Par Anonyme - 4/9/2020 06:28 - France - Vénissieux

Huileux

Aujourd'hui, petit déj' entre collègues, où chacun doit amener quelque chose. Je suis fière de ramener une brioche faite maison, que je cite haut et fort "sans huile de palme." Mon chef dit alors : "Pas grave, on va en mettre." Il avait amené du Nutella. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  MrNawak  |  8

Sinon, en dehors des commentaires écolos, il n'y a que moi qui trouve la répartie du boss plutôt drôle ? (oui j'ai dû déterrer mon vieux compte VDM juste pour poster ce commentaire :-D )

Par  Kaa04  |  50

Y’en a aussi ras le cul des grosses gonnes et leur raisonnement dans ton genre. C’est pas parce que la forêt brûle et que tu n’es pas pompier que tu dois forcément balancer de nouvelles allumettes.

Scotty: ça m’aurait étonné! Bon je suis d’accord mais il y a aussi beaucoup de gens qui sont dans un intermédiaire de ton exemple. Sauter 2-3 douches, faire le strict minimum de courses à Inter, rouler peu, réduire ses déchets, etc. Beaucoup de gens ralentissent leur mode de vie, ça ne veut pas dire qu’ils vont aller vivre dans une cabane en torchis au milieu de la forêt du Mas d’Agenais.

COMMENTS
Par  Lilylalie  |  14

Je suis carrément d’accord avec ton boss. Raz le cul des anti tout, dont huile de palme. Aujourd’hui on ne peut plus acheter du Nut’ sans que tout le monde nous tombe dessus avec des « tu te rend compte de ce qu’il y a dedans? »
Dans ta brioche il y a du sucre (a priori) et ce n’est pas bon non plus pour la santé. Ni pour les forêts d’Amérique du Sud qui sont rasées pour faire pousser de la canne à sucre.

Répondre

On ne peut pas se la jouer éco-responsable et condamner les consommateurs de Nutella quand on tapote son commentaire depuis un smartphone équipé d'une batterie au lithium qui est rechargée grâce a l’énergie nucléaire, que l'on fait ses courses a carrouf au volant du dernier SUV à la mode, que l'on prend 2 douches par jour etc..Vous avez compris l'idée .D'une manière générale c'est toute notre façon de vivre et de consommer qui va a l'encontre des principes écologiques. On ne peut pas critiquer la production de Nutella dans le petit confort que l'on possède au détriment de nature, sans être hypocrite, il faut bien se l'avouer.

Répondre
  Kaa04  |  50

Y’en a aussi ras le cul des grosses gonnes et leur raisonnement dans ton genre. C’est pas parce que la forêt brûle et que tu n’es pas pompier que tu dois forcément balancer de nouvelles allumettes.

Scotty: ça m’aurait étonné! Bon je suis d’accord mais il y a aussi beaucoup de gens qui sont dans un intermédiaire de ton exemple. Sauter 2-3 douches, faire le strict minimum de courses à Inter, rouler peu, réduire ses déchets, etc. Beaucoup de gens ralentissent leur mode de vie, ça ne veut pas dire qu’ils vont aller vivre dans une cabane en torchis au milieu de la forêt du Mas d’Agenais.

Répondre
  Sejta  |  21

Comme toujours, Scott du Canada, vous partez dans le raisonnement par l'absurde. Tellement lassant ...
Oui, nous pouvons être « eco-responsable » et avoir des gestes simples pour sauvegarder la biodiversité, l'environnement et la santé tout en ayant une voiture et un smartphone.
D'ailleurs, saviez-vous que Greenpeace fournit chaque trimestre une liste des entreprises dites « Greener electronics » ?
Oui, le problème c'est notre mode de consommation déséquilibré et inefficace, mais si vous commencez à tout remettre en question juste parce que vous vous dites qu'il y a toujours une contradiction quelque part, c'est de l'extrême inintelligence avérée.
En adoptant des gestes simples, nous réduisons à notre échelle la pression que nous exerçons sur la nature. Et c'est petit à petit que nous pourrons trouver un équilibre.
Encore faut-il le vouloir et ne pas rester sur ses positions en vociférant des prétextes fallacieux.

