Favoritisme

Par Laulau - 07/05/2022 12:20

Aujourd'hui, j'étais en train de faire des travaux avec mon frère lorsque le téléphone sonne. Il décroche et me tend le combiné en me disant pour rigoler : "Tiens, c'est ta fille préférée au bout du fil !" Je prends le combiné en disant immédiatement : "Allô Marie ?" Sauf que c'était une autre de mes filles. VDM
Je valide, c'est une VDM 2 971
Tu l'as bien mérité 5 128

Dans la même collection

Top commentaires

maoussepatate 5

Au moins elles savent maintenant.

Véro 20

Il me reste 3 enfants et je les aime tout les 3 de la même façon. Je ne partage pas les même activités avec chacun, en effet, mais je fais des choses avec chacun. Je suis là pour eux et ils sont là pour moi. Franchement, pour moi, c'est viscérale.

Commentaires

MachinTruc 16
maoussepatate 5

Au moins elles savent maintenant.

Les fratrie savent très bien qui est le préféré de papa ou de maman, pas besoin d'une blague pourrie de l'oncle pour s'en rendre compte. Et les gens qui disent "j'aime autant tous mes enfants", sont très certainement faux-cul. Les enfants ont des personnalités différentes, ils évoluent différemment. C'est normal et sain d'aimer différemment ses enfants. J'en connais une qui ose dire qu'elle aime ses 3 enfants de la même façon...alors qu'elle dit clairement constamment qu'elle est tellement heureuse d'avoir eu sa fille, qu'elle a clairement fait comprendre à son fils aîné que c'était un accident, et pour le deuxième enfant "encore" un garçon, elle pensait que c'était et voulait pendant toute la grossesse une fille...sauf que "manque de bol" c'était un garçon. Alors elle va dépenser scrupuleusement la même somme pour chacun de ses enfants, et chacun de ses petits enfants...mais clairement on voit qu'elle a une préférence marquée pour sa fille, puis son aîné, et qu'elle se fiche de son puiné. Mais bien sûr, on peut aussi avoir plus d'affinités et "préférer" un enfant, puis quelques années plus tard "préférer" un autre...rien n'est immuable. Je dirais même qu'on a très bien le droit de ne pas aimer ses enfants, ou ses parents...ou ses frères et sœur.

emleum 16

Quel tissus de conneries...

Llonewo 21

Si elle est partie du principe, sans aucune hésitation, que son frère savait laquelle était sa préférée... c'est que c'est flagrant je pense. Marie, diplômée de grandes études, vie professionnelle à succès, vie personnelle idéale, fait du bénévolat auprès des sans abri, visite d'enfants dans les hôpitaux, participe activement aux activités de sa ville... etc ... en face, Sophie, toxicoman, voleuse multirecidiviste, violente, acte de barbarie sur le chien de la famille... bon... elle préfère Marie xD

Justement c’est le contraire… le frère pensait que c’était l’autre fille sa préférée.. celle au bout du fil

Véro 20

Il me reste 3 enfants et je les aime tout les 3 de la même façon. Je ne partage pas les même activités avec chacun, en effet, mais je fais des choses avec chacun. Je suis là pour eux et ils sont là pour moi. Franchement, pour moi, c'est viscérale.