Par Anonyme - 8/7/2020 09:30

Ingrat

Aujourd'hui, souhaitant faire plaisir au fils de mon mari, je lui offre une PS4 pour son arrivée pour les vacances d'été. Je vois bien que ça ne lui plaît pas. Je lui pose la question et il me répond : "C'est très gentil mais je préfère les livres." Pour moi et mes clichés sur les ados, VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
COMMENTS
Par  Capitaine AdBlock  |  64

D'un autre côté, si tu ne sais pas quels sont ses domaines de prédilection, tu ne sais probablement pas quels genres de livres ont sa préférence, donc rien ne dit que tu aurais fait son bonheur en optant pour des livres en particulier.

Pour la console, rien n'est totalement perdu : en cherchant bien, il trouvera peut-être des types de jeux susceptibles de l'intéresser malgré tout.

Répondre
  xvdm  |  32

Il faut limiter le temps passer devant les écrans, oui, mais il y a des bienfaits à jouer à des jeux vidéo.
Ils apprennent la résilience, la créativité, à développer des compétences cognitives (mémoire et la logique), à diminuer le stress, à favoriser les compétences prosociales, à avoir une meilleure concentration, ils améliorent aussi l'acuité visuelle etc. etc. etc.
La diabolisation des jeux vidéo est d'une ânerie sans nom.

Répondre
  Humour_bizarre  |  27

pousser les enfants qui n'ont pas d'appétence pour les jeux vidéos est aussi idiot que priver ceux qui ont un certain goût pour ça.
Les quelques fois où j'ai pu jouer à des jeux vidéos, c'était tellement addictif pour moi que je suis bien contente que mes parents ne m'aient jamais offert ce genre de jeux, mais des livres à volonté.

Répondre
  Sith'ari  |  52

Parce que jouer aux jeux vidéo est incompatible avec lire et à avoir des livres à volonté ?

Répondre
  Humour_bizarre  |  27

@sith'ari : je n'ai pas dit que c'était incompatible. J'ai dit que si un enfant n'avait pas d'appétence pour les jeux vidéo, pas besoin de le forcer à y jouer, tant mieux s'il préfère les livres. Mon exemple perso est que quand j'ai eu l'occasion d'y jouer c'était tellement addictif qu'heureusement je n'y ai jamais eu accès avant mes 20 ans car sinon je n'aurais fait que ça.
Bref, chacun ses choix d'éducation. Mes enfants ne mettront jamais les yeux devant des écrans tant que ce n'est pas l'école qui nous y contraint. Et j'espère que ce ne sera pas avant le collège.

Répondre
  chapelle16  |  65

Bah quand même, avant de divorcer il a bien dû vivre avec non ? A moins que le divorce remonte à la petite enfance et qu'il n'ait pas vu évoluer son gamin mais il pourrait ptêt s'y intéresser un peu plus quand même ...

Répondre
  Mu1  |  10

Un enfant ça change rapidement en un an. Surtout à l'adolescence.
Mais faut il en avoir pour le savoir.

Répondre
  Joliet Jake  |  51

Je suis d'accord avec Chapelle, la belle-mère fait un réel effort mais le père n'a pas l'air concerné.

Mais ça valait le coup parce que le garçon n'a pas envoyé promener sa belle-mère. Donc la relation peut évoluer positivement. C'est à essai à transformer, la prochaine fois sera la bonne.

Par  Flying Whales  |  50

Si je peux te conseiller un jeu pour lui : MOSS, 1er livre avec la V.R.
C'est une aventure très touchante, envoûtante, simple mais qui se démarque des autres jeux car avec la V.R. c'est le joueur qui crée sa propre manière de jouer.