Répondre
  freydja  |  11

Il faut aussi arrêter de véhiculer l’idée que le sucre en France vient de la canne à sucre. Une partie oui, mais la grande majorité vient de la betterave sucrière et ce depuis Napoléon. Au passage, cette betterave est blanche et le sucre issu de celle-ci n’est pas ramifié comme on peut lire sur internet.

Répondre

@Sejta ...Ah; ça y est première petite pique sympa. 😐...Effectivement vous avez raison et d'ailleurs je fais parti de ceux qui adoptent ces gestes simples. Mais peut être que si de votre coté vous aviez eu l'intelligence de faire l’effort d'essayer de me comprendre au lieu de tout de suite vous positionner en antagoniste, vous auriez remarqué que je ne fait que souligner que nos habitudes font de nous des complices et qu'a ce titre il faut en avoir conscience. Je vous prévient tout de suite, je n'ai pas envie de me lancer dans un échange stérile qui serait des plus lassant pour moi. Bonne journée.

Répondre
  rat_des_villes  |  8

Bonjour c est bien ici le club des gens qui aiment avoir raison? Je suis la pour le stage d'indignation!

Répondre

C'est ici le club des mauvaises réparties ?
Parce qu'avec mon grand pouvoir de voyant-médium jongleur et pour seulement 100€, je peux vous donner de grands pouvoirs, et le tout par télépathie.
Cependant, attention, be careful même, un grand pouvoir implique de grandes responsabilités.

PS : Je peux réparer votre ordinateur à distance et vous aider pour vos problèmes de dysfonction érectile.

Répondre
  chapelle16  |  66

Sejta a raison, ce n'est pas parce que à nous tous seuls on ne peut pas sauver tout le monde qu'il faut faire n'importe quoi. Chacun peut contribuer à sa petite échelle, et surtout foutre la paix à celui qui pense ou fait autrement. MC, t'as aussi des pouvoirs pour contrer les fonctions érectiles ou ça marche que dans l'autre sens ? C'est pour un collègue ...

Répondre
  LAlbert11  |  25

"Greenpeace fournit chaque trimestre une liste des entreprises dites « Greener electronics »"

Greenpeace fourni aussi une liste des sources d'électricité classées par émissions de CO2 où ils ont mis le nucléaire dans le fond du classement, sans justification aucune. Ils laissent leur idéaux prendre le pas sur la vérité et les chiffres, ce qui relève du dogmatisme et est une excellente raison de ne pas leur faire confiance. Et ils ont avoués qu'il y avait "des erreurs" dans ce tableau, mais le republient sans le corriger bizarrement...

Ce qui ne veut pas dire qu'il n'y a pas d'excellentes raison d'arrêter le nucléaire, mais les émissions de GES n'en est pas du tout une (au contraire c'est même un argument pour). Il y a une excellente vidéo du Réveilleur qui l'explique.

Répondre
  LAlbert11  |  25

"On ne peut pas se la jouer éco-responsable quand ..."

Exactement, de même qu'on ne peut pas critiquer les tueurs quand on fait des excès de vitesses! Franchement, y'en a marre de ces gens pas parfaits qui osent mettre en avant les effets des choix que nous faisons.

Répondre
  Haythan  |  24

Le principal soucis, ce sont les méthodes de production polluantes à l'absurde, c'est réellement ça qu'il faut changer. Une fois qu'on aura drastiquement réduit les rejets des entreprises les plus polluantes sous quelque forme que ce soit, ce sera déjà un plus. Qui plus est, cette production, et notamment la production en masse de produits inutiles, entraîne la consommation de ces produits. A moins que tout le monde d'un coup (ce qui n'arrivera pas) décide d'arrêter d'acheter certains produits, ceux-ci continueront d'être fabriqués.
Tant que les entreprises pollueront, tout effort individuel ne sera qu'un coup d'épée dans l'eau. On peut le faire, ça évite peut-être un tout petit peu d'empirer la situation, mais ça ne permettra pas, hélas, de sortir de cette situation écologique.

Répondre

Arrêtez-moi si je me trompe, mais il me semble que remplacer l'huile de palme par d'autres huiles aggraverait le phénomène de déforestation car celles-ci auraient un rendement inférieur par hectare. De prime abord j'étais pour les pâtes à tartiner alternatives ; à présent je me demande, sans parti pris, si c'est véritablement une solution.

