Par l’âne à elle - 24/5/2019 06:30

Mauvais timing

Aujourd’hui, j’ai rendez-vous pour une ligature des trompes que j’attends depuis longtemps car mon gynécologue me trouvait trop jeune. Je vais devoir encore repousser un peu mon opération, je suis enceinte de 4 mois. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Dineeeee  |  22

C'est quand même incroyable de voir que les médecins refusent d'opérer par rapport à l'âge. Une amie qui a 7 enfants à 32 ans, se voit refuser l'opération également sous prétexte qu'elle est "trop jeune et peut encore avoir des enfants" oui sauf qu'après 7 enfants elle sait pertinemment que NON elle n'en veut plus... Après je ne sais pas quel âge vous avez et encore moins votre situation mais je trouve anormal que les médecins se foutent totalement de l'avis des femmes.

Par  Medhi Mwajamie  |  16

Très responsable et "sympa" le gynéco: je savais pas qu'une femme devait gérer sa contraception et sa fertilité en fonction de son âge et du bon vouloir d'un médecin au lieu de... je sais pas... ses choix personnels.

Commentaires
Par  Dineeeee  |  22

C'est quand même incroyable de voir que les médecins refusent d'opérer par rapport à l'âge. Une amie qui a 7 enfants à 32 ans, se voit refuser l'opération également sous prétexte qu'elle est "trop jeune et peut encore avoir des enfants" oui sauf qu'après 7 enfants elle sait pertinemment que NON elle n'en veut plus... Après je ne sais pas quel âge vous avez et encore moins votre situation mais je trouve anormal que les médecins se foutent totalement de l'avis des femmes.

Répondre
  semeru  |  25

Moi pas avec autant d’enfants mais par pur choix. Je leur ai dit que s’ils n’acceptaient pas je partais à l’étranger. Ils ont accepté immédiatement du coup.

Répondre
  yoyoda76  |  11

Les médecins (pris en général) ne se foutent pas de l’avis de qui que ce soit... La loi prévoit que toute personne majeure peut demander une contraception à visée définitive après un délai de réflexion de 4 mois. La loi prévoit également que tout médecin mis en situation de réaliser un acte contraire à ses valeurs peut, sauf urgence vitale, refuser de le pratiquer mais DOIT adresser à un confrère susceptible de prendre en charge le patient. Cela n’est malheureusement pas toujours le cas, le plus pertinent est alors d’aller voir son médecin généraliste qui saura orienter vers un confrère disposé à assurer la prise en charge.

Par  semeru  |  25

Tu sais que j’ai lu ta VDM alors que je suis en train d’attendre pour la même chose au moment même devant la porte du bloc ! Par contre si tu ne veux plus être enceinte du tout, demande à ce qu’on te les enlève. Ça ne change rien de rien à ton cycle ni à ta vie mais là tu es sure à 100% de ne plus tomber enceinte et c’est ambulatoire aussi.

Par  Nhayaa  |  16

Il y a que moi que la tournure de la VDM dérange ? Genre elle a découvert qu'elle était enceinte à son rdv ? Déni de grossesse ou bien ? Parce que bon, 4 mois quand même... C'est balo, quelques semaines plus tôt et d'une pierre deux coups avortement/ligature dans la foulée... la poisse.

Répondre
  myam1myam  |  38

A 4 mois on a pas un ventre forcément très prononcé
Et selon la grossesse on peut quand même avoir des pertes de sang
Ça a été mon cas jusqu’à la fin et pourtant je n’était pas en déni

Répondre
  Saikayam  |  9

Non on a pas forcement un ventre tres proncer a 4 mois de grossesse et je parle d experience pour ma fille a 4 mois j avais presque pas de ventre a 5 mois mes clients doutais du fait que je soit enceinte on ma meme traiter de simulatrice. Donc oui a 4 mois de grossesse on peu ignorer que on est enceinte si on ni fait pas attention les deni de grossesse sa existe

