir aux consignes et aux interdictions en cours, c'est bien sûr nécessaire ; mais ne pas dépendre uniquement d'elles et garder un minimum de bon sens est primordial.

Répondre
  Haythan  |  24

Les torts sont certes partagés en cas de crise, mais ils le sont rarement de manière équitable. A mon avis, ne pas souligner leur part de responsabilité en la reportant sur d'autres légitimise les actions et le discours gouvernemental.
Le bon sens, ça va varier selon les gens. Certains vont estimer qu'ils ne faut voir personne, d'autres qu'ils peuvent sortir un peu, d'autres qu'ils peuvent voir leurs amis. Et tant qu'ils font attention, où est le mal ? Après tout, on juge tous la situation à l'aune de nos propres expériences.
Alors oui, t'en as qui ne vont pas faire attention, tout à fait. Est-ce donc une raison pour stigmatiser ceux dont on ne sait pas ? Pour directement les mettre dans la catégorie de ceux qui ne font pas attention ?
Concernant la comparaison entre la Suède et la France, la première a plus opté pour la pédagogie si j'ai bien compris, la seconde pour la répression. La répression, et surtout l'application stricte d'une loi qui dit ce que tu dois/peux faire et ce que tu ne dois/peux pas faire ne responsabilise pas les individus et ne pousse pas à l'auto-discipline. En outre, quand il s'agit de suivre les recommandations d'un groupe quelconque, il faut avoir confiance en la parole de ce groupe et qu'il présente une parole cohérente, ce qui n'est pas le cas du gouvernement. C'est pourquoi j'insiste sur sa responsabilité.

Édit: c'est pas un peu hypocrite de parler d'AUTO-discipline et d'accuser les autres d'être des irresponsables? C'est pas un peu hypocrite de parler d'AUTO-discipline et de vouloir discipliner les autres vous-mêmes?

Répondre
  MadameDodue  |  64

Et donc Scott, ceux qui sont en train de tout perdre, ce serait leur intérêt que l'épidémie continue? Ou ne vaudrait-il pas mieux pour eux justement que chacun ait un comportement responsable ?

Répondre
  gazeleau  |  31

@Beatrix, parler d'inutile comme tu le fais, on est pas loin du point Godwin, non ?

Etre chomeur en ce moment, déjà avant on était dans l'incertitude de trouver un poste, alors au déconfinement tout espoir est en miette.

Et la casserole de pâtes ne se remplit pas comme ça.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

C'est marrant, mais j'ai envie de lui souhaiter bonne chance.
Sans doute mon petit côté sauveur de l'humanité ...

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

Au contraire chère madame, un vrai individualiste n'en aurait eu que faire du sort de l'auteur ...

Allez, c'était juste une petite vanne que je n'ai pas pu retenir tellement ça allait avec le reste. Sans rancune ?

Répondre
  MadameDodue  |  64

Ryan, ou le type qui ne comprend pas les conséquences des actes de chacun. Il ne voit que les petites libertés individuelles que les méchants-pas-beaux essaient de bafouer (les vilains) sans essayer de regarder plus loin ne serait-ce qu'une seconde.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

@ devian :Wow !! Bravo, tu ferais une magnifique clownesse ! 👏👏👏😂

@mme dodue : Ben ... je ne fais que prendre parti, comme tous les autres.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

J'aurais pu, effectivement, il y a quelque temps ...

Mais aujourd'hui, j'ai appris à prendre ce genre de critique avec plus de recul, et désormais, ça ne m'affecte plus. Et ce, grâce à un livre de Don Miguel Ruiz ...

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

Entre autres, oui.

Mais je crains que vous soyez trop cons pour comprendre 😉

Répondre

Aaaaah, mais c'est donc à cause de ça que tu es en phase "renaissance".

À la mort de ma femme on me l'a conseillé, je l'ai lu et il a fait un beau feu de cheminée.