Répondre
  KiduKi  |  5

J'ai posté un commentaire plus bas, mais je vais ajouté quelque chose ici Nutella utilise de l'huile de palme certifié sans déforestation depuis 2015 (c'est dans mon com) mais beaucoup de pattes a tartiné concurrente elle en utilise en déforestant et utilise des terme different pour trompé l'acheteur

Répondre
  KiduKi  |  5

J'ai posté un commentaire plus bas, mais je vais ajouté quelque chose ici Nutella utilise de l'huile de palme certifié sans déforestation depuis 2015 (c'est dans mon com) mais beaucoup de pattes a tartiné concurrente elle en utilise en déforestant et utilise des terme different pour trompé l'acheteur

Répondre

Nutella qui certifie de l'huile de palme sans déforestation, c'est un peu comme si Coca-cola nous certifiait que sa boisson est sans additifs nocifs.

Après, il n'y a pas que l'huile de palme comme problème dans le Nutella!

Par  RobertDeNice  |  20

Pourquoi n'avoir précisé "Brioche sans plomb, sans mercure, et sans cyanure"?
La recette de la brioche n'a jamais comporté d'huile de palme, et c'est loin d’être un ingrédient brut courant chez la ménagère.
C'était trop compliqué de se limiter à "brioche pur beurre, c'est moi qui l'ai faite!"

Par  rat_des_villes  |  8

Il en reste? J ai super la dalle ce matin

Par  Hara-Kirit  |  8

Wow, le niveau de contre-vérité dans les commentaires est alarmant. On peut pas vous en vouloir on en est bercé à longueur de temps par le pseudo journalisme de bas étage.
Les conférences de Jean Marc Jancovici (rapporteur du GIEC) sont disponibles sur youtube.
Si vous avez un bagage scientifique solide allez voir les cours qu'il donne aux mines ou agroparis tech, sinon allez voir celles qu'ils fait devant les députés.
Ça vous fera du bien de réaliser les ordres de grandeur et l'inutilité totale des petits gestes qu'on fait dans son coin pour se donner bonne conscience face à une économie mondialisée.

Répondre

Ouais, tu as raison ! Et comme ça sert à rien, viens avec moi aux Îles Féroé buter des bébés phoques tout en rigolant ! Et on ira aussi déverser du pétrole dans la grande barrière de corail ! Ouais ! Et si on a le temps, on va aller bouffer du panda tout en se torchant sur les accords de la COP21 !

Et on chantera main dans la main :

♫♫ We fuck the world (We fuck the world)
We fuck the children (We fuck the children)
We fuck the world, the forest and the sea so let us doing ♫♪

Répondre
  Hara-Kirit  |  8

Je suis sûr qu'il y a moyen de te trouver les conférences au niveau CP pour que tu puisses comprendre un énoncé simple, sauf si ton ego est trop gras pour ne laisser passer même un infime rayon de remises en question sur des choses que tu considères comme vraies sans jamais avoir eu l'honnêteté intellectuelle d'en vérifier les fondements.
Réfugie toi dans le sarcasme et la mauvaise foi s'il n'y a que ça a ta portée mais ça ne pourra pas changer les faits.

Répondre
  brhd  |  45

Accessoirement, les petits gestes "écolos", ont des conséquences qui vont au delà de l'écologie.

La consommation locale, par exemple, au delà de la logique environnementale, permet d'encourager les producteurs locaux, et développe dans le bon sens l'économie de la région.
Et pourtant, acheter ses légumes à ces producteurs, c'est un petit geste.

L'économie de l'eau, permet de ne pas syphonner les réserves d'eau destinées entre autres aux cultures. Piscine ou alimentation, du coup ?

Jeter un déchet, qui finit dans la mer, détruisant petit à petit la biodiversité.

Tous ces petits gestes ont une portée qui va bien au delà du "geste de bonne conscience".
Par contre, l'écolo parfait n'existe pas, et il y aura toujours des contradictions dans le discours d'un "écolo", vu que l'on vit dans une société qui en est extrêmement éloignée.
L'important, c'est de REFLECHIR à l'impact de sa consommation, et... Oui, cela passe par des petits gestes ici ou là.