Répondre
  latourkipenche  |  23

@ veryvaness
En France, comme dans la plupart des pays autorisant l'avortement, c'est 12 semaines de grossesse ou 14 semaines après les dernières règles.
Ensuite, ce délai peut être allongé par des circonstances particulières

Répondre
  Kitoko  |  18

Pourquoi avortement dans la foulée ?Entre ne pas vouloir concevoir et décider d’interrompre quand c’est fait y a une différence elle pourrait aussi bien pour toutes sortes de raisons décider de le garder quand bien même elle aurait encore eu le temps d’avorter

Par  Medhi Mwajamie  |  16

Très responsable et "sympa" le gynéco: je savais pas qu'une femme devait gérer sa contraception et sa fertilité en fonction de son âge et du bon vouloir d'un médecin au lieu de... je sais pas... ses choix personnels.

Répondre
  Missmii  |  15

Pour ma part j'ai 30 ans , je la demande depuis 4 ans sachant pertinemment que je ne veut plus d'enfants et mon mari non plus .... je suis trop jeune , je peut encore en vouloir, changer d'avis et même !! Changer de mari et en vouloir d'autres avec mon hypothétique prochain conjoint !! Ils choisissent à ta place en mettant en doute ton bon vouloir

Répondre

Pour la ligature des trompes il n’y a aucun pbs. C’est juste que dans la vdm, l’auteure parle de sa grossesse de 4 mois et donc qu’elle va être obligée de le garder. C’est dit avec un peu de dureté, mais c’est là le vice de cette vdm.

Répondre
  Nhayaa  |  16

Hugues François, ça me rassure de voir que je suis pas la seule à voir les choses de cette façon... je me suis fait incendier de pouces en bas parce que j'ai parlé d'IVG visiblement mais on est bien d'accord que si elle attendait ce rdv depuis plusieurs mois c'est qu'elle ne voulait clairement plus d'enfant...

Par  Akkyu  |  29

Ah mais les médecins ont vraiment un problème avec ça... ma grand mère (qui était seule depuis longtemps) voulait se les faire enlever après plusieurs soucis mais on lui avait répondu que c’était « pas utile »... je ne comprend pas pourquoi on écoute pas plus les femmes qui veulent se faire opérer ><

Par  Jennifer Mandote  |  3

Les gineco on telement eu de problème en réalisant ce genre d'intervention à cause de femmes qui sur un coup de tête le fesait et après changeait d'avis que la plupart ne veulent plus prendre de risque il fait tomber sur le bon je me suis fait ligaturer les trompes l'année dernière j'ai 34 ans j'ai deux enfants et je n'en veut plus ma raison était celle ci que je ne veut plus d'enfants que depuis ma première grossesse toutes les contraception que j'ai pu essayer sa n'allait plus J'etait malade a chaque pillule que j'essayais le steriler il a fallu l'enlever en urgence je fesait des emoragie et l'implant pareil du coup ne voulant plus d'enfants et n'ayant plus de moyens de contraception j'ai du faire a contre cœurs deux ivg et pleins de refus de gineco qui ne voulait pas me faire cette ligature jusqu'à ce que je tombe sur le bon qui estime que c'est à la femme de prendre ses responsabilités si on décide de le faire il n'y a pas de retour à nous d'en assumer les concequences super médecin et super prise en charge de sa part

Répondre
  LadyBooh  |  44

C’est une blague cette réponse, RedFairy ?
Premièrement, les préservatifs quand on est en couple depuis longtemps c’est compréhensible que ce soit une plaie, surtout si on des rapports réguliers, et puis c’est un budget aussi.
Quand à la remarque sur les IVG, vous auriez préféré quoi ? Qu’elle aille a terme et qu’elle abandonne l’enfant ? Qu’elle mette en difficulté sa famille parce que pas les moyens d’en assumer un de plus ?
Je suis contre l’IVG contraceptive comme on peut le voir chez certaines, mais ne croyez pas que chaque femme ayant recours à une IVG le vit dans le plus grand des calmes ! Parfois c’est nécessaire. Difficile mais nécessaire.