Mais il faudrait peut-être que tu le relises, Dusse, parce que, ta parole n'est pas impeccable, tu en fais toujours une affaire personnelle, tu fais beaucoup de supposition et tu crois faire de ton mieux mais ce n'est pas le cas.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

@xvdm : ton commentaire confirme ce que je dis. Tu préfères te réfugier derrière des insultes plutôt que de reconnaître que je suis au dessus de tout ça et que je ne me laisserais pas tirer vers le bas.

@mr connard : j'ai encore des progrès à faire, je ne le cache pas. Mais je pense sérieusement être sur une meilleure voie que certains ici présents.

De toute façon, ca ne sert à rien de continuer cette conversation, il n'y a que de l'ignorance et de l'agressivité stérile.

Répondre
  Yapluspersonneici  |  15

J'ai insulté en premier, ça c'est la meilleure. En attendant, ce n'est pas mon commentaire qui a été modéré.

J'ai été bien gentil jusqu'à maintenant, mais là ça devient vraiment casse couilles, alors je vais y aller franco : tous autant que vous êtes, JE VOUS EMMERDE. Vous n'êtes qu'une bande de sales pervers prêts à tout pour avoir raison et rendre fou votre prochain, et pour cette raison, je vous laisse entre vous et je retourne à ma vie extérieure, qui est bien plus belle que que ces échanges stériles et inutiles. J'ai suffisament perdu de temps ici.

ps : je me contrefiche de vos réactions, j'assume complètement mon commentaire.

Répondre
  chapelle16  |  67

Rayan Brunel, réellement tu ne vois aucune insulte dans la phrase "je crains que vous ne soyez trop cons pour comprendre " ? Moi-même j'ai dit bien pire dans certains coms, donc je ne te jette pas la pierre, mais au moins j'assume qu'on me rende la pareille.

Par  lorenzo38  |  18

j'espère que vous avez bien fêté cela et apparent covid c'est fendu la poire avec vous. au début il pensait rester en retrait mais vu la bonne ambiance il a rejoins le groupe... bravo l'inconscience

Répondre
  Joliet Jake  |  51

ça me rappelle la nouvelle d'Edgar Poe "le masque de la mort rouge"
Mille personnes s'enferment dans un château pour se protéger de la peste et organisent un bal costumé entre eux.
Un invité s'est déguisé en mort de la peste.
Et en fait non, c'est la peste elle-même qui s'est invitée.

#cultureconfiture
Mais lisez-le quand même si vous pouvez.

Par  bruceli  |  20

Si les gens étaient capable de rester confinés, mais réellement confinés. Genre avec provisions et tout. Et sans voir personne de chez personne. Tout ça aurait duré 2 semaines.

Je sais c’est pas réalisable mais bon, on peut rêver.

Répondre
  Haythan  |  24

Et si on pouvait éviter de s'inspirer d'une dictature, ce serait bien. Mais en cette période, les libertés individuelles, les droits, la démocratie, qui en a quelque chose à foutre?

Répondre

2 semaines ? sachant que quelqu'un qui tombe malade peut-être contagieux jusqu'à 45 jours après l'avoir eu ? mmmh même si tout le monde était resté confiné comme vous l'avez expliqué ça n'aurait pas suffit :( en revanche, effectivement, sortir du confinement ne signifie pas que le covid à disparu... donc prudence

Répondre
  BowTiesAreCool  |  31

Pas besoin d'être plus clair, j'avais bien compris le sens dans votre premier commentaire et même si je comprends votre réaction cela m'attriste qu'il n'y est pas plus de bienveillance même en des temps comme ceux-ci, d'autant qu'à mon sens ce n'est pas avec un discours fielleux que vous ferez prendre conscience aux gens de la nécessité de respecter les gestes barrières. Pour l'auteur la bêtise est déjà faite et vu le résultat je pense que la personne sera plus prudente a l'avenir, rien ne sert de l'accabler si ce n'est pour se défouler.

Répondre
  LeGrinch  |  37

@ BowTiesAreCool, Tu perds ton temps avec ce genre de personnage qui fait preuve d'égoïsme et d'égocentrisme, ils ne sont et ne seront pas solidaire car ils n'en n'ont pas le courage.