Répondre
  Hara-Kirit  |  8

Eh bien non Jamy !
Consommer local n'est pas forcément un geste ecolo, la première et presque seule utilité de la consommation locale c'est de faire vivre ton eco système, l'argent reste dans la communauté et permet de créer de la valeur ajoutée localement, plutôt que de partir ailleurs enrichir des gens très loin.
Un exemple par exemple, c'est plus écolo de consommer des tomates d'Espagne ou même d'amérique du sud plutôt que de consommer les tomates élevées sous serre de ton maraîcher d'à côté, c'est contre intuitif mais c'est vrai.
Au sujet de la consommation d'eau, là aussi la consommation des particuliers c'est une paille comparé aux besoins en eau de l'alimentation, les restrictions d'eau en période de sécheresse c'est parce que le réseau n'arrive pas à gérer certains pics de consommation.
Un autre exemple par exemple, au Royaume Uni il y avait un pic de consommation chaque soir parce que tout le pays mettait en route sa bouilloire électrique en même temps (après une émission télévisée très populaire), ça aurait pu paraître écolo de dire "ah ben je fais mon thé du soir seulement un jour sur deux" alors qu'en fait ça changerait presque rien à la consommation totale.
Jeter un déchet qui finira dans la mer encore une fois c'est une paille en comparaison des industries qui déversent leurs déchets sans vergogne dans la mer du voisin.
Un dernier exemple par exemple, je suis écolo et je jette mes plastiques dans la poubelle de tri cool, oui mais non, le tri il va se retrouver en Malaisie parce que la valeur du plastique a recycler est quasi nulle d'une part et surtout parce que la production de plastique est contingente à notre économie qui distille du pétrole. C'est un produit dérivé qui sera produit quoiqu'il arrive et que les industriels écouleront quoiqu'il arrive, parce qu'il n'y a aucune loi pour les en empêcher.

Et c'est là le tour de force de l'industrie, c'est de rendre le client en bout de chaîne responsable de tous les maux.

Répondre
  Hara-Kirit  |  8

Dans la même veine ce sont les assembleurs et constructeurs qui produisent leurs pièces ailleurs et qui disent "ah ben non c'est pas moi qui pollue, c'est mon fournisseur qui est en Chine"

Donc faudrait voir à PENSER un peu plus loin que le bout de son nez et arrêter de se bercer de douces illusions du "moi je fais ma part dans mon coin, c'est vous les responsables du désastre, méchants cracra beurk"
Et répandre de vraies informations c'est infiniment plus profitable à la société plutôt que de jouer les élèves modèles de l'écologie du pas de la porte.
Encore une fois, je vous invite à aller voir les conférences sur youtube, ou lire le rapport du giec pour les décideurs, une trentaine de pages à tout casser. Faut y investir du temps et de l'attention mais ça en vaut le coup

Répondre
  brhd  |  45

C'est étonnant de constater que tu ne peux t'empêcher d'être méprisant dans tes propos.

Où ai je nié la responsabilité de l'industrie ?
On parlait de bonne conscience, mais du coup, sans cesse reporter la faute sur les autres, ça te donne bonne conscience ?
L'autre fait pire, donc on n'a rien à se reprocher ?

"Un exemple par exemple, c'est plus écolo de consommer des tomates d'Espagne ou même d'amérique du sud plutôt que de consommer les tomates élevées sous serre de ton maraîcher d'à côté, c'est contre intuitif mais c'est vrai."
Connais tu les conditions de culture des fruits et légumes en Espagne ? :)
Après, plus écolo ou non (ce qui reste à démontrer...), c'est juste ABERRANT de faire venir des fruits de perpet', alors même qu'on les produit (ou que l'on peut les produire localement.
C'est aberrant d'un point de vue écologique, vis à vis du transport que cela nécessite.
Et c'est aberrant d'un point de vue économique, au lieu de faire vivre des gars qui bossent à côté de chez toi.
(et je ne parle même pas du gaspillage alimentaire généré par ce système...)

"Au sujet de la consommation d'eau, là aussi la consommation des particuliers c'est une paille comparé aux besoins en eau de l'alimentation"
Je ne dis pas le contraire. Mais cela n'empêche pas d'agir individuellement.