Répondre
  Mimeek  |  37

Par contre c'est complètement faux de dire que beaucoup de gynecos ont eu un problème blablabla, c'est un mensonge qu'ils racontent pour ne pas réaliser l'opération.
On a pas vraiment les chiffres mais déjà la proportion de femmes stérilisées est très basse en France, selon les propos de certains gynecos ce serait les femmes ayant déjà des enfants qui auraient tendance à regretter, mais c'est à prendre avec de grosses pincettes.
Et de toutes façons le gyneco s'en fiche, s'il a respecté le délai légal de 4 mois et fait signer le papier de consentement éclairé, que la patiente regrette par la suite n'a aucune conséquence sur son métier, il a tout fait légalement.
Mais même avec une salpingectomie totale (ablation des trompes), il est possible de réaliser une FIV si souhaité, bien que le taux de réussite soit bas et le parcours compliqué comme une FIV. Donc vraiment non légalement les gynécologues n'ont rien à craindre :)

Répondre
  Sasi  |  7

Ca n'existe pas, l'IVG contraceptive....

Entre prendre une pilule, obtenir un stérilet, avoir des rapports sous préservatifs et se taper le long processus pour avorter, les entretiens avec le psy, l'intervention elle-même, la visite de contrôle 20 jours après, quelle femme choisirait la méthode IVG, donc, une contraception aussi contraignante...?

Par  Simsim44  |  18

Bon et bien tu n'as plus qu'a revoir tes choix de maternité ou accoucher sous X (probablement la meilleure solution si tu n'as pas d'enfant). Au moins ton enfant aura la chance de vivre.

Par  Nekociraptor  |  57

Je me souviens d'une amie qui souhaitait avoir recours à cette opération. Le chirurgien lui avait expliqué que ça ne se faisait pas sur des femmes qui n'avaient pas eu d'enfants. Elle lui avait rétorqué : " Ah bon ? Il faut avoir des enfants avant de décider que finalement on ne les voulait pas ? ". Elle a fini par avoir gain de cause, mais la réflexion du médecin veut tout dire.

Répondre
  Nhayaa  |  16

Surtout que ça c'est le genre de conneries que les médecins moralisateurs te sortent pour te faire douter car la loi française autorise depuis des années la stérilisation volontaire pour les femmes de plus de 21 ans, même sans enfant. Mais dans les faits c'est très long et compliqué car ils invoquent leur droit de je sais pas quoi qui repose sur le fait qu'un faible pourcentage de femmes (selon certaines études) regrettent leur choix et donc tu comprends toi aussi tu pourrais changer d'avis et te retourner contre eux... 😑

Par  NYM0US  |  3

Vous savez ça ne m'étonne pas,
j'avais un fibrome dans le sein qui faisait la taille d'un œuf, en plus de 4 autres plus petits.
J'ai demandé à ma gynécologue de m'opérer, elle n'a pas voulue, soit disant que j'étais jeune.
Je suis tombé enceinte,
et le fibrome a doublé de volume avec les hormones. J'ai du attendre la fin de ma grossesse pour m'en occuper, et je me suis retrouvé avec un énorme fibrome de 12 cm. J'ai du aller voir plusieurs personnes, pour finir carrément en centre de cancérologie. A faire des ponctions, et j'en passe. Jusqu'à l'opération, et le retrait du fibrome en plus de la chirurgie réparatrice parce que mon sein tombait jusqu'au bas du ventre ... Vous imaginez bien. Sans compter tous les soins post-opération, avec ma fille de trois mois à m'occuper. Avec tout ça, j'ai loupé un RDV important avec mon gastro-entérologue qui n'a plus voulu me suivre après ça, me laissant sans traitement avec la maladie de Crohn ... On adore les médecins... GRR !