Par Anonyme - 6/1/2021 16:02

Choisir le côté de la force, oublier le côté obscur

Aujourd'hui, mon fils, lycéen brillant, vient enfin de trouver sa voie. Alors qu'il penchait depuis plusieurs années vers une orientation en sciences po, il a eu un déclic : il veut être barman aux États Unis. VDM
Ajouter un commentaire
Vous devez etre inscrit afin de commenter
Créer mon compte Identifiez-vous
Top commentaires
Par  Scott Du Canada  |  23

J’ai un bon ami qui est mixologue et il a vraiment de quoi être fier. Il fait des concours et élabore des cocktails absolument dingues. Il y a une véritable dimension artistique dans la mixologie, c’est passionnant. Et quand on est bon, le salaire l’est aussi. Entre ça et science po ( qui selon moi ne forge rien d’autre que des bureaucrates ), pour moi y’a pas photo.

COMMENTS
Par  Scott Du Canada  |  23

J’ai un bon ami qui est mixologue et il a vraiment de quoi être fier. Il fait des concours et élabore des cocktails absolument dingues. Il y a une véritable dimension artistique dans la mixologie, c’est passionnant. Et quand on est bon, le salaire l’est aussi. Entre ça et science po ( qui selon moi ne forge rien d’autre que des bureaucrates ), pour moi y’a pas photo.

Par  Mister_Rominade  |  20

Bah en soi, c'est son choix. Après c'est quand même particulièrement spécifique comme choix de carrière (d'ailleurs pourquoi spécialement aux US?), et en théorie pas une carrière de long terme (mais peut-être que c'est d'abord une volonté de première expérience), sauf si, comme l'évoque le commentaire de Scott, c'est dans un but artistique

Répondre
  Haldu  |  40

Personnellement, j'ai fait un Institut d'études politiques, puis j'ai jamais essayé de devenir homme politique après.
D'ailleurs, les trois principaux secteurs d'embauche pour ceux qui sont sortis de mon IEP (hors pandémie et l'économie en ruine qui va avec) ce sont le droit, l'humanitaire, et l'administration locale ou culturelle

Par  Monsieur Connard  |  63

Bah, dans le fond, il fait bien ce qu'il veut. Après, si c'est une idée comme ça survenue du jour au lendemain, c'est peut-être qu'une phase..
'Puis bon, « sciences po »,s'il était si ultra brillant que ça, il n'irait pas là dedans. Et ça fait quand même le petit cursus cliché de la petite famille de classe moyenne supérieure. :rire:

Répondre
  sassif93  |  13

y'a une chiée de gosses de riches "brillants" qui font soit science po soit hec, j'étais en école privé moi même si je regarde mes anciens camarades ça correspond bien

médecine c'est pour les gosses brillants mais de familles prolo 😅

Répondre
  Humour_bizarre  |  37

Disons que si Sciences Po est une fin en soi pour le gars, il n’ira pas bien loin, mais tu peux faire pas mal de choses après quand même. (J’ai connu des gens qui ont fait sciences po, un était aux dernières nouvelles à la DGSE, l’autre était un haut diplomate dans les pays d’Amérique du Sud... et puis bon après j’en connais qui sont juste inspecteurs des impôts ou petit élu dans une petite ville)

Par  Suricate  |  7

Il ne suit pas la filière souhaitée par popa-moman😭.
Ce n'est pas parce qu'on est brillant qu'on fait des écoles type HEC/science po/les mines etc.
Qu'il fasse ce qu'il veut, ça évitera qu'il devienne frustré, triste ou dépressif.
On fait des enfants pour qu'ils soient épanouis, pas pour qu'ils assouvissent les fantasmes des parents 🤬

Par  Otsuki  |  31

J'ai eu un collègue qui était marin-pêcheur, il m'a raconté avoir une fois un gars qui est venu faire partie de son équipage. Le gars en question sortait de droit (et pas la première année). Il avait suivi la filière que papa-maman voulaient, et dès que ceux-ci sont morts il a tout plaqué pour réaliser son rêve de faire partie de l'équipage d'un bateau de pêche.
Chacun a sa vision de la "réussite", pour certains c'est gagner beaucoup d'argent, pour d'autres c'est faire le boulot de leurs rêves même à moindre salaire, certains cherchent juste un boulot "tranquille" tandis que d'autre veulent des responsabilités.
Au final, le principal c'est d'être satisfait de la vie qu'on a, et des choix qu'on a fait.