"Jeter un déchet qui finira dans la mer encore une fois c'est une paille en comparaison des industries qui déversent leurs déchets sans vergogne dans la mer du voisin."
Idem.
D'ailleurs, tu veux dire quoi par là au final ? Qu'en temps que citoyen lambda, on peut se faire plaisir à jeter son déchet par terre, vu que c'est anecdotique ?

Tiens, un autre petit geste : ne pas prendre de sac plastique quand tu fais tes courses. Ce n'est qu'un sac, tu me diras, rien par rapport aux déchets industriels.
Il n'empêche que ce sac finira par rejoindre d'autres sacs ou déchets d'autres citoyens lambdas, etc etc, jusqu'à venir souiller les océans.

Répondre
  brhd  |  45

En résumé, nous sommes TOUS responsables, chacun à notre échelle, des ruines qu'on est en train de créer.

Si tu veux te rassurer en pointant du doigt les autres, fais le, c'est ton problème. Mais stp, évite de mépriser ceux qui ont, ou qui cherchent à avoir une conscience.
Qui remettent en cause leur consommation, leur routine, leurs habitudes.

Parce qu'au delà de l'écologie, c'est également un Système qui ne foncfionne plus et qui détruit tout.
Mais là, on va au delà du débat initial. :)

Répondre
  Hara-Kirit  |  8

Le retour de la mauvaise foi pour faire dire à l'autre ce qu'il n'a pas dit, bref.

Pour la tomate ce n'est pas à prouver c'est déjà prouvé, moyens de production pris en compte dans chaque pays. Pour te donner une piste de réflexion déjà peu de gens le savent mais dans les serrent on brûle du gaz pour augmenter la concentration en gaz carbonique et favoriser la croissance des plantes, ensuite pour construire ta serre il faut de l'acier, du béton, du verre, du plastique et des machines, machines qui consomment du pétrole et nécessite de l'acier et du plastique aussi, les industries précitées étant très émettrices de carbone, l'empreinte carbone de ta tomate en serre est plus élevée que ta tomate d'Espagne, transport compris.

Rien ne t'empêche de prendre des douches de 30secondes plutôt que de cinq minutes et un jour sur deux pour diminuer ta consommation d'eau, de la même façon que rien ne t'empêche de dessaler un seau d'eau de mer par jour pour le jeter dans ton jardin en espérant remplir les nappes phréatiques. Ca fait cool dans la discussion à l'apéro mais ça sert à rien.
De ce fait, et idem pour le déchet, l'énergie, les moyens et les ressources intellectuelles utilisées pour mettre en avant des gestes inutiles et pointer du doigt, harceler et insulter ceux qui sont considérés comme dissidents, le sont de façon complètement contre productive et occultent le vrai problème et ce serait plus bénéfique de les utiliser pour répandre de vraies informations et les aiguiller vers des sources fiables et des solutions pérennes.

Bref, pour ceux qui sont ouverts d'esprit et n'ont pas peur de se faire torpiller leurs croyances allez voir les conférences, lisez les rapports du GIEC, ça ne sera que bénéfique.

Répondre
  Slyfried  |  63

Ce que j'aime de nos jours, c'est qu'il suffit de regarder quelques vidéos youtube, de lire quelques articles, de ressortir le tout; et même sans même réfléchir une seule seconde, et on peut s'autoproclamer grand spécialiste de tout et n'importe quoi.
Je ne comprends vraiment pas pourquoi nous nous obstinons à former des doctorants, des ingénieurs et des masters. Dépenser autant d'argent alors qu'un simple abonnement youtube premium peut faire l'affaire ..

Répondre
  LAlbert11  |  25

Pour ce qui est de consommer local, ne prendre en compte que le transport est un non-sens, vu qu'en moyenne, il ne représente que 10% des émissions de tout le processus.

Si la tomate est cultivée dans un pays ensoleillé, dans une terre riche et récoltée à la main, elle sera moins émettrice que si tu cultive la tomate dans un pays nordique, avec des engrais et récoltée à la machine. Et ce, même si après le production tu lui fais faire 3x le tour du monde en Jet.

En fait, le bilan dépend de tellement de facteurs qu'il faut voir au cas par cas. Mais dire que "le local est plus propre" est faux. Il y a une vidéo sur la chaine de Sciences&Vie, Planet Detox avec DirtyBiology, qui en parle assez bien.

Répondre
  Haythan  |  24

Brhd, je trouve que le principal soucis de la responsabilité individuelle, c'est qu'on nous rabâche souvent ça à toutes les sauces, de manière souvent culpabilisante (dans les médias par exemple ou les discours de politiciens), en disant aux individus: "il faut changer, faites ceci, faites cela!", sans jamais par contre s'attaquer aux entreprises, remettre en question le système de production de manière plus globale, etc. Ca fait peser toute la responsabilité sur les consommateurs alors qu'elle est minime, voire même inexistante, tout le monde n'a pas forcément le choix d'acheter autre chose que de la merde, ni la possibilité de pouvoir cultiver soi-même, avoir un véhicule "non-polluant", etc.
Ensuite, on est d'accord que rien n'empêche d'essayer de faire ces gestes, pour peu d'en avoir la possibilité, et d'en parler autour de soi pour faire prendre conscience à autrui. Mais comme tu le dis, c'est le système entier qu'il faudrait changer.

Répondre
  brhd  |  45

Haythan : C'est le système tout entier qu'il faut changer, oui, mais le système, c'est également nous.
Et le consommateur a bien plus de pouvoir qu'il ne le pense.

Répondre
  brhd  |  45

Après, je reconnais que les principes écologiques sont devenus dogmatiques, et c'est là où je te rejoins, harakirit.

L'écologie se réfléchit de manière globale, c'est clair.
Mais mépriser ainsi ceux qui font des petits gestes, je trouve ça dommage et contre productif.

Répondre
  Hara-Kirit  |  8

Le commentaire de Sly, typique des obtus bas de plafond.
Le GIEC c'est un groupe d'experts multidisciplinaire et international.
Jancovici c'est un des rapporteurs des études dont le boulot c'est de rendre les données digestes.
Le type fait son cours au mines, école d'ingénieur d'où sortiront ceux qui pèseront dans les décisions des grands groupes, le cours il est gratuit (les cours du MIT sont gratuits aussi)

Et mossieurs grand de sa personne vient dénigrer les conclusions de tous ces experts, sans les avoir consultées, du haut de son ego surdimensionné.
Ce serait risible si ce n'était pas aussi navrant.

Répondre
  Idiotcracy  |  54

Il y a mille ans, les plus grands scientifiques s'accordaient à dire que le centre de l'univers était la Terre.
Il y a 500 ans, les plus grands scientifiques s'accordaient à dire que la Terre était plate.
Il y a un peu plus d'un siècle, les plus grands scientifiques s'accordaient à dire que les atomes n'existaient pas.
(etc.)
« Imagine what you'll know tomorrow. »

Répondre
  Hara-Kirit  |  8

Sauf que depuis le temps a été théorisé et mis en place un truc qui s'appelle la méthode scientifique d'une part
D'autres part affirmer qu'il y a cent ans tous les grands scientifiques s'accordaient à dire que l'atome n'existe pas c'est soit de la mauvaise fois, soit un aveu d'ignorance totale de ce qu'est la recherche scientifique
De plus, aujourd'hui ce qui fait partie des limites de la connaissance est loin, très loin au-delà de la question de savoir "comment que ça pollue de fabriquer une tonne d'acier dis donc"
Enfin, le fin du fin, c'est que faire un bilan carbone, quantifier des puissances produites ou retracer un cycle de vie, ça demande pas des théories scientifiques mais juste de savoir faire un inventaire et de compter. Choses qui sont maîtrisées depuis longtemps, pour peu qu'on sache quoi compter.
Argument de mauvaise foi encore une fois

Répondre
  Tharkun  |  40

Il y environ 2200 ans, Ératosthène a mesuré la circonférence de la Terre. S'il l'a fait, c'est parce que d'autres avant lui, Pythagore, Platon et Aristote notamment, avaient acquis la conviction que la Terre était sphérique. Les plus grands savant de l'époque... il y a plus de 2000 ans, pas 500 !

Répondre
  Emma75  |  30

Tout le monde le sait que pendant l'Antiquité ils savaient déjà que la Terre était une sphère, mais tout le monde sait que pendant le moyen-âge ils pensaient que la Terre était plate.
Et la fin du moyen âge c'était il y a combien de temps ?
🙄

Répondre

"Jeter un déchet qui finira dans la mer encore une fois c'est une paille en comparaison des industries qui déversent leurs déchets sans vergogne dans la mer du voisin."

Tu n'as, semble t'il, jamais connu ou entendu le terme d'effet papillon. L'effet papillon est un processus défini par "un événement insignifiant au début de la chaîne pour arriver à une chose catastrophique (ou du moins très différente de la première) à la fin.". Pourquoi je parle de ça? Prenons un exemple :

Un homme (plutôt abrutit) jette chaque jour un déchet dans la mer : En un jour, c'est insignifiant. Au bout d'un an, ça fera 365 déchet dans la mer (et tant pis pour les années bissextiles) : c'est moche mais ça reste insignifiant. Maintenant, imaginons qu'il sont 100 abrutis à faire la même chose à plusieurs autres points du littoral, cela donnera 36 500 déchets dans la mer : ça commence à devenir moins insignifiant d'un coups, bien que ça reste mineur. On est, actuellement, 67 millions en France. Imaginons, encore une fois, que 5% de la population est stupide au point de jeter un détritus dans la mer chaque jour, ce qui fait 3M350 déchets dans la mer chaque jour, ce qui donne en 1 ans 1MM222M750 détritus : est-ce que c'est toujours insignifiant???

Et, mets-toi à l'esprit que je n'ai pris que la population en France comme exemple. Quid des autres pays!

Par  MrNawak  |  8

Sinon, en dehors des commentaires écolos, il n'y a que moi qui trouve la répartie du boss plutôt drôle ? (oui j'ai dû déterrer mon vieux compte VDM juste pour poster ce commentaire :-D )

Par  scorpio5  |  54

On peut faire de l'écologie, sans partie en croisade pour convertir les autres, ou vouloir a tout pris parader qu'on est ecolo...

Toujours le même problème de vouloir trop ce mettre en avant, ou vouloir convertir...

Chacun fais selon ces propres conviction...

Répondre
  Sadlyness  |  21

Et puis ya ceux gui ne le font pas par conviction mais par habitude ou parce qu’ils n’ont pas conscience de certaines choses. Dans certains pays, on ne dit pas aux femmes enceintes qu’il ne faut pas boire d’alcool, dans d’autres, on ne dit pas qu’il ne faut pas donner de soda dans le biberon.

Ce n’est pas par conviction que ces personnes le font, c’est par mimétisme, par ignorance ou par habitude. Je ne dis pas qu’il faut vouloir convertir tout le monde, je dis qu’on ne peut pas juste se taire systématiquement. Si la personne en face n’a pas conscience qu’une chose est mauvaise, on peut lui en parler, sans lui rabâcher pour autant, libre à elle d’agir ou non en conséquence.

Par  Réole Payet  |  9

j'aime pas le nutella, mais j'aime bien sa pirouette....

Par  KiduKi  |  5

Bon au vue de tout les commentaire que j'ai vue accusant encore et toujours l'huile de palme je me dois de rétablir la vérité.

Déjà l'huile de palme n'est pas plus dangereuse pour la santé que l'huile de tournesol ou d'olive, c'est tout aussi gras et doit donc être consommé avec modération.

Continuons avec le fait que Nutella est depuis 2015 certifié par la WWF (Fonds mondial pour la nature) que 100% de leurs huiles de palme est cultivé sans déforestation sur des terres agricole, de plus Ferrero utilise une pars de leur bénéfice pour replanter des forets.

Et pour conclure l'huile de palme de consommation ne représente que 10% de la production mondiale (avec beaucoup d'entreprise qui suis Ferrero vers le certifier)

Beaucoup d'entreprise utilise d'autre terme pour cacher leurs utilisations non certifié d'huile de palme (plus de 50 noms différent)

Plus de 60% de l'huile de palme est produite pour les biocarburant, donc roulé en biocarburant = tué la planète, mangé nutella = sauvé la planète (avec